×

Cette recherche est sponsorisée par Fabergé

Rechercher dans :

Seiko

Depuis ses débuts, Seiko devait être pour Kintaro Hattori “toujours un temps en avance”; cette vision n’a jamais cessée d’inspirer l’entreprise. Dès le jour où il réalisa sa première montre de poche en 1895, il comprit que cette perspective d’excellence qu’il voulait atteindre ne pouvait survenir que si Seiko développait en interne chacun des composants de ses montres.

A propos

Kintaro Hattori est né à Tokyo en 1860. A l'âge de treize ans, alors qu'il travaille en tant qu'apprenti à proximité d'un magasin d'horloges, il a l'idée d'ouvrir un atelier ; dans son esprit, il lui était possible de gagner correctement sa vie en vendant et réparant des horloges. Progressivement, il acquiert le sens du commerce et ouvre une boutique de vente et de réparation d'horloges et de montres à Tokyo en 1881. 

En 1881, Hattori crée l'entreprise horlogère Seikosha. La première montre de poche à en être issue, voit le jour trois ans plus tard. 

A partir de 1910, Seiko réalise ses propres spiraux et, en 1913, devient la première entreprise du japon à fabriquer des montres de poignet. 

Alors que la maison remporte tous les concours de chronométrie du Japon dans les années 50, Seiko se développe outre-mer et remporte deux compétitions horlogères européennes, gagnant ainsi une estime internationale. Tous les composants de ses chronomètres sont conçus et fabriqués en interne, ce qui conduit, en 1960, au lancement de Grand Seiko, une montre conçue pour atteindre le plus haut degré de perfection possible. 

Seiko continue d'innover : en 1969, la marque présente l'Astron, première montre à quartz au monde, suivie en 1973 de la première montre dotée d'un affichage LCD à six chiffres. En 1988, Seiko dévoile la Kinetic, une montre à quartz dont l'énergie est assurée par le mouvement de son propriétaire. En 1999, apparait la Spring Drive, un garde-temps mécanique de prestige doté d'une précision d'une seconde par jour. 

En 1964, Seiko est devenu le chronométreur officiel des Jeux Olympiques de Tokyo, ouvrant ainsi la voie à un partenariat durable avec les principaux évènements sportifs, qui se poursuit encore aujourd'hui.

Seiko chronomètre ainsi en 2013 les championnats du monde d'athlétisme à Moscou et est également le partenaire de référence de l'IAAF depuis 1985.La famille Hattori est toujours restée à la tête de l'entreprise et, aujourd'hui, son président est Shinji Hattori, arrière-petit-fils de son fondateur.

1881
Kintaro Hattori ouvre son atelier d'horlogerie à Kyobashi.
1913
Il réalise la première montre de poignet du Japon, la Laurel.
1969
Lancement de la première montre à quartz au monde, la Seiko Astron.
1988
Lancement de la Seiko Kinetic, montre à quartz dont l'énergie découle du mouvement.
2012
Lancement de l'Astron GPS Solar, la montre qui s'ajuste automatiquement aux fuseaux horaires.
Philosophie

Depuis ses débuts, Seiko devait être pour Kintaro Hattori “toujours un temps en avance”; cette vision n'a jamais cessée d'inspirer l'entreprise.

Dès le jour où il réalisa sa première montre de poche en 1895, il comprit que cette perspective d'excellence qu'il voulait atteindre ne pouvait survenir que si Seiko développait en interne chacun des composants de ses montres.

Grace à sa vision, Seiko s'est toujours tenue aux premiers rangs de la technologie horlogère en faisant reposer ses fondamentaux sur trois valeurs horlogères : précision, longévité et fiabilité en toutes occasions.

Depuis ses montres à quartz jusqu'au mouvement mécanique manufacturé Grand Seiko, la marque offre une technologie de pointe.

Les collections

Astron

La  première montre GPS solaire au monde. L'Astron se connecte au réseau GPS et sur simple pression d'un bouton, se règle sur le fuseau horaire de votre position. La montre tire toute l'énergie dont elle a besoin de la lumière et ne nécessite aucun changement de pile.

Grand Seiko

Tout simplement, le meilleur de Seiko. Grand Seiko offre des garde-temps mécaniques de prestige ainsi que des pièces à quartz de haut niveau, toutes manufacturées et assemblées par des maîtres horlogers dans des ateliers de conception dédiés au Japon.

Premier

Cette collection marie tradition et modernité. L'harmonie entre ces opposés est l'inspiration d'une montre de standing qui allie design et technologie.

