X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Baume & Mercier

Rechercher dans :
WorldTempus Newsletter
Édito - L'augmentation des mèmes horlogers

Édito L'augmentation des mèmes horlogers

…et pourquoi j’adore ça

Je vais formuler deux hypothèses à votre sujet maintenant. Premièrement, vous aimez les montres. Deuxièmement, vous aimez être sur internet. La première hypothèse peut sembler assez évidente, car qui voudrait fréquenter un site horloger si ce n’est quelqu’un qui aime les montres ? Cela dit, le nombre de fois où j’ai vu des commentaires négatifs sur les musiques de Lizzo sur Youtube me fait clairement penser qu’il y a des gens (qui ont beaucoup de temps libre et) qui visitent expressément des sites offrant du contenu qu’ils abhorrent. Je trouve ça inexplicable, mais je suppose que la nature humaine est inexplicable. La seconde hypothèse est plus solidement basée sur la froide et dure logique. Car personne ne s’exposerait à un environnement qu’il trouve totalement déplaisant juste pour satisfaire un intérêt non essentiel. Car oui, aussi grande soit ma passion pour l’horlogerie, je suis encore assez lucide pour reconnaître que les montres ne sont pas exactement un besoin humain fondamental.

L’explication qui va suivre est probablement superflue, mais je vais quand même vous la donner. Un mème est un phénomène anthropologique. Il décrit des idées ou des comportements qui s’étendent à l’intérieur des communautés par transmission sociale et culturelle. Il est analogue au gène dans le contexte biologique, qui propage certains attributs ou caractéristiques physiques à travers une communauté d’organismes. On pourrait dire qu’un mème est un « gène » culturel et sociologique qui circule dans les communautés et est conservé dans l’ADN culturel de la communauté même si les générations suivantes ne manifestent ou n'expriment plus ce « gène ». Le mot « mème » est étymologiquement apparenté à « mémétique » et « mimèse », ils sont tous associés à la reproduction du comportement ou à la transmission d’idées.

En ligne, le mème a pris une signification très particulière, se référant à des images avec texte superposé, dans le but de faire valoir un point de vue humoristique. Evidemment, il existe quantité de mèmes racistes ou sexistes, qui prônent des idées plutôt répréhensibles, et la plupart des gens décents ne les trouveraient pas drôles du tout. Cependant, l’idée est ici que les gens qui leur font penser qu’ils sont drôles les diffusent à des gens qui les trouvent aussi drôles. Un mème est toujours ancré dans de l'humour partagé.

Et c’est là que le mème horloger intervient. L’humour est un mécanisme social qui ne fait sens que dans les communautés relativement grandes. Sans quoi ce n’est qu’une étrange référence interne que seules quelques personnes comprennent. Deux anciens camarades de classe racontant des blagues qui n’ont de sens que si vous étiez dans leur groupe à l’école il y a 30 ans : ce n’est pas exactement le genre de matière susceptible d’inspirer une comédie à succès sur Netflix. Les mèmes liés à un sujet spécifique vont commencer à apparaître dans la sphère en ligne une fois que le sujet devient largement connu ou tendance. Voyez l’avalanche de mèmes sur Amber Heard contre Johnny Depp il y a quelques semaines, ou le fait que les mèmes sur les cryptomonnaies n’existaient pas réellement jusqu’à il y a deux ans. Si une chose atteint le statut de mème, cela signifie qu’elle fait partie intégrante de la culture contemporaine.

Par conséquent, quelqu’un qui n’appartient pas à une communauté découvrira rapidement que la façon la plus efficace (et amusante) de se faire une idée des sujets actuels qui préoccupent cette communauté est de consulter un compte sur les réseaux sociaux consacré aux mèmes. Il y a des comptes Facebook, Twitter, Instagram et TikTok qui nourrissent de mèmes la communauté des passionnés de montres et chacun d’entre eux documente les sujets brûlants du jour. La collaboration MoonSwatch entre Omega et Swatch a dominé la partie horlogère des réseaux sociaux il y a quelques mois. En ce moment, les mèmes qui s’amusent ou se moquent des stocks réduits et des longues listes d’attente de certaines marques populaires sont légion.

Le moment où une chose cesse d’être une blague d’initiés pour devenir un mème, est le moment où une sous-culture s'ouvre au grand public. Tous les mèmes horlogers ne sont pas à mon goût. Certains sont plutôt méchants. D’autres sont évidents ou paresseux, et je suis en total en désaccord avec certains autres. Comme la plupart des choses en lien avec l’humour, tout est subjectif. Ce que j’apprécie de la même manière avec tous les mèmes horlogers est le fait qu’ils soient réalisés, qu’ils soient partagés et qu’ils soient compris dans leur juste contexte. Parce que ça me prouve, ma chère famille WorldTempus, que notre communauté ne cesse de grandir et de se développer. Et c’est quelque chose que j’ai assurément envie de « liker ».

 

Vous aimerez aussi

La marque

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des célébrités internationales et ont voyagé sur la lune, les profondeurs de l’océan et partout ailleurs entre les deux.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >