×

Cette recherche est sponsorisée par Eberhard & Co.

Rechercher dans :

Baselworld Baselworld, communément appelée Foire de Bâle, est le premier salon mondial de l’horlogerie, l’évènement de toute une industrie qui rassemble patrons et professionnels de toutes gammes de prix, de tous pays.
Les marques du monde entier s’associent aux organisateurs pour produire au sein de la ville et de ses hôtels une animation permanente qui tiendra longtemps encore lieu de référence pour la plupart des autres foires.
Une nouvelle organisation pilotée par Sylvie Ritter, qui préside aux destinées de Baselworld, s’inscrit dans une volonté de modernisation permanente qui mobilise tous les acteurs de l’hospitalité suisse. Chaque année comporte son lot de nouveautés, en horlogerie comme en bijouterie, mais également pour les médias du monde entier qui viennent couvrir en un seul lieu, une seule ville, un évènement d’ampleur mondiale.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

C’est le plus grand salon horloger du monde, l’évènement d’une ville, Bâle, qui accueille cette année encore plus de 600 exposants. La Foire de Bâle, aujourd’hui devenue Baselworld, rassemble tous les horlogers et joailliers du monde, sans distinction de prix, une sorte de marché mondial du luxe où se pressent en un lieu unique visiteurs professionnels, grand public et grands patrons. Du mouvement suisse le plus technique jusqu’aux nouveautés des exposants français, chinois ou autres, ce salon marque chaque année l’occasion de renouveler marques et modèles, du calibre jusqu’au bracelet. Que l’on aime Rolex ou Chanel, Navitimer ou Speedmaster, l’événement est une ville dans la ville, celui de toute une industrie d’horlogers qui traverse chaque hôtel, chaque lieu, dans une fièvre horlogère tout à fait unique.

Une vitrine mondiale du luxe 

Si ce salon représente toujours aussi bien le marché mondial de la montre, c’est aussi parce que la nouvelle vague horlogère a su saisir ses opportunités. Les exposants de toutes tailles se côtoient, mesurent et comparent leurs prix. Les professionnels déambulent au sein de la foire à l’affut de la prochaine Speedmaster d’Omega, de la prochaine Rolex. Le marché des calibres suisses ne représente certes pas la totalité de l’industrie horlogère mondiale mais il y tient – et tiendra probablement – toujours une place à part. Les grands patrons comme Jean-Claude Biver, qui dirige l’horlogerie LVMH, est aux côtés de Thierry Stern (Patek Philippe) un des habitués de la foire de Bâle. Ils sont tous deux en contact rapproché avec François Thiébaud, président du comité des exposants.

Une ville qui bat au rythme de sa foire

Bâle reste un lieu incontournable pour toutes les marques et tous les patrons, qu’ils soient nouveaux venus en ville ou premiers exposants. Sylvie Ritter, la directrice de la grande foire horlogère de Bâle, est l’un des points de contact de tous les exposants. Son expérience éprouvée garantit à tous les professionnels exposants que la marque de fabrique d’un évènement mondial de cette ampleur tiendra toujours à la qualité générale de l’accueil fait par les autorités suisses, celles de la ville de Bâle ou de l’industrie en général.

Un évènement en progression constante

Baselworld n’est donc pas qu’un salon, c’est une foire que Sylvie Ritter maintient à tout prix à son plus haut niveau. Si les marques comme Ulysse Nardin, Omega ou Hermès y ont leurs habitudes, c’est aussi parce que chaque année apporte son lot d’actualités. Les commodités sont sans cesse améliorées, les professionnels du tourisme sont étroitement associés à la foire, les hôtels sont combles, la ville de Bâle met ses infrastructures à disposition, la première des préoccupations étant sans cesse de fournir à tous les pays visiteurs un salon régi par les plus hauts standards suisses d’hospitalité.

Chaque année doit être unique au bénéfice d’exposants, patrons, visiteurs et horlogers qui font des milliers de kilomètres pour cette occasion. Les codes du luxe sont appliqués en chaque endroit de la foire, qui tiendra toujours une place à part chez les amateurs de calibres suisses et de bienfacture joaillière.

Sous l’architecture refaite par les architectes Herzog & De Meuron, aujourd’hui connue jusqu’à Hong Kong, se pressent les représentants des médias, des grands groupes comme Richemont ou le Swatch Group, mais aussi de nouveaux arrivants de l’horlogerie connectée, comme Samsung, qui ont trouvé une place naturelle aux côtés d’acteur historiques comme Rolex ou Omega.

 

 

X