Prospex

Pour tout horloger, les sports extrêmes - qu'ils se pratiquent sur l'eau, sur terre ou dans les airs - présentent les plus grands de tous les défis. Depuis le lancement de sa première montre de plongée en 1965, Seiko a dépassé les attentes des sportifs dont la discipline requièrent des montres aux performances professionnelles.

Sportura

Cette collection de garde-temps sportifs manifeste plus de 50 ans de chronométrie sportive aux plus hauts niveaux.

Les montres

Montres Seiko – des horloges, au quartz jusqu’à la Grande Seiko

Au-delà des stéréotypes, l’histoire fascinante des montres Seiko a de quoi surprendre. Elle débute en 1881 à Tokyo, grâce à Kintaro Hattori, fondateur.

Au cœur du Japon

Kintaro Hattori crée à Tokyo, à la fin du 19e siècle un atelier où il répare des horloges. Rapidement, il développe l’atelier avec la vente de modèles d’occasion et crée sa propre marque : Seikosha – qui deviendra Seiko ! En 1969, Seiko reçoit le titre de « meilleure montre-bracelet chronomètre mécanique ». A la fin de la même année, elle dévoile la Seiko Astron – première montre à quartz au monde, devenue un classique de l’horlogerie. Aujourd’hui, la marque se consacre à la recherche technologique également dans le domaine de l’horlogerie mécanique. Aux côtés d’autres technologies horlogères, elle propose une montre seiko classique : la Grand Seiko, qui évoque la grande tradition de l’horlogerie mécanique - un achat qui réunit deux grandes traditions ! Des modèles homme comme la SRPA Seiko ou la Prospex SSC se dédient en revanche plutôt au sport, équipés de technologies innovantes et de déclinaisons en acier inoxydable et revêtements high-tech.

La magie du quartz

Seiko est connue pour sa maîtrise du quartz et pour avoir défié et supplanté les marques d’horlogerie suisse au siècle dernier. Un meilleur positionnement lui permet d’offrir des prix imbattables. Au moment de l’achat, les consommateurs n’hésitent plus ! Grâce à ce bas prix, les montres se muent en bijoux fashion, précis et durables. Les horlogers suisses subissent la « crise du quartz » de 1975 à 1985. Depuis, Seiko continue à développer cette technologie qui a fait son succès mondial. Par exemple, la collection homme Prospex SSC propose des chronographes solaires. Ceux-ci sont également déclinés en référence SRPA21K1 de Seiko, soit des montres de plongée puisqu’elles sont certifiées selon la norme ISO relative aux montres de plongées. Une utilisation qui va bien sûr de pair avec un bracelet en acier inoxydable plutôt qu’avec un bracelet de cuir.

Quatre technologies horlogères, qui dit mieux ?

Seiko maîtrise l’horlogerie mécanique, le quartz, ainsi que les technologies Kinetic et Spring Drive. En 1988, la montre S.G.S Kinetic est capable de produire sa propre électricité, une première montre analogique intelligente. La Spring Drive représente un autre aboutissement – autour du traditionnel ressort pour le remontage. La production de Seiko recèle de nombreuses autres surprises – comme la « Seiko Thermic » - capable de convertir la chaleur du corps en énergie, en 1998. Mais ce n’est pas tout, car la marque réalise aussi la Scubamaster, soit la première montre de plongée informatisée au monde en 1998 ou encore des montres GPS solaires, avec la Seiko Astron GPS calibre 8X82 en 2013 - puis le premier GPS Solaire double fuseau horaire, l’Astron calibre 8X53. La collection Presage, classique avec des déclinaisons plus habillées, propose plusieurs types de fonctions et de cadrans. Par exemple, la Seiko Presage Automatic multi-aiguilles possède un boîtier en acier inoxydable, avec revêtement de titane carboné.

Le sport

Une montre Seiko classique dédiée au sport et sportive est souvent proposée en acier inoxydable – à l’image de de la Prospex SSC ou de la Seiko SRPA77K1. Ces montres résistantes se muent ainsi en instruments et bijoux du quotidien – avec des montres-bracelets pour hommes ou pour femmes. Après ou lors de l’achat, il est toujours possible d’acquérir un bracelet cuir ou Nato, afin de changer un bracelet acier. La marque s’illustre également dans le domaine du chronométrage sportif, notamment avec le Seiko Spring Drive. Ce luxueux chronographe représente un développement majeur. Il atteint la précision de plus ou moins une seconde par 24 heures. La marque s’illustre dans le sport par des partenariats de premier plan : Novak Djokovic, les Championnats du monde de l’IAAF. Seiko s’associe également à l’Association Professionnelle des Instructeurs de Plongée, soit le PADI, référence parmi les plongeurs de tous niveaux.