X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Jaquet Droz

Rechercher dans :
Reuge - Dans l’armoire à pharmacie, un automate musical!

Reuge Dans l’armoire à pharmacie, un automate musical!

Plonger dans les bras de Morphée, une boîte à musique contre la joue. Régressif? Surréaliste? Pas du tout! Au Japon, les automates musicaux Reuge aident à faire du bien

Chez Reuge, les métiers hors normes sont la norme. De la plumassière – qui crée une symphonie de plumes colorées sur les oiseaux automates –, à la poseuse de plumes anti-vibrations – de fines lamelles destinées à améliorer le son –, en passant par un directeur acoustique très au fait des applications thérapeutiques de la musique. Car si les automates musicaux ravissent les yeux et les oreilles, ils peuvent aussi avoir un effet bénéfique.

La thérapeutique par l’effet hypersonique

Incantations magiques chez les peuples primitifs, musicothérapie dans l’Antiquité classique, la musique a toujours été utilisée pour soulager les malades. Du côté de Reuge, ces bienfaits sont bien connus. Le directeur acoustique de la marque synthétise les recherches de Tsutomu Ohashi, scientifique et compositeur japonais: l’écoute de sons composés de hautes fréquences inaudibles pour l’homme permet «d’activer les couches profondes de l’organisme». Avec, pour effet, diverses réponses physiologiques, psychologiques et comportementales: dont une immunité améliorée et la diminution des marqueurs de stress. Ces bienfaits sont connus sous le nom de «l’effet hypersonique». D’autres recherches ont aussi permis d’observer que, lors de l’écoute de certaines musiques, les zones d’activité cérébrales s’élargissent et que le patient passe par toutes la variété d’ondes tout en restant éveillé, même celles du sommeil profond.

Dans l’armoire à pharmacie, un automate musical!

Automate musical «Dauphin», mouvement 144 notes © Reuge

Quel est le point commun entre un automate musical et les soirées balinaises?

Les composants de sons à haute fréquence – qui font potentiellement tant de bien – ont besoin d’être associées à de basses et moyennes fréquences pour produire leur effet.  Rares sont les sources de sons capables de distribuer les fréquences aussi largement. La forêt tropicale en produit naturellement (fermez les yeux et rêvez…). En sont également capables : un orchestre au complet, les grandes orgues à tuyaux, la «musique de Gamelan» (un ensemble musical traditionnel de Java et de Bali) et quelques modèles d’automates musicaux – à plus de 72 notes, idéalement à 144 notes. Avec leur gamme de fréquences de 3.75Hz à 100Hz, les boîtes à musique seraient donc «la seule méthode thérapeutique transportable».

Dans l’armoire à pharmacie, un automate musical!

Automate musical «Dauphin», mouvement 144 notes © Reuge

Au Japon, plusieurs hôpitaux utilisent les automates musicaux Reuge, mais aussi des établissements de wellness, des SPAs et des institutions dédiées au sport et à l’éducation. Plus de 5000 cas d’effets bénéfiques ont ainsi été reportés. Pour maximiser l’impact, l’automate est posé en contact direct avec la partie du corps à traiter – car les vibrations sonores se transmettent particulièrement bien «à travers les os».

Avantage de l’automate musical sur le digital

Comme le souligne le directeur acoustique de Reuge, les automates musicaux gardent une longueur d’avance sur les technologies digitales en matière d’étendue de fréquences. Il n’existe en effet quasi aucun dispositif digital capable d’enregistrer et de reproduire des sons avec une telle amplitude de fréquences. La généralisation de l’utilisation de smartphones et d’internet ayant fait baisser la demande en matière de qualité, ceci n’encourage pas la recherche dans le domaine.

Qu’en est-il du répertoire le plus adéquat, un champ d’ailleurs encore en cours d’investigation? La distribution des fréquences varie selon les compositions, ainsi que les effets causés par le tempo, la constance des rythmes et autres variations. La musique classique occidentale, qui combine rythmes, mélodies et harmonies variées, est reconnue comme étant la plus bénéfique pour le développement du cerveau. La régularité du rythme de la musique baroque stabiliserait le mental et les mélodies jouées sur une gamme descendante calmeraient l'esprit tout en conduisant vers le sommeil. En tous les cas, comme l’écrivait Stendhal, « La bonne musique ne se trompe pas, et va droit au fond de l’âme chercher le chagrin qui nous dévore. » Olé !

 

Vous aimerez aussi