X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Eberhard & Co.

Rechercher dans :
Test en équipe WorldTempus
Genus - Team Test : WorldTempus X Genus

Genus Team Test : WorldTempus X Genus

Cette semaine, l'équipe éditoriale passe la GNS1.2 RG à son poignet

Jordy Bellido

Je me souviens de la première fois que la GNS1.2 RG est arrivée dans les bureaux en 2019. J’étais ébahi. Je débutais dans l’horlogerie, je vous l’accorde, mais cette montre ne ressemblait à rien de ce que j’avais vu. Pas étonnant que Genus ait remporté le Prix de l’Exception Mécanique au Grand Prix d’Horlogerie de Genève cette année-là. Son mélange d’or rose et de cuir brun lui donne un aspect relativement traditionnel, mais celui-ci contraste avec la mécanique de la pièce. En effet, la GNS1.2 RG offre une lecture de l’heure extrêmement ludique, avec des chiffres qui semblent être en pleine danse, sans compter la file indienne qui serpente au centre du cadran pour indiquer les minutes. Mais ATTENTION : une fois qu’on commence à tourner la couronne pour voir les heures défiler, on a de la peine à s’arrêter.

Team Test: WordTempus X Genus

GNS1.2 RG © WorldTempus/Sophie Furley

Marie de Pimodan

J’avais entendu parler de Genus via le Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2019 mais je n’ai découvert cette marque qu’au printemps dernier, alors que ses co-fondateurs, Catherine Henry et Sébastien Billières, exposaient à Genève à l’occasion d’un salon parallèle à Watches and Wonders. Une chance tant les occasions sont rares de porter les créations de cette petite marque de niche dont la production reste pour l’heure très confidentielle. A la vue du modèle GNS 1.2, une fois passée la surprise, vient l’inévitable question que tout amateur d’horlogerie est en droit de se poser : comment lire l’heure sans se perdre dans cet entrelac mécanique dépourvu d’aiguilles ? Réponse : le plus simplement du monde… à condition d’y avoir été initié au préalable. L’heure est ainsi indiquée par une flèche rouge, à 9 heures, qui pointe l’un des douze chiffres arabes satellites effectuant une révolution complète dans le sens anti horaire sur la périphérie du cadran. Les minutes sont certes un peu moins évidentes à lire mais avec le mode d’emploi et un peu d’entraînement, l’exercice ne se révèle finalement pas si complexe. Celles-ci sont divisées en dizaines et à l’unité sur trois différents disques. A 3 heures, une petite flèche pointe les minutes graduées de 1 à 9 sur un disque rotatif squeletté tandis que le cortège de losanges mobiles qui serpente sur le cadran en formant un grand 8, symbole de l’infini, permet d’indiquer les dizaines de minutes grâce à l’élément rouge placé en tête de file. Ludique et facile, comme un jeu d’enfant !

Team Test: WordTempus X Genus

GNS1.2 RG © WorldTempus/Sophie Furley

Sophie Furley

La découverte de la Genus GNS1.2 RG suscite une vague d'émotions, dont la première est un "wow". Le cadran ajouré, avec toutes ses pièces mobiles, ses matériaux et ses incroyables finitions, est un spectacle à voir. Je défie quiconque d'ouvrir une boîte contenant une Genus sans dire "wow" ! Ensuite, j’ai été intriguée par la lecture de l’heure. Au début, ça peut sembler un peu intimidant, mais une fois expliqué, c'est très simple. Pour reprendre l'explication de Marie ci-dessus, les heures sont indiquées par 12 satellites qui tournent autour du cadran de la montre, devant une flèche rouge à 9 heures qui indique les heures. L'élément de tête de la chaîne mobile en rouge indique les dizaines de minutes, et l'affichage à trois heures indique les unités des minutes. Ainsi, sur la photo ci-dessous, on peut lire 12h51. Il est surprenant de constater à quelle vitesse on s'habitue à lire l’heure. La dernière émotion est celle du pur bonheur que l'on éprouve en contemplant le temps et le savoir-faire qui a permis de fabriquer ce garde-temps. Prendre un moment pour apprécier cette beauté mécanique est un rappel quotidien d'être reconnaissant de ce que l'on a.

Team Test: WordTempus X Genus

GNS1.2 RG © WorldTempus/Sophie Furley

 

Brice Lechevalier 

Œuvre dynamique. Le moins que l’on puisse dire avec cette GNS1 de Genus, c’est qu’elle ne peut laisser personne indifférent. Ce n’est pas la seule marque à proposer une lecture du temps sans cadran ni aiguille, mais sa personnalité unique la rend Immédiatement identifiable. A l’image de son tandem de fondateurs à la fois joyeux et sérieux, il existe une certaine dualité dans cette montre qui semble aussi complexe que ludique. Les gros chiffres blancs sur fond noir facilitent la lecture d’un mécanisme original et affichent une double vocation esthétique et fonctionnelle, contrastant de manière harmonieuse avec le mouvement et le réhaut en or rose. Souhaitons-leur de pouvoir décliner ce petit miracle de manière à ce qu’un nombre plus important de collectionneurs puissent y avoir accès !

Team Test: WordTempus X Genus

GNS1.2 RG © WorldTempus/Sophie Furley

 

Vous aimerez aussi

La marque

GENUS, ou la singularité du temps. En repoussant les limites connues de l'affichage, la marque a installé son langage horloger propre. Il repose sur l'expérience de son horloger, auteur d’une complication d’affichage inédit et d'un mouvement, tous deux manufacturés, en or massif et complétés par des finitions de haute horlogerie.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >