×

Cette recherche est sponsorisée par Fabergé

Rechercher dans :
Baselworld
Baselworld 2017 - Mes cinq montres préférées

Baselworld 2017 Mes cinq montres préférées

Voici les cinq montres de Baselworld qui m’ont le plus impressionné (pour différentes raisons).

En général, je m‘abstiens de mettre en avant une marque ou une montre en particulier lors des grands salons horlogers, de peur de mettre sur la touche d’autres marques ou montres tout aussi dignes d’intérêt. Je considère que mon travail est de présenter les montres sous un angle factuel et je laisse le lecteur faire son propre choix. Mais à Baselworld cette année, on m’a plusieurs fois demandé mon avis – des collègues journalistes ou des représentants de marques (qui n’ont souvent pas le temps d’aller voir ce qui se passe dans le dédale des autres halles). Une fois n'est pas coutume, voici donc les cinq montres qui m’ont le plus impressionné à Baselworld 2017, pour des raisons différentes. Certaines d’entre elles étaient déjà les vedettes de Baselworld avant que je ne les voie de mes propres yeux. Les voici, dans l’ordre alphabétique.

Anonimo Nautilo
Quand une marque vous présente trois nouveautés qui vous plaisent tellement que vous envisagez sérieusement de vous en offrir une, mais sans arriver à décider laquelle, c’est bon signe. C’est ce qui m’est arrivé sur le stand d’Anonimo, où j’ai beaucoup hésité entre la nouvelle Nautilo en bronze, au cadran bleu et à la lunette en céramique bleue, et le même modèle au boîtier en acier et cadran bleu ou noir. Julien Haenny, le CEO de la marque, m’aurait évidemment bien vendu les trois, mais il m’a aussi suggéré d’en choisir une et d’attendre la sortie dans quelques mois des modèles dédiés au 20e anniversaire de la marque avant de me décider pour une deuxième pièce. Une bonne idée au vu de ce que j’ai pu apercevoir rapidement. Je choisirais donc dès maintenant le modèle en bronze au cadran bleu.
Prix : 2790 CHF


Mes cinq montres préférées


Bulgari Octo Finissimo Automatic
Dès l’ouverture de la foire, tout le monde parlait de la nouvelle Bulgari Octo Finissimo Automatic. Rien de tel en effet qu’un nouveau record du monde pour alimenter les conversations. Cette nouvelle Octo Finissimo est la montre-bracelet automatique la plus plate du monde, mais elle est bien plus que cela. Son design octogonal a déjà fait ses preuves dans plusieurs modèles, mais sur cette nouveauté, le gris mat du titane du boîtier et du cadran est tout simplement sublime. Son poids est d’à peine 42 grammes sur un bracelet en cuir, et de 62,7 grammes sur bracelet en titane ultra fin.
Prix : 11'900 CHF pour la version avec bracelet en cuir noir ; 12'900 CHF avec bracelet en titane.


Mes cinq montres préférées




Fabergé Visionnaire Chronograph
J’avais déjà parlé en détails du nouveau Chronographe Visionnaire de Fabergé avant Baselworld, après avoir bénéficié d’une présentation explicative de la part du concepteur du mouvement, Jean-Marc Wiederrecht, d’Agenhor. Il ne me restait plus qu’à voir la montre finie de mes propre yeux. La version noire en céramique et titane est ma préférée. Une légère illusion d’optique la fait paraître plus petite que la version équivalente en or et titane, mais dans les deux cas, c’est l’instant précis où l’aiguille saute sur l’échelle du chronographe, bien visible au centre du cadran, que j’admire le plus.
Prix  (version noire en céramique et titane) : 39'000 CHF

 

Mes cinq montres préférées




Kerbedanz - Maximus
Juste avant Baselworld, j’ai reçu un coup de fil de Kerbedanz m’annonçant que la marque allait dévoiler le samedi le plus gros tourbillon du monde. Une annonce importante en soi. Mais le plus impressionnant – et ce n’était pas précisé à ce moment-là – est qu’il s’agit d’un tourbillon central. Cette complication horlogère est non seulement rare, et cette nouveauté bat en plus un record avec une cage de tourbillon de 27mm de diamètre. Mais surtout, quand j’ai découvert cette pièce – qui est une édition limitée à 99 exemplaires –  son design et son tourbillon géant (qui tourne autour du cadran en six minutes) m’ont tout simplement fasciné.
Prix (version en titane) : 165'000 CHF

 

Mes cinq montres préférées



Seiko – Grand Seiko Hi-Beat Professional Diver
J’ai un faible pour les montres de plongée, et comme Anonimo, Seiko présentait trois modèles cette année qui m’ont tapé dans l’oeil : une  très haut de gamme Grand Seiko Hi-Beat Professional Diver, une réédition de la toute première montre de plongée de Seiko datant des années 1960, et une nouvelle Prospex. Seiko a annoncé qu'elle allait désormais positionner Grand Seiko comme une marque autonome, fin de lui offrir une plus grande visibilité mondiale. Les produits le méritent, mais avec des prix dépassant les 12’000 €, la marque empiète sur le vert gazon de Rolex. Entre l'édition limitée au cadran bleu (500 pièces) et le modèle noir standard, ma préférence va à l’édition limitée.
Prix (édition limitée en acier avec cadran bleu): 12’300 €

 

Mes cinq montres préférées



 

Lecture 1 commentaire(s)

10 Avril 2017
Stephane Tencer
good choice man!
11 Avril 2017
WorldTempus
Thank you! It's not easy picking five out of the five hundred I see during Baselworld.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Nées en Italie, fabriquées en Suisse. L’histoire des montres Anonimo est indiscutablement liée aux exploits pionniers des plongeurs de la marine et des troupes de montagne italiens.

En savoir plus >

Bulgari possède sa propre définition de l’excellence, qui implique l’équilibre parfait entre design, valeur ajoutée, qualité des produits et service mondial. Concernant l’horlogerie,  tout...

En savoir plus >

Fabergé enchante avec des créations horlogères inattendues, en droite ligne avec ses fameux Œufs de Pâques Impériaux, qui ont fait sa renommée. 

En savoir plus >

Kerbedanz offre ses garde-temps très exclusifs à des individus exigeants. Des pièces uniques ou des éditions strictement limitées, emplies de symbolique.

En savoir plus >

Depuis ses débuts, Seiko devait être pour Kintaro Hattori “toujours un temps en avance”; cette vision n’a jamais cessée d’inspirer l’entreprise. Dès le jour où il réalisa sa première montre de...

En savoir plus >