X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Hermès

Rechercher dans :
Watches and Wonders
Urwerk - Urwerk chez les Aztèques

Urwerk Urwerk chez les Aztèques

Futuriste et archéologique à la fois, l’UR-100V prend des airs d’Indiana Jones horlogère pour nous faire vivre le temps différemment. Première halte au Mexique avec la « Pierre du Soleil »

Avec l’UR-100V I « Time and Culture », Urwerk commence une nouvelle ligne qui a pour vocation de faire voyager à travers le temps et l’espace. Car la mesure du temps est reliée à l’histoire de l’humanité et a permis à l’homme d’organiser en fonction sa vie sociale, religieuse et économique. Ce sont d’abord les phases de la lune, la course du soleil et l’ombre portée sur le sol que les hommes ont étudié. Plus récente et plus occidentale, l’horlogerie est, elle aussi, une façon de mesurer le temps. Martin Frei, co-fondateur d’Urwerk, explique : « Je suis toujours fasciné de voir que ces observations uniques, faites à des milliers de kilomètres de distance, ont donné naissance à un langage universel, celui du temps. » Bienvenue dans une perception du monde qui fut autrefois celles des Aztèques. Accrochez-vous, la bascule peut donner le vertige.

Urwerk chez les Aztèques

UR-100V Time and Culture © Urwerk

Quelque part, Urwerk ne pouvait faire l’impasse sur un tel voyage. Son nom vient d’Ur – « origine » en allemand, et également du nom de la Cité d’Ur, où se trouvent les vestiges de cadrans solaires vieux de plus de 6000 ans et également à l’origine du calcul du temps utilisé aujourd’hui. D’autre part, l’UR-100V comporte deux complications « géographiques » particulièrement originales – même si bien plus symboliques que réellement utiles : la distance parcourue autour du Soleil et la révolution de la Terre autour du soleil en 20 minutes. Cette fois, l’affichage indique en kilomètres la distance parcourue, en raison de cette révolution, en 20 minutes par une personne se situant à Mexico, selon la vitesse de rotation de la Terre en ce point précis. 

Urwerk chez les Aztèques

UR-100V Time and Culture © Urwerk

Pierre du Soleil légendaire

La Pierre du Soleil, datée de 1479, est une œuvre iconique de l’art mésoaméricain précolombien. Ses motifs sculptés représentent le calendrier aztèque, ses dieux et sa mythologie. Ses deux premiers cercles évoquent d’ailleurs la légende des soleils, relatant entre autres le sacrifice de 400 hommes afin d’éviter une cinquième destruction du monde – car il y en avait déjà eu quatre. Assurément, cette cosmogonie et cette perception du temps se trouvent aux antipodes de celles de notre culture et notre époque. Par ce choix, Urwerk prouve son honnêteté intellectuelle vis-à-vis de la richesse et de la diversité culturelle d’autres époques et lieux.

Urwerk chez les Aztèques

Pierre du Soleil Aztèque © Juan Carlos Fonseca Mata

Sur son dôme en acier cuivré, l’UR-100V I « Time and culture » reprend l’iconographie de la Pierre du Soleil avec une gravure d’une grande finesse – aux creux microsablés et aux arêtes satinées pour accentuer la tridimensionnalité. Ce motif venu de loin est combiné à l’affichage – innovant – par heures satellitaires et flèche des minutes rétrograde de l’UR-100V, pour un résultat qui n’en est que plus intrigant : qui est-elle, antique ou futuriste ? d’où vient-elle, d’un site aztèque ou Genève ? Si les influences semblent être drastiquement éloignées, le résultat fait sens, aussi bien au niveau du concept que de l’esthétique, pour cette édition limitée à 20 pièces.

Urwerk chez les Aztèques

UR-100V Time and Culture © Urwerk

Vert et cuivre pour immersion dans la jungle

Visuellement, la UR-100V I « Time and Culture » parvient à allier l’horlogerie futuriste suisse qu’est Urwerk, à des motifs et des couleurs évoquant le monde aztèque. La patine cuivrée fait ressortir la gravure – d’ailleurs parsemée de symboles et de références à décoder – et lui donne des airs décidément « archéologiques ». Son traitement aux teintes chaleureuses contraste avec le vert intense de l’affichage des minutes ainsi que du module des heures satellites, par ailleurs ponctués de rouge vif. Un bracelet en tissu vert parachève ce look d’exploratrice férue de fouilles. Ne manquerait plus que la machette pour se frayer un chemin jusqu’à une pyramide, et assister peut-être à un rite sacrificiel lors d’une éclipse solaire. 

Urwerk chez les Aztèques

UR-100V Time and Culture © Urwerk

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Peu de marques sont autant associées à l'émergence de l'horlogerie indépendante d'avant-garde du nouveau millénaire qu’URWERK, la marque genevoise aux fondations mécaniques suisses-allemandes.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >