X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Cyrus

Rechercher dans :
DOXA - DOXA, back in the Army!

DOXA DOXA, back in the Army!

50 ans après la naissance de la DOXA Army, la marque célèbre son histoire avec l’unité des Plongeurs d’élite de l’Armée suisse, en rééditant pour la première fois le fameux modèle, devenu culte, et immédiatement reconnaissable

DOXA Army Watches of Switzerland Edition

Une réédition très attendue. Une édition limitée de seulement 100 pièces, lancée en collaboration avec son partenaire « Watches of Switzerland ».

6 mois après la reconnaissance officielle des Plongeurs de l’Armée Suisse par la conseillère fédérale suisse Viola Amherd (en novembre 2021), DOXA est particulièrement fier de leur rendre enfin un grand hommage en rééditant pour la première fois la fameuse DOXA Army.

DOXA, back in the Army!

DOXA Army © DOXA

Clin d’œil à l’histoire de la DOXA Army, à l’occasion du lancement de la montre à New York avec « Watches of Switzerland », Jan Edöcs, CEO de DOXA Watches a invité le Major (S2) Hilty, Suisse, 72 ans. Monsieur Robert Hilty a une longue histoire avec sa montre DOXA, dont il est extrêmement fier. Elle n’a pas quitté son poignet depuis son entrée à l‘école de recrue avec les Plongeurs de l’Armée Suisse. La montre a toujours parfaitement fonctionné pendant toute sa carrière civile et militaire, et a été ainsi le témoin de tous les moments importants de sa vie. C’est non sans émotion qu’il s’est rendu à New York pour célébrer l’histoire de la DOXA Army avec, comme toujours, sa montre originale DOXA au poignet.

Il est encore des marques horlogères suisses plus discrètes, à l’histoire riche et passionnante, dans l’horlogerie suisse. DOXA en est un bel exemple. Aujourd’hui installée à Bienne au cœur du tissu industriel horloger, propriété de la famille suisse Jenny, c’est l’une des marques mythiques dans le domaine des montres de plongée. De nombreux brevets, de nombreux prix dans les expositions nationales et internationales, lui confèrent un héritage remarquable et hors du commun.

Début des années 60, la course à l'espace est lancée. Pourtant, en même temps que le monde porte son regard vers les étoiles, un autre univers, plus proche mais toujours aussi mystérieux nous appelle à l’explorer : la mer. Nous sommes en 1964, Urs Eschle, responsable du développement des montres DOXA, voit où tous ces fascinants documentaires, émissions de télévision et articles de magazines sur les aventures sous-marines vont nous mener. Les montres de plongée existent depuis une décennie, mais leur prix reste prohibitif. 

Le temps des pionniers

Urs Eschle, lui, envisage une montre fiable et abordable, conçue spécialement pour un public croissant d’adeptes de la plongée sous-marine. Il met alors en place une équipe dont feront aussi partie des plongeurs professionnels comme Claude Wesly, déjà une légende de par ses missions avec Jacques-Yves Cousteau et sa participation aux missions de plongée Précontinent I, II, et III initiées en 1962, similaires aux projet Sealab d’étude sur les habitats sous-marins qui sera mené quelques années plus tard par l'US Navy.

Pour eux, il ne s'agit pas seulement de fabriquer une montre attrayante, abordable et étanche. Ils se rendent parfaitement compte que l’environnement sous-marin n'est pas sans risques et que les plongeurs dépendent de leur montre pour leur sécurité. C'est avec ce sens de la mission et de la précision qu’est entamé un processus de trois ans pour développer la montre de plongée parfaite, le concept DOXA SUB.

DOXA, back in the Army!

DOXA Army © DOXA

Dévoilées à Baselworld et commercialisées en 1967, les SUB 300 et SUB 300T deviennent les premières montres de plongée 100% professionnelles abordables pour un plus grand public. Les innovations radicales qu’elles présentent en font rapidement les références pour les professionnels aussi. Ces deux montres, étanches à 300 mètres – 30 ATM, incluent pour la première fois une lunette rotative brevetée permettant de contrôler la durée de plongée afin d’assurer une remontée sans paliers de décompression.

Ces montres deviendront des légendes facilement reconnaissables car elles présentent également pour la première fois pour une montre de plongée, un cadran orange contrastant avec les cadrans, tous noirs ou blancs de l’époque, assurant ainsi une meilleure lisibilité. De plus, avec leurs indexes proéminents et l’aiguille des minutes surdimensionnée remplis de Super-Luminova™ beige, leur cadran permet de voir encore plus facilement les informations utiles dans la pénombre des fonds marins.

A partir de 1968, le Commandant Jacques-Yves Cousteau, co-inventeur du scaphandre autonome et père spirituel de la plongée sous-marine moderne, apprécie tant le concept DOXA SUB au point que le cadran orange des SUB devient signe de reconnaissance au poignet des plongeurs qui sautent de la « Calypso » pour emmener des millions de téléspectateurs sur les missions légendaires de « L’Odyssée sous-marine de l'équipe Cousteau ».

En 1969, les montres DOXA SUB deviennent « Montres officielles » de l’unité des Plongeurs d’élite de l’Armée suisse.

