×

Cette recherche est sponsorisée par Chanel

Rechercher dans :

A. Lange & Söhne

En suivant la vision de Ferdinand Adolph Lange, dont la devise etait « construire les meilleures montres du monde », A. Lange & Söhne poursuit sa recherche de précision et explore de nouvelles voies pour promouvoir l’art de haute horlogerie.

A propos

En fondant sa manufacture en 1845, Ferdinand Adolph Lange, horloger établi à Dresde, pose les premiers jalons de l’horlogerie de précision saxonne. Sous la direction de la deuxième génération, ses fils Richard et Emil, horlogers de grand talent, la marque A. Lange & Söhne acquiert une renommée internationale. Les luxueuses montres de poche de Saxe sont exportées dans le monde entier, et la liste des complications pouvant être fournies est impressionnante.

Après la Seconde Guerre mondiale, l’entreprise est nationalisée, et le nom de A. Lange & Söhne tombe presque dans l’oubli. En 1990, Walter Lange, arrière-petit-fils de Ferdinand Adolph Lange et maître horloger de la quatrième génération, ose reprendre les activités de la marque. Après un retour fulgurant en 1994, A. Lange & Söhne ne fabrique aujourd’hui que quelques milliers de montres-bracelets en or ou en platine. Elles sont exclusivement animées par des mouvements développés par la manufacture, artistement décorés et assemblés à la main.

En seulement 25 ans, A. Lange & Söhne développe plus de 50 calibres de manufacture et s’assure ainsi une position de pointe parmi les meilleures marques horlogères du monde. Parmi ses plus grands succès figurent des garde-temps innovants, tels que la LANGE 1, dotée de la première grande date dans une montre-bracelet fabriquée en série, et la ZEITWERK, qui se distingue par sa clarté exceptionnelle avec son cadran indiquant les heures et les minutes par chiffres sautants. Depuis lors, ces deux modèles font partie des icônes d’une marque qui n’a de cesse de dépasser ses propres performances en enrichissant constamment l’horlogerie de précision de nouveaux développements innovatifs.

1815
Naissance de Ferdinand Adolph Lange à Dresde. Après un apprentissage en horlogerie, il passe quatre ans à Paris et en Suisse.
1845
Dans l’ancienne ville minière Glashütte, Ferdinand Adolph Lange crée la manufacture horlogère « Lange & Cie. », posant ainsi les fondements de la haute horlogerie en Saxe.
1948
Après la quasi destruction du principal bâtiment de production lors d’un raid aérien, la compagnie est expropriée trois ans plus tard par le régime est-allemand.
1990
Après la réunification de l’Allemagne, Walter Lange, un arrière-petit-fils de Ferdinand Adolph Lange, fonde Lange Uhren GmbH et enregistre la marque A. Lange & Söhne dans le monde entier.
1994
A. Lange & Söhne présente la première collection de la nouvelle ère au Dresden Royal Palace : LANGE 1, SAXONIA, ARKADE et TOURBILLON « Pour le Mérite ».
2015
A. Lange & Söhne célébre le 200e anniversaire de Ferdinand Adolph Lange et l’inauguration de son annexe à la manufacture. Le nouveau bâtiment est equipée d’installations les plus avancées et permet une amélioration des processus de production.
Philosophie

Depuis quatre générations, les horlogers de la famille Lange ne poursuivent qu’un but : construire des garde-temps représentant l’apogée de l’horlogerie de précision. Et pour ce faire, ils s’en tiennent à une maxime que Walter Lange avait jadis formulée ainsi : « Il y a quelque chose que l’on devrait exiger non seulement de sa montre, mais surtout de soi-même : ne jamais s’arrêter. » Cette inlassable quête de perfection se révèle aujourd’hui dans de nombreuses facettes de la manufacture.

Chaque montre de A. Lange & Söhne est pourvue d’un calibre réalisé dans la manufacture. Plus de 50 calibres Lange ont été lancés sur le marché depuis la reprise des activités de l’entreprise il y a plus de 20 ans. À quelques exceptions près, tous les composants du mouvement sont fabriqués dans la manufacture, y compris le cœur qui bat dans chacune des montres mécaniques, le spiral de balancier. Seuls quelques fabricants horlogers au monde sont en mesure de le faire.

Chaque composant d’un mouvement de montre Lange est pourvu de décors faisant appel à des techniques de finition minutieusement effectuées à la main. Même les composants que personne ne verra jamais sont ornés de perlage, de cerclage ou d’effet soleil. Les arêtes sont anglées et polies. Enfin, le coq de balancier gravé à la main fait de toute montre Lange une pièce unique d’exception.

Les garde-temps de A. Lange & Söhne sont produits en petites séries, avec le plus grand soin artisanal et en recourant aux matériaux les plus précieux. Chaque mouvement est assemblé deux fois afin de garantir le plus haut niveau de perfection et de précision. Chatons en or vissés, contre-pivots en diamant et vis thermiquement bleuies font partie des caractéristiques emblématiques de qualité, qui font de l’achat d’une montre A. Lange & Söhne à la fois un plaisir et un investissement durables.

