X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Hublot

Rechercher dans :
Watches and Wonders
Jacob & Co. - Sous deux nouvelles facettes

Jacob & Co. Sous deux nouvelles facettes

Avec Gotham City et Jean Bugatti, Jacob & Co. montre à nouveau l'étendue de ses capacités et de ses ambitions horlogères

En amont de la Watch Week 2022 simultanée à Watches & Wonders, Jacob & Co. lance deux nouvelles montres radicales, extrêmement complexes et qui n'ont pas leur équivalent ailleurs. En réalité, cela faisait plusieurs années que Jacob & Co. était devenu un des mieux-disants de la montre à grande complication. Les Bugatti Chiron, Opera Godfather, Twin Turbo Furious et les nombreuses variantes sur le thème des Astronomia avaient toutes été lancées, ou renforcées, à des moments où le marché reculait. A un instant où les marques que l'on attendait traditionnellement sur ce terrain l'avaient déserté. 

Certaines d'entre ces marques que l'on attend sur le terrain de l'horlogerie de très haut niveau ne l'ont d'ailleurs toujours pas réinvesti. Résultat, la marque s'est retrouvée avec le champ libre, et surnage. Mais pour ceux qui avaient suivi la trajectoire de Jacob & Co., l'arrivée de ces deux nouveautés représente tout de même un choc. Leur style, leur ancrage, leur esthétique, tout en elles est nouveau. La première est inspirée par une certaine idée de Batman, la seconde par le passé de Bugatti. 

Jacob & Co. avait déjà conclu plusieurs partenariats de type cinématographique. Opera Scarface, Opera Godfather, séries spéciales Fast & Furious, les studios sont des interlocuteurs de choix pour la marque. Cette fois-ci, c'est avec DC Comics que le contrat est noué pour lancer une pièce dédiée à Batman. Ce n'est certes pas la première, pas la seule, mais dans son approche, si.

Sous deux nouvelles facettes

Gotham City or rose et titane DLC noir, vue de dos © Jacob & Co.

En effet, Gotham City ne porte pas le nom de Batman, même s'il est partout. La marque est new-yorkaise. Elle rend donc hommage à la mégapole qui a servi d'inspiration à Bob Kane. Elle prend également acte, et c'est bien la première fois, de la nature duale de Batman. Le conflit, schizophrène dans certains univers dérivés, entre le super héros et Bruce Wayne est ici restitué par deux versions de la même montre.

La première est en titane DLC noir, avec un cadran en onyx découpé en forme de chauve-souris, surligné de jaune (à émission nocturne bleue) : les couleurs, les formes, les détails, nombreux en l'occurrence, sont totalement du côté du chevalier. Les cages de tourbillon (ah, oui, pardon, double tourbillon volant tri-axial, excusez du peu) sont en forme de grappin, la couronne de pneu de Batmobile, la boite facettée à la manière de son costume/armure. Bref, un design qui va puiser dans tout le répertoire que les fans adoreront. 

Sous deux nouvelles facettes

Gotham City titane DLC noir © Jacob & Co.

La seconde version est en or rose, entièrement poli, brillant, avec un fond transparent qui donne sur un calibre aux finitions très poussées, de la forme des roues jusqu’à un immense pont de rouage en forme de chauve-souris. Ici, on est sur le territoire du milliardaire Bruce Wayne...mais la noirceur n'est jamais loin, d'autant moins qu'elle est encore présente sur le cadran. 

Sous deux nouvelles facettes

Gotham City or rose © Jacob & Co.

L'autre grande nouveauté de Jacob & Co. est encore plus à même de surprendre son monde. Après plusieurs modèles créés avec Bugatti, des pièces contemporaines, extrêmes, superlatives, comme les voitures que ce dernier produit, Jacob & Co. se lance dans un exercice rétro. La Jean Bugatti a donc un air classique. Elle est ronde, en or, avec des aiguilles et des index (presque) normaux, des poussoirs de chronographe champignon, une série de codes connus et qui renvoient au passé. Le tout est un hommage au fils d'Ettorre Bugatti, Jean, qui a marqué l’histoire de la marque par sa personnalité, son charme et un génie du design et de l’ingénierie absolument dignes de son père. 

Sous deux nouvelles facettes

Jean Bugatti or gris et or rose © Jacob & Co.

Il s'agit en toute logique d'un monstre de complication. Passons sur le double tourbillon volant, parce que même si ces derniers sont assez fous, ils ne sont pas la véritable innovation de cette pièce. Les aiguilles d'heures et minutes sont en périphérie et celles au milieu sont celles du chronographe. Il a son barillet avec son organe réglant dédié et cadencé à 5 Hz. Une aiguille donne les unités des secondes de chrono, l'autre les dizaines. Il faut donc les lire ensemble. De plus, elles sont toutes les deux rétrogrades. La minute de chrono est digitale et sautante, sur un disque en saphir situé dans l'espace entre les deux tourbillons. 

Sous deux nouvelles facettes

Jean Bugatti, vue de dos © Jacob & Co.

A bien regarder le palmarès de la marque ces dix dernières années, on pouvait s’attendre à de telles surprises. Parce que ce qui domine chez Jacob & Co., c'est bien la complication extrême et inattendue. Comme disait Ettore Bugatti lui-même, « Rien n'est trop beau, rien n'est trop cher. » 

 

Vous aimerez aussi

La marque