X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Baume & Mercier

Rechercher dans :
GMT Magazine
Tendance - La montre est un actif (pas) comme les autres

Tendance La montre est un actif (pas) comme les autres

La fièvre spéculative s’est emparée de l’horlogerie. C’en est à se demander si certaines montres sont encore faites pour être portées tant elles se revendent chères

Pour la première fois de son histoire, la tendance majeure de l’horlogerie n’est pas une complication, une couleur, une forme ou un design. C’est le prix de revente des montres d’une douzaine de marques. Leurs boutiques sont vides, sans stock. Celui-ci est pour une bonne partie transféré vers les acteurs de la seconde main, habitués à revendre des pièces neuves à forte désirabilité et de fait, au véritable prix de marché, où coïncident offre et demande. Mais qui va véritablement porter ces montres, dont la liste d’attente se compte en années, alors que leurs propriétaires peuvent faire une plus-value immédiate de 30 à 200%? A l’heure où les rendements financiers sont quasi nuls, la montre est devenue un actif au profil unique: sans risque, ultra liquide, aux rendements stratosphériques. 

La montre est un actif (pas) comme les autres

Nautilus © Patek Philippe

Psychose

Le modèle fondateur de cette spéculation est le chronographe Daytona de Rolex en acier. Cela fait plus de vingt ans que cette montre est largement plus demandée que produite et arrondit les fins de mois de tout un écosystème de revendeurs. Puis l’immense succès de la montre sport chic a lancé deux nouveaux missiles dans la stratosphère économique. Les références de Nautilus ont explosé. Les surcotes ont été encore affolées par l’annonce de l’arrêt de la ref. 5711, créant une hystérie qui a ajouté un zéro au prix de revente 2019 de ces modèles.

«Toute une génération de clients a compris que l’achat de certaines montres les positionne socialement. »

La montre est un actif (pas) comme les autres

Oyster Perpetual Chronometer © Rolex

0,001%

Le second projectile est la Royal Oak d’Audemars Piguet, aiguillonnée par la trajectoire de succès inouïe de la marque. Troisième facteur de chauffe, la consécration de Richard Mille a atteint un tel niveau que ses montres, et en particulier celles qui approchent le million d’euros, sont en rupture de stock permanente. Car le développement de la culture du bling-bling sur les réseaux sociaux a donné des envies à un nombre sans cesse croissant de millionnaires. Toute une génération de clients a compris que l’achat de certaines montres les positionne socialement. 

La montre est un actif (pas) comme les autres

Royal Oak Tourbillon Volant Automatique 41mm © Audemars Piguet

Désœuvrement

Puis est arrivée la pandémie de Covid 19 et les confinements. Rivés à leur ordinateur, désœuvrés, une nouvelle série d’acheteurs a découvert la spéculation horlogère. Puis une consommation de rattrapage s’est mise en place, alimentée par des rivières de subventions aux entreprises et aux particuliers, pour soutenir le pouvoir d’achat. Résultat, tous les voyants sont passés au vert pour que le marché passe au rouge. La pénurie touche maintenant la totalité du catalogue Rolex, Audemars Piguet, Patek Philippe et Richard Mille. Alors les acheteurs ont trouvé une alternative: les indépendants. De Bethune, MB&F, Urwerk, Voutilainen, H. Moser & Cie., F.P. Journe et autres rapportent tous des listes d’attente qui dépassent une à trois années, des stocks bas voire inexistants.

La montre est un actif (pas) comme les autres

DW5 Tourbillon Season 1 © De Bethune

Perturbations

Or les capacités de fabrication horlogères ne sont pas souples. Les sous-traitants ont licencié en masse depuis trois ans et la taille des manufactures est calculée au plus juste. Ni les uns ni les autres ne savent augmenter rapidement leurs capacités tout en maintenant la qualité de production. Et la tension entre offre et demande perdure, avec le prix comme unique variable d’ajustement. Il va falloir une correction brutale ou longue pour que la raison revienne enfin. Alors seulement, les montres qui sont achetées seront portées à nouveau, comme elles ont vocation à l’être.

La montre est un actif (pas) comme les autres

Streamliner Perpetual Calendar © H. Moser & Cie.

En tant que lecteur de WorldTempus, nous avons le plaisir de vous offrir la version digitale de ce GMT à télécharger.

Spécial Salons Horlogers 2022

GMT Magazine n° 76 © GMT Magazine

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute...

En savoir plus >

De Bethune épouse la richesse du savoir-faire de l’horlogerie d’hier afin de concevoir les montres de demain. De ce mariage résultent des garde-temps très exclusifs de Haute Horlogerie qui...

En savoir plus >

H. Moser & Cie. a été fondée par Heinrich Moser en 1828. Basée à Neuhausen am Rheinfall, la société horlogère emploie actuellement près de 60 personnes, a développé 14 calibres maison à ce jour et...

En savoir plus >

Les premières années du troisième millénaire ont apporté au monde une nouvelle référence en matière d’horlogerie connue sous le nom d’art cinétique horloger.

En savoir plus >

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême,...

En savoir plus >

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son...

En savoir plus >

Peu de marques sont autant associées à l'émergence de l'horlogerie indépendante d'avant-garde du nouveau millénaire qu’URWERK, la marque genevoise aux fondations mécaniques suisses-allemandes.

En savoir plus >