Les collections

1815

Tradition vivante : Elégante discrétion et quête de perfection: la gamme de montres 1815 fait revivre au XXIe siècle l’esprit des légendaires montres de poche de A. Lange & Söhne. 

Lange 1

Innovation et unicité : Avec l’agencement décentré de son cadran et la première grande date dans une montre-bracelet de série, la LANGE 1 est devenue l’icône de la marque.

Richard Lange

Précision scientifique : Une référence aux montres d’observation ultra précises de A. Lange & Söhne, construites pour satisfaire aux exigences scientifiques les plus élevées.

Saxonia

Virtuosité mecanique : La tradition artisanale séculaire et la créativité technique de Lange se reflètent dans l’amour inégalé du détail et un sens infaillible de l’élégance discrète.

Zeitwerk

Idées peu conventionnelles : Avec son design audacieux et un mouvement de montre révolutionnaire, la Zeitwerk propose un nouveau type d’affichage de l’heure.

Les montres

A. Lange & Söhne , La marque saxonne qui renaît de ses cendres et côtoie les sommets du secteur.

Bien que la marque ait été fondée en 1845, elle subit les sévices de la deuxième guerre mondiale et dès lors, on n’entendra plus parler de la belle endormie jusqu’en 1990 après la chute de la RDA. Grâce aux deux visionnaires suisses Günter Blümlein et Albert Keck qui voient en Lange Uhren GmbH un potentiel inestimable, les fonds nécessaires à la réaffectation des ateliers de Glashütte sont débloqués et le dernier héritier Lange redépose la marque Lange & Söhne dans le monde entier. Il faudra attendre 1994 pour que Lange sorte les quatre premières montres de l’ère contemporaine. Elle est ensuite reprise en 2000 par le groupe Richemont et atteint sa vitesse de croisière, rendant ainsi à l’Allemagne son statut de nation possédant une tradition horlogère d’excellence.

A. Lange & Söhne, l’entreprise allemande experte en matière de finitions et gravures Métiers d’arts.

Même s’ils ne sont pas toujours visibles, tous les calibres signés A. Lange & Söhne possèdent des éléments gravés sur des thèmes floraux traditionnels à la manufacture saxonne. On les retrouve sur les platines et les coqs de balancier notamment. Les fonds des garde-temps aussi sont bien souvent décorés de ces gravures encore réalisées à la main aujourd’hui. Historiquement, la fabrique livrait des commandes spéciales gravées à l’effigie de leurs clients dont l’un des plus beaux exemples est la montre de poche au boîtier or jaune du sultan Abdül-Hamid II datant de 1898 au décor gravé, émaillé à son effigie et serti de diamants et rubis.

« Pour le Mérite », ou lorsque le patrimoine de la maison refait surface accompagné d’un tourbillon.

Conçue en 2011 et inspirée d’un ancienne référence de 1807 créé par Johann Heinrich Seyffert, la Richard Lange Tourbillon «Pour le Mérite» est une montre emblématique par ses deux grandes complications. La première étant le dispositif de transmission Fusée-Chaîne, brevetée par la marque, qui implique à travers l’utilisation d’une chaîne de 16cm de long, une transmission régulière de l’énergie engendrée par le barillet. La seconde étant le tourbillon subtilement inséré́ dans le cadran du régulateur participant une fois de plus à la précision du calibre. L’originalité de cette collection tient au fait que l’indication des minutes est placée au premier plan, soulignée par un large chemin de fer qui fait clin d’œil à la version de 1807.

Le brevet Grande Date au service des heures et minutes sautantes avec la référence Zeitwerk Minute Repeater.

Il s’agit d’une référence iconique de la nouvelle ère. La technologie «Grande Date» est reprise pour indiquer les heures de façon numérique sur une montre mécanique, les transformant en heures et minutes sautantes. Son design est caractérisé par le pont apparent qui supporte le timbre faisant résonner la répétition minutes dans son boîtier en platine. Son calibre à remontage manuel fait sauter les minutes avec rapidité et précision grâce à un petit spiral supplémentaire qui emmagasine en soixante secondes l’énergie suffisante à changer les chiffres de façon fluide.

Quelques mouvements d’exception propres à la marque saxonne.

On ne peut qu’évoquer la Saxonia Double Split, chronograph Flyback de 43,2mm qui vise la précision avec un ingénieux système de double rattrapante unique au monde, permettant visuellement de comparer plusieurs temps simultanés et considéré comme l’un des chronographes les plus aboutis du marché, vendu en 2013 chez Christie’s au prix record de 461'000 CHF dans son unique version acier. Plus compliqué encore, la Grande Complication qui contient une grande sonnerie, un quantième perpétuel, un chronographe à rattrapante et une seconde foudroyante. La réalisation irréprochable, les décors somptueux du calibre manufacturé et de la phase de lune ainsi que la lisibilité parfaite des informations reflètent les valeurs de la maison.