A la même époque, l’Armée suisse commence en 1966 à mettre en place des unités de plongeurs militaires professionnels, formés pour être de véritables troupes d’élite. Les premiers membres de cette unité de plongeurs suisses hautement spécialisés sont formés à partir de 1968. Dans le même temps, la DOXA SUB 300T devient lauréate de la procédure d'évaluation mise en place par l’Armée Suisse pour équiper ses plongeurs. Ainsi, entre 1968 et 1975, les plongeurs suisses sont systématiquement équipés d'une SUB 300T Professional - lancée en 1967 et plus que populaire auprès des plongeurs. Environ 150 exemplaires de la SUB 300T Professional équiperont à l’époque les poignets des plongeurs de l’Armée suisse. Le fond de chaque boitier comporte une numérotation identique à l'équipement de plongée personnel de chaque plongeur, qui pouvait également utiliser sa montre pour des plongées en dehors de ses heures de service.

La SUB 300T était si appréciée par les plongeurs d’élite de l’Armée suisse, que d'autres unités en dehors de la Suisse ont aussi recouru volontiers à ce modèle.

DOXA, back in the Army!

DOXA Army © DOXA

Naissance de la DOXA Army

Toujours dans le cadre de sa collaboration militaire avec l’Armée suisse, et commercialisée pour la première fois en 1969, DOXA développe un modèle spécial dédié, bien nommé "Army" - "La montre idéale pour les plongeurs militaires".

Reconnaissable avec son boîtier noir, une lunette de plongée avec insert noir et son cadran beige sable, la montre continue de garantir une excellente lisibilité en plongée. Le célèbre médecin spécialiste de la plongée sous-marine, le Dr Peter Nussberger, qui a notamment accompagné activement les nageurs de plongée de l'Armée suisse, a aussi reçu sa DOXA Army personnelle à cette époque, dans le cadre de son service militaire.

DOXA, back in the Army!

DOXA Army © DOXA

Jan Edöcs, CEO de DOXA, commente : "La DOXA Army est - de par son histoire avec l’Armée suisse, et son design original inhabituel, l’une des pièces DOXA vintage les plus recherchées, depuis de nombreuses années, par les collectionneurs. Je suis très heureux aujourd’hui de rééditer pour la première fois ce modèle culte de notre marque, restant fidèle au design d’origine, tout en lui apportant une douce et subtile touche de modernité et de performances d’aujourd’hui, avec son boitier en céramique noire mat et son mouvement dont la précision est certifiée COSC. Suite à la reconnaissance officielle des Plongeurs de l’Armée Suisse par la conseillère fédérale suisse Viola Amherd il y a 6 mois, nous pouvons enfin célébrer non seulement une montre d'exception née il y a plus de 50 ans, mais aussi l’excellente collaboration avec notre partenaire « Watches of Switzerland ».

Un boitier à l’époque, en acier noirci par oxydation

Si la DOXA Army occupe une place à part dans l'histoire de la marque en raison de ses liens avec l’Armée suisse, elle est aussi l’une des toutes premières montres à utiliser un revêtement relativement précoce pour le boitier dans l’horlogerie de l’époque : un acier noirci par un procédé d’oxydation, lui conférant une couleur noire mat antireflet pour un effet original pour l’époque. Un rendu visuel cultivé par la réédition d’aujourd’hui, présentée en céramique noire mat qui se rapproche au plus près visuellement de la pièce originale.

La DOXA Army fût un bel exemple de l’esprit d’innovation propre à DOXA qui proposait pour chaque situation, un instrument de plongée parfaitement adapté à chaque domaine d'utilisation, que ce soit pour les plongeurs professionnels (avec la SUB 300T Conquistador et sa valve à hélium), les pionniers du SCUBA comme le Commandant Jacques-Yves Cousteau et son équipe de la Calypso (avec la lunette de décompression brevetée des modèles SUB) ou encore pour l'utilisation militaire (avec la DOXA Army).

DOXA, back in the Army!

DOXA Army © DOXA

Tout comme les premières SUB avec leurs cadrans orange originaux, la DOXA Army de l’époque fait aujourd'hui partie des modèles les plus rares et les plus recherchés de la marque DOXA.

Aujourd'hui, plus de 50 ans après ses débuts, DOXA réédite le modèle Army dans une petite édition limitée de seulement 100 pièces, avec son partenaire anglo-américain « The Watches of Switzerland ». Elles sont livrées avec deux bracelets – caoutchouc FKM noir et de type NATO à motif camouflage - dans un écrin spécial à cette série, qui reprend le motif original camouflage de l’Armée suisse de l’époque.

See now, buy now : Le modèle DOXA Army est disponible dès maintenant auprès de tous les points de vente Watches of Switzerland où DOXA Watches est présent, et sur les plateformes de e-commerce de Watches of Switzerland et de DOXA Watches.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

La maison DOXA est fondée en 1889 par un entrepreneur suisse indépendant, Georges Ducommun. Sise au Locle (NE), au cœur du berceau horloger de la Suisse, la marque propose depuis toujours des montres techniques de qualité à prix étudié. Auréolée dès ses premières années (1905), créative (calibre 8 jours dédié à l’automobile), DOXA s’est aussi distinguée par ses design (montre Grafic, 1957).

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >