X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Eberhard & Co.

Rechercher dans :
Hermès - Test en équipe : WorldTempus X Hermès

Hermès Test en équipe : WorldTempus X Hermès

Cette semaine, l'équipe éditoriale est accompagné du modèle Arceau Le Temps Voyageur

Brice Lechevalier 

La capacité à se réinventer d’Hermès et à nous surprendre avec une approche du temps toujours originale et élégante nourrit mon admiration et ma confiance dans la belle horlogerie. Evidemment, en tant que co-fondateur du magazine GMT, les montres indiquant l’heure dans plusieurs fuseaux ne me laissent jamais indifférent. L’Arceau Le Temps Voyageur d’Hermès s’avère aussi agréable à porter qu’à regarder, avec une lecture du temps très simple : l’heure du domicile dans le guichet à midi, et celle de la destination du voyage sur le petit cadran suspendu qui symboliquement change de place en fonction du lieu visité, sur lequel il se juxtapose. La délicate décoration du rotor au verso reste dans l’esprit de sobriété apparente de ce petit bijou, dont le ton sur ton se poursuit avec le magnifique bracelet Hermès. L’ensemble est léger et harmonieux. De quoi franchir allégrement les fuseaux.

Test en équipe : WorldTempus X Hermès

Arceau Le Temps Voyageur © WorldTempus/Brice Lechevalier

Jean-Christophe Teigner

Les collections horlogères d’Hermès n’ont plus rien à prouver. C’est toujours beau, raffiné, élégant avec une certain malice qui requiert un énorme savoir-faire. En fait, Hermès nous pousse toujours à regarder les objets, le temps et le monde d’une autre façon. Cette montre GMT- Hermès Arceau Le temps Voyageur- n’échappe pas à la règle. Comme Galilée bouleversant nos certitudes, Hermès en fait de même en faisant tourner l’heure autour de la terre. Derrière cette réelle prouesse technique et artistique, Hermès nous propose une montre très simple. Mais la simplicité n’est-elle pas la caractéristique d’un luxe ultime ? Lorsque l’effort, la matière, la technique disparaissent au profit de la beauté ; la montre se fait Art. 

Test en équipe : WorldTempus X Hermès

Arceau Le Temps Voyageur © WorldTempus/Jean-Christophe Teigner

Sophie Furley

A mes yeux, la complication de fuseaux horaires est de loin la plus utile des complications. Il ne se passe pas une semaine sans que je ne tape « Quelle est l’heure locale à ville ? » à un moment donné. Donc, imaginez avoir une montre où tout ce que vous avez à faire c’est regarder le cadran pour savoir si c’est une « heure polie » ou « impolie » ! Cette joie serait multipliée par 100 si je pouvais vérifier l’heure locale pour mes collègues de l’étranger sur cette toute nouvelle Hermès Arceau Le Temps Voyageur avec son mécanisme ludique élaboré en collaboration avec le maître du mouvement, Jean-François Mojon de Chronode. La beauté de ce mouvement en particulier c’est qu’il est tellement plus qu’une complication de fuseaux horaires. Jean-François Mojon a créé un système qui est un jeu d’enfant tant dans son utilisation que dans sa lecture (N.B. : la plupart des montres à fuseaux horaires sont non seulement intimidantes à utiliser, mais parfois aussi impossibles à lire si vous ne possédez pas une vision supersonique !). L’Hermès Arceau Le Temps Voyageur est la preuve que même si les complications sont incroyablement complexes à réaliser, elles n’ont pas forcément besoin d’être compliquées à utiliser, ce qui en fait un pur bonheur au poignet.

Test en équipe : WorldTempus X Hermès

Arceau Le Temps Voyageur © WorldTempus/Sophie Furley

Suzanne Wong

La philosophie horlogère chez Hermès a toujours tourné autour d’une certaine allégresse, d’un goût pour l’importance d’apprécier sa montre et de s’amuser avec elle. Même avec une complication hautement pragmatique et utilitaire comme un deuxième fuseau horaire, Hermès réussit à s’exprimer avec style et des perspectives inattendues. La montre Arceau Le Temps Voyageur, comme beaucoup de montres de voyage, présente un cadran reproduisant une carte du monde. Mais si vous regardez de plus près, vous réaliserez que la carte du monde sur le cadran de l’Arceau Le Temps Voyageur n’est pas une carte de notre monde. Au lieu de cela, il s’agit d’un monde imaginaire, conçu par le graphiste français Jérôme Colliard et d’abord aperçu sur un carré en soie Hermès : le Planisphère d’un monde équestre. L’heure de domicile est affichée dans un guichet à midi, tandis que l’heure locale est indiquée par un sous-cadran, qui tourne autour de la carte au moyen d’un bouton poussoir sur la carrure à 9 heures et pointe sur la zone horaire à l’aide d’un petit index triangulaire rouge. C’est une approche rafraîchissante de cette fonction, stimulante non seulement pour l’esprit, mais aussi pour le toucher car, il faut le dire, la sensation tactile et sensorielle lorsque l’on appuie sur le bouton du fuseau horaire et que l’on voit le sous-cadran faire le tour de la montre est tout simplement délicieux.

Team Test: WorldTempus X Hermès

Arceau Le Temps Voyageur © WorldTempus/Suzanne Wong

 

Vous aimerez aussi

La marque