X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par H. Moser & Cie

Rechercher dans :
20e Anniversaire
Rolex  - Jean-Frédéric Dufour

Rolex Jean-Frédéric Dufour

CEO*

Navigateur adepte de performance, Jean-Frédéric Dufour a bien mené sa barque avant de prendre la barre du navire amiral de l’horlogerie, tirant des bords au gré des risées et de son intuition. Il n’a que 30 ans lorsque la famille Scheufele lui confie en 1998 son premier poste de directeur, à la tête de la manufacture Chopard de Fleurier qu’il a initiée en travaillant au sein de la marque depuis 1994. Il y amène la sous-traitance afin d’augmenter les volumes et y expérimente le management tout en approfondissant ses connaissances du produit. Le visionnaire Rolf Schnyder le prend sous sa coupe chez Ulysse Nardin, dont il assure le développement commercial et où il côtoie Ludwig Oeschslin qui l’impressionne par son talent horloger. Il passe le cap de l’an 2000 auprès de Jean-Claude Biver qui fait de lui le premier employé de Léon Hatot, mais il préfère contribuer à l’essor de Blancpain en tant que chef de produit. « Il m’a donné confiance en moi », reconnaît l’homme de terrain, toujours reconnaissant envers son mentor qui a décelé et révélé en lui des compétences qu’il ne soupçonnait pas.

Jean-Frédéric Dufour

Jean-Frédéric Dufour © Rolex

En 2002, il est à nouveau appelé chez Chopard où il renforce son expérience du produit, mais aussi de la communication, créant notamment le Grand Prix Chopard couru sur des catamarans high-tech. Le vent en poupe, il se voit nommer par LVMH en juin 2009 CEO de Zenith, en plein marasme économique global, qu’il parvient à redresser en un an. Non seulement les chiffres noirs sont maintenus et les ventes décollent grâce à des efforts acharnés, mais le travail de fond sur le renouveau de la manufacture et sur les collections reste visible encore aujourd’hui, à commencer par la revalorisation du calibre El Primero et de sa fameuse identité à trois couleurs. Son statut de faiseur s’étoffe. À tel point qu’il est appelé en 2014 à la tête de Rolex, laissant pantoise toute l’industrie devant ce coup de tonnerre. Sobrement, il déclare avoir bénéficié de cinq belles années de conjoncture qui ont permis à Rolex de laisser la flotte derrière elle. Son action a bel et bien amené de la cohérence dans les collections et le message, de la discipline dans la distribution, des synergies et une mentalité plus dynamique dans les équipes, sans oublier l’approche digitale qu’il a accélérée.

*À l’occasion du 20ème anniversaire de GMT Magazine et de WorldTempus, nous nous sommes lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années en horlogerie dans The Millennium Watch Book, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais, avec une remise de 10% en utilisant le code WT2021.

Commander maintenant

 

Vous aimerez aussi

La marque

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son élégance. Plus qu’une marque, un mythe.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Toutes les montres >