X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Moinet

Rechercher dans :
A. Lange & Söhne - Passion : le maître-mot du Concours d'Elégance

A. Lange & Söhne Passion : le maître-mot du Concours d'Elégance

Entretien avec Wilhelm Schmid, CEO de la marque

Pour la cinquième année consécutive, la Maison horlogère allemande A. Lange & Söhne s'est associée au Concours d'Elégance de Hampton Court Palace, au Royaume-Uni. Présentant 60 des automobiles les plus spectaculaires et les plus rares existantes, ce concours a également mis en valeur une montre unique 1815 Chronograph Rattrapante, créée spécialement pour l'événement. À cette occasion, nous avons eu la chance de discuter avec Wilhelm Schmid, CEO d’A. Lange & Söhne, au sujet du Concours d'Élégance et de ce garde-temps exclusif.

Passion : le maître-mot du Concours d'Elégance

Wilhelm Schmid © A. Lange & Söhne

Le partenariat entre A. Lange & Söhne et le Concours d'Elégance existe depuis cinq ans maintenant. Comment cela a-t-il commencé ? Quelle est la première chose qui vous a fait penser "nous devons faire partie de cette expérience" ?
Nous avons commencé il y a 10 ans avec la Villa d'Este sur le lac de Côme. C'était le premier événement. Ensuite, nous avons réalisé que, si nous voulions que cela fasse partie de notre stratégie, un seul événement ne suffisait pas et qu'il fallait en organiser plusieurs. C'est plus facile à dire qu'à faire, car nous avons dû identifier le bon événement, avec les bonnes personnes, sur le bon territoire, avec la bonne réputation. Et après avoir passé en revue le marché, nous sommes arrivés à la conclusion qu’Hampton Court était probablement l'événement à retenir. Et c'est ainsi que nous nous sommes retrouvés ici. Nous sponsorisons, certes, mais nous sommes un véritable partenaire. Nous voulons que l'événement soit meilleur avec nous que sans nous. Je ne parle pas seulement de l'aspect pécuniaire, mais aussi de ce que nous apportons de notre marque. Au cours des cinq dernières années, nous sommes devenus un élément essentiel de cette organisation.

Passion : le maître-mot du Concours d'Elégance

Concours of Elegance, Hampton Court Palace © WorldTempus/Jordy Bellido

Vous avez mentionné le Concorso d'Eleganza Villa d'Este en Italie. En quoi l'édition de Hampton Court est-elle différente de celle-ci ?
Les voitures, bien sûr. Mais le caractère de l'événement est également très différent. Villa d'Este, c'est la dolce vita. Les Italiens disent que personne ne sait à quoi ressemble le paradis, mais qu'il ressemble probablement beaucoup à la Villa d'Este sur le lagon de Côme. Vous avez cette atmosphère italienne, les voitures sont très proches les unes des autres, il y a cet hôtel cinq étoiles vieux de 150 ans, juste au bord du lago di Como. Il a son propre caractère. Maintenant, vous venez en Angleterre et il y a Hampton Court, qui est probablement l'un des endroits les plus célèbres ; il y a aussi le prince Michael de Kent, qui donne à l'événement une touche encore plus exclusive, et les gens enthousiastes d'Angleterre. Je pense que leur enthousiasme pour les voitures anciennes est assez similaire à celui des Italiens. La passion est le dénominateur commun. Ces événements se déroulent simplement dans des environnements très différents.

Ce qui est formidable avec le Concours d'élégance, c'est que les amateurs de voitures ont la possibilité de montrer leurs voitures. Il s'agit d'une culture événementielle formidable. Pourquoi l'industrie horlogère n'a-t-elle pas cela ?
Nous l'avons dans une certaine mesure. J'ai participé à suffisamment de dîners entre amis et collectionneurs où chacun apportait sa montre. Mais il n'y a pas de tradition. Avec les voitures, en revanche, le Concours d'élégance existe depuis 1929. Les montres ont encore un long chemin à parcourir avant d'en arriver là, si jamais elles y arrivent un jour.

