X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Eberhard & Co.

Rechercher dans :
Montres serties  - Mettre les hommes à la baguette

Montres serties Mettre les hommes à la baguette

Pas toujours reconnue à sa juste valeur, l’horlogerie joaillière pour hommes est pourtant un segment ultra porteur. Il suffit de dépasser les idées préconçues

Quand on aime l'horlogerie de manière traditionnelle, pour le design, pour la mécanique. Quand on préfère l'acier ou le titane aux ors de couleurs chaudes. Quand on préfère passer inaperçu ou se faire remarquer uniquement de ses pairs. Dans tous ces cas, on a tendance à regarder les montres serties pour hommes de haut. A les considérer outrancières ou féminines, ou les deux. Or la montre de haute horlogerie sertie masculine est un style à part entière, même s'il n'a pas le même statut selon les pays. C'est une spécialité extrêmement recherchée, et en réalité la seule qui échappe entièrement à l'actuelle baisse (bienvenue et relative) de la surcote sur le marché secondaire. Pour certaines, il s'agit même de celles qui ont les marges de revente les plus importantes, en pourcentage, et bien sûr en valeur absolue. Mais pas n’importe quelles montres serties : celles assez larges pour être considérées pour homme, et qui utilisent des pierres précieuses taille baguette. 

Mettre les hommes à la baguette

Yacht Master 40 ref.126679 SABR © Rolex

Pourquoi la baguette ? Cette taille de pierre requiert des bruts plus larges, plus purs, plus propres que la taille brillant, de forme ronde. Mais c'est surtout une question de géométrie : il est paradoxalement plus facile de remplir un anneau avec des rectangles qu'avec des cercles. Traduction horlogère : une lunette sertie de baguettes est plus saturée de gemmes qu'avec des brillants. La différence de caratage est de l'ordre de 30 à 50% selon les espacements, ce qui n'est pas un but en soi. C'est le résultat qui compte : une brillance plus intense, plus présente, plus riche. 

Derrière ce résultat se cache une petite tromperie. Les baguettes destinées à une lunette sont retaillées dans une forme légèrement trapézoïdale. Ainsi, mis côte à côte, leurs côtés les plus courts esquissent un arc de cercle. Une complexité de plus, qui contribue de manière non négligeable au coût de ces pierres. 

Mettre les hommes à la baguette

Excalibur Glow Me Up © Roger Dubuis

Evidemment, le diamants blanc se taille la part du lion dans cette affaire, comme dans toutes d'ailleurs. Le saphir vit un véritable âge d'or depuis l'extension de sa palette en joaillerie, il y a plus de quinze ans, qui en a vu émerger des jaunes, des verts, des roses, des violets et la totalité de l'arc en ciel. Ce qui s'est traduit en horlogerie par une explosion des sertis rainbow. Ces derniers mois, on a même assisté à l'apparition de sertissages complets avec des tsavorites (un grenat vert), après avoir vu poindre des tourmalines Paraiba, gemme notoirement difficile à appairer. 

Mettre les hommes à la baguette

Nautilus 5711/1300A-001 © Patek Philippe

En effet, l'homogénéité de la couleur est un facteur de qualité crucial. Une bonne partie du coût de ces pierres vient du fait qu'il faut en sélectionner de grandes quantités pour en assembler assez de la même teinte, de la même dimension, de la même pureté. Dénicher 60 fois le même orange dans des lots de saphir, c'est trier une botte de foin paille par paille...

Mettre les hommes à la baguette

Altiplano Tourbillon © Piaget

Autre facteur essentiel, et c'est en réalité souvent le cas avec l'horlogerie joaillière, le sertissage. Pas tant la saturation de l'espace disponible par les gemmes que la technique. La disposition des pierres, leur hauteur, leur alignement dans l'espace serti sont des marqueurs de qualité subtils, mais qu'il est essentiel de repérer. Celui qui règne en maître dans ce domaine, c'est le serti invisible. Un sertissage traditionnel suppose de créer un trou pour loger la culasse de la pierre, et de rabattre du métal par dessus, en formant des griffes ou des boules, qui la maintiennent en place. 

Le serti invisible tient la pierre précieuse par les côtés de la culasse. Les lapidaires taillent une rainure dans la longueur de leur face latérale. Elle servira à accueillir une excroissance en forme de T, préparée dans le métal. La pierre est délicatement clipsée sur ce rail. La table, la partie haute et plate, et la couronne, celle inclinée juste en dessous, sont seules visibles. Le métal, essentiellement de l'or, disparaît, caché dans la hauteur de la culasse, et devient invisible. Reste la question : une montre sertie est-elle faite pour les hommes? L'Europe occidentale est la seule zone à considérer majoritairement que non. Le reste du monde accepte, réclame, applaudit la présence de pierres précieuses au poignet des messieurs comme des marqueurs de goût, de richesse et d’exclusivité. 

Mettre les hommes à la baguette

Octo Roma Tourbillon © Bulgari

 

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Bulgari possède sa propre définition de l’excellence, qui implique l’équilibre parfait entre design, valeur ajoutée, qualité des produits et service mondial. Concernant l’horlogerie,  tout...

En savoir plus >

Artistique et visionnaire, Jacob & Co. est une Maison qui affiche une liberté créative sans limites. En rupture profonde aussi bien en termes de design que de complications, elle cultive sa...

En savoir plus >

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

140 ans d’histoire ininterrompue ont permis à Piaget de se forger une expertise joaillière et horlogère unique. Véritable manufacture de Haute Horlogerie où cohabitent l’art de l’extra-plat avec...

En savoir plus >

La Manufacture Roger Dubuis s’est bâtie sur une volonté d'indépendance et d'excellence horlogère. Particulièrement dynamique, Roger Dubuis à fait rapidement irruption dans le monde de la Haute...

En savoir plus >

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son...

En savoir plus >