X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par BIANCHET

Rechercher dans :
WorldTempus on Tour
Worldtempus on tour - Do you do you Saint-Tropez?

Worldtempus on tour Do you do you Saint-Tropez?

Destination mythique nichée sur le rivage du golfe éponyme, le cœur de Saint-Tropez balance entre le charme pittoresque de ses ruelles colorées, ses plages somptueuses et l’ostentation assumée d’une clientèle jet set. C’est dans ce village aux milles et unes facettes que WorldTempus On Tour a fait escale

Les lauriers géants déploient leurs branches chargées de grappes de fleurs roses ou blanches. A l’ombre des pins parasols qui bordent l’entrée du village, les cigales donnent du coffre. « Do you do you Saint-Tropez ? » Non, ce n’est pas ce drôle de refrain rendu célèbre en 1964 par le film « Le gendarme de Saint-Tropez » qu’elles entonnent sous un soleil de plomb. Mais, en passant devant le Musée de la gendarmerie et du cinéma, on se prendrait presque à fredonner cette chanson qui nous rappelle à quel point le mythe de Saint-Tropez est intimement lié au 7e Art.

Saint-Trop’, ça tourne !

L’histoire de Saint-Tropez n’a bien sûr pas commencé avec le cinéma mais ce dernier a largement contribué à assoir l’aura du village. La figure de proue de l’engouement des stars pour Saint-Tropez ? Brigitte Bardot, évidemment ! L’actrice française n’a que 22 ans quand elle crève l’écran en 1956 dans « Et Dieu… créa la femme » devant la caméra de Roger Vadim. Elle y incarne une jeune fille fantasque dont la beauté sensuelle fait chavirer les cœurs. En guise de décor : le vieux port de Saint-Tropez, le quartier de la Ponche et sa toute petite plage ainsi que de longues plages de sable blanc, dont l’incontournable Pampelonne située sur la commune adjacente de Ramatuelle. 

Do you do you Saint-Tropez?

Saint-Tropez

Pendant le tournage du film, une petite cabane transformée en cantine improvisée pour l’équipe deviendra le fameux Club 55, une institution incontournable depuis lors, fréquentée par les stars et les jet-setters. Quant à Brigitte Bardot qui passait déjà ses vacances d’enfance sous le soleil de Saint-Tropez dans la maison familiale de la rue de la Miséricorde, elle fera l’acquisition en 1958 de sa maison baptisée La Madrague, près de la plage des Canebiers. Un lieu de retraite transformé à ses heures en théâtre de fêtes fastueuses où se pressaient de nombreuses célébrités, plaçant de manière durable Saint-Tropez sous les feux de la rampe.

Saint-Trop’, comme un tableau de maître

Bien avant les coups de projecteurs, les fêtes nocturnes, les strass et les paillettes, Saint-Tropez a aussi séduit les artistes. Une question de lumière sans doute. Henri Matisse et Paul Signac ont ainsi immortalisé les paysages du petit port varois au début du siècle dernier. On peut d’ailleurs admirer leurs œuvres au Musée de l’Annonciade inauguré en 1955, au cœur du village, dans la chapelle Notre-Dame de l’Annonciade dont le clocher coloré domine la baie. Pour les amateurs de tourisme culturel, l’exposition temporaire « Signac et Saint-Tropez » est d’ailleurs à découvrir sur les cimaises du musée jusqu’au 9 octobre 2022.

Do you do you Saint-Tropez?

Saint-Tropez

Saint-Trop’ au chapitre intello

Nombre d’écrivains célèbres ont également succombé aux charmes de Saint-Tropez. On pense à Guy de Maupassant qui qualifiait le village de « Fille de la mer » à la fin du 19e siècle ou à Colette qui, dans les années 1920, s’échappait de la vie parisienne dans sa maison tropézienne. C’est là qu’elle écrira quelques romans et essais comme « La naissance du Jour » ou « Prisons et Paradis ». On pense également à Boris Vian, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Paul Eluard ou Françoise Sagan, lesquels y fréquentaient les artistes de la Nouvelle Vague, des musiciens et des intellectuels de tous horizons. Dans les années 50, Saint-Tropez était ainsi devenu le QG du gratin des artistes et intellos de Saint-Germain des Prés. The place to be, loin du tumulte de la capitale !

Do you do you Saint-Tropez?

Vue générale de l'église et du phare

Saint-Trop’, tout ce qui brille 

Qu’en est-il de Saint-Tropez aujourd’hui ? Il n’est pas rare de croiser une célébrité attablée à la terrasse de Sénéquier, bistrot chic situé sur le petit port où s‘alignent des maxi yachts et des voiliers à la voilure indécente. Il se raconte que le basketteur Tony Parker est un grand habitué des lieux, tout comme le chanteur Seal, Kate Moss ou Elton John. Avant sa disparition, Karl Lagerfeld venait aussi tous les étés à Saint-Tropez. Sans doute attiré, comme nous, par la douceur de vivre des lieux, la lumière si particulière et le charme pittoresque du village. Ruelles bordées de maisons roses et ocres qui serpentent jusqu’au sommet de la colline, point de vue imprenable sur le golfe depuis les remparts de la citadelle, place des Lices où l’on joue à la pétanque à toute heure du jour ou de la nuit, lieux de fêtes branchés où l’on danse jusqu’à l’aube… Saint-Tropez n’a pas un mais de multiples visages : un minuscule village, authentique et mâtiné de superficialité, tout à la fois !