Passion : le maître-mot du Concours d'Elégance

Concours of Elegance, Hampton Court Palace © WorldTempus/Jordy Bellido

L'énergie qui règne à ce Concours d'Elégance 2022 est incroyable. Plus je parle aux gens ici, plus je me rends compte que les amateurs de voitures anciennes ont plus en commun avec les amateurs de montres qu'avec les aficionados des supercars modernes. Comment pouvez-vous expliquer cela ?
Si vous achetez une voiture ancienne, vous acceptez qu'elle soit un produit du temps, c'est-à-dire qu'elle appartient à l'époque à laquelle elle a été conçue. Vous appréciez qu'elle soit différente de ce que nous avons aujourd'hui. Vous comprenez qu'il s'agit d'un produit artisanal et qu'il faut des personnes compétentes pour le faire fonctionner. Au final, tout cela donne une idée très différente d'une voiture. Et en plus de cela, il ne s'agit pas de transport, mais de voyage. Et c'est la même chose avec les montres : il ne s'agit pas de donner l'heure, mais d'afficher sa personnalité.

Passion : le maître-mot du Concours d'Elégance

Concours of Elegance, Hampton Court Palace © WorldTempus/Jordy Bellido

Il existe une société britannique appelée Electric Classic Cars qui essaie de fabriquer des voitures classiques plus durables en remplaçant le moteur par un moteur électrique. Qu'en pensez-vous ? 
Cela ne m'attire pas, mais je suis sûr que c'est une bonne tentative. C'est comme une montre à quartz et une montre mécanique. Il y a un énorme marché pour les montres à quartz, mais ce n'est tout simplement pas pour moi.

Pour cet événement, vous avez créé une 1815 Chronograph "Hampton Court Edition" spéciale qui présente une nouvelle combinaison de matériaux et de couleurs (boîtier en or blanc et cadran noir avec chiffres et échelle de couleur grès). Sachant que le 1815 Chronograph a été lancé en 2004, comment diriez-vous qu'il a évolué au fil des ans ?
Pas tant que ça. Le mouvement est toujours le même. Nous avons travaillé sur différentes itérations de design, du cadran noir au cadran argenté-bleu, au cadran argenté ou au cadran noir sur blanc ; environ cinq ou six itérations différentes. Pour l'instant, je pense que nous en avons environ quatre dans la collection courante. Mais la montre que nous lançons ici est totalement unique ; aucune autre pièce ne sera plus jamais produite. C'est ce qui la rend si spéciale pour les collectionneurs.

Passion : le maître-mot du Concours d'Elégance

1815 Chronograph "Hampton Court Edition" © WorldTempus/Jordy Bellido

La 1815 Chronograph fêtera son 20e anniversaire très bientôt, en 2024. Que pouvons-nous attendre de ce modèle ? Pouvez-vous nous donner un indice ?
Malheureusement, je ne peux rien vous dire, mais ce sera une grande année car ce sera également les 30 ans de la Lange 1 et les 25 ans du Datograph.

Passion : le maître-mot du Concours d'Elégance

1815 Chronograph "Hampton Court Edition" © A. Lange & Söhne

Au Concours d'élégance, on peut voir de magnifiques voitures anciennes qui appartiennent à des collectionneurs qui ne sont pas les premiers propriétaires des voitures. La même chose se produit aujourd'hui avec les montres. De nos jours, le marché secondaire lié aux montres se développe et a un impact sur la perception et la valeur d'une marque. Ce marché présente-t-il un intérêt particulier pour A. Lange & Söhne ?
Nous observons de près ce qui se passe dans le monde des enchères, c'est certain, car c'est un indicateur important pour connaître la valeur de revente des montres, même si je pense qu'il y a une surchauffe en ce moment. Je n'ai pas de problème avec les gens qui achètent et vendent leurs montres, la seule chose que je dis, c'est que chaque mois d'août, nous faisons entrer 12 à 15 nouvelles personnes dans notre manufacture, et elles commencent un apprentissage pour devenir horloger, ce qu'elles seront pour le reste de leur vie. Mon devoir est donc de créer un modèle commercial qui nous permettra de rester pertinents dans les 50 prochaines années. Miser sur les gens qui achètent et vendent des montres n'est pas un modèle économique, du moins pas en phase avec ce dont nous avons besoin.

Si vous deviez décrire cet événement et la relation qu'il entretient avec A. Lange & Söhne en un seul mot, que diriez-vous ?
La passion. Les gens qui sont ici sont des gens passionnés. Je me suis toujours rendu compte que, si vous avez des gens passionnés, cette étincelle peut facilement passer des voitures aux montres ou des montres aux voitures. Si vous n'avez que des investisseurs, il n'y a pas d'étincelle qui va voler. Je pense donc que la passion est l'un des dénominateurs communs de cet événement.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

En suivant la vision de Ferdinand Adolph Lange, dont la devise etait « construire les meilleures montres du monde », A. Lange & Söhne poursuit sa recherche de précision et explore de nouvelles voies pour promouvoir l’art de haute horlogerie.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >