X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Baume & Mercier

Rechercher dans :
Omega  - Les J.O. (rêvés) d’Omega

Omega Les J.O. (rêvés) d’Omega

Chaque édition des Jeux Olympiques voit arriver de nouvelles disciplines. Quel modèle Omega y serait le plus adapté ?

Maintenir l’intérêt du public, toucher de nouvelles audiences, vivre avec son temps, défricher de nouveaux terrains d’expression : à y regarder de plus près, les missions de l’horlogerie et celles du comité olympique se recouvrent largement ! Avant le début des J.O. de Tokyo, le CIO (Comité International Olympique) a dévoilé cinq nouvelles disciplines qui se disputeront pour leur première fois l’une des précieuses médailles en jeu. Avec leur propre montre Omega associée ? Laissons courir notre imagination !

Baseball : pour ne manquer aucune rencontre

Pour le baseball / softball, il faudrait une montre simple – le chrono n’est pas indispensable dans cette discipline, les parties s’étirant parfois sur des demi-journées complètes. Les compétitions se jouent essentiellement le week-end, et sous le drapeau américain. Il serait donc judicieux de prévoir une montre à calendrier annuel, afin de ne manquer aucune rencontre, et avec une touche de bleu ou de rouge pour rappeler les États-Unis : la Constellation Globemaster Co‑Axial Master Chronometer Calendrier Annuel 41 mm est tout indiquée !

Les J.O. (rêvés) d’Omega

Constellation Globemaster Co‑Axial Master Chronometer Calendrier Annuel 41mm © Omega

Escalade : de le Terre à la Lune

Pour l’escalade, tout est affaire de roches, de gris...et de résistance ! Portée au poignet, la montre dédiée à cette discipline doit pouvoir être au contact abrasif de la paroi rocheuse sans s’abîmer. La céramique est parfaite dans cet usage. Existe-il une Omega grise, avec un bracelet nylon (plus adapté que le cuir pour le sport), et une boîte entièrement en céramique ? Voici la la Speedmaster Dark Side of the Moon « Black Black » ! Ou comment Omega s’inspirerait de la roche lunaire pour aller à la conquête de la roche terrestre...

Les J.O. (rêvés) d’Omega

Speedmaster Dark Side of the Moon « Black Black » © Omega

Surf : les pieds sur Terre, la tête hors de l’eau

Pour le surf, l’exercice sera plus aisé : Omega s’est fait une spécialité des montres de navigation et de plongée ! Il faut donc une pure plongeuse. Nul besoin de chrono, la discipline ne se gagne pas sur la rapidité. En revanche, on connaît le soin extrême que mettent les surfeurs à la préservation de leur environnement. Voilà qui tombe bien : Omega a dédié une édition de sa Seamaster Diver 300M à cette fin, l’édition spéciale Nekton. On préférera le modèle à bracelet caoutchouc, plus adapté à l’immersion marine.

Les J.O. (rêvés) d’Omega

Seamaster Diver 300M édition Nekton © Omega

Skate-board : génération digitale

De retour sur terre, la planche ne sera plus de surf, mais de skate. Changement radical d’univers : on imagine une population jeune, connectée, branchée, urbaine. La culture pop fait son grand retour, avec de fortes références à l’univers des années 80 et ses montres digitales. De prime abord, ce n’est pas le terrain de jeu d’Omega, mais la manufacture possède un discret segment qui répond à ce besoin : les Speedmaster Instruments. Branchée, néo-rétro, la Speedmaster Spacemaster Z-33 sera la plus adaptée, avec son boîtier en titane qui résistera aux flips, ollie et autres grabs, avec également son bracelet caoutchouc à toute épreuve.

Les J.O. (rêvés) d’Omega

Speedmaster Spacemaster Z-33 © Omega

Karaté : l’art de la précision, hors des tatamis

Reste le karaté. L’exercice est purement théorique, considérant la stricte interdiction de porter un quelconque accessoire lors d’un match ou d’un entrainement en cette discipline. Il faut donc sortir du tatami pour s’imaginer en ville et continuer à porter les valeurs nippones liées au karaté – surtout lors de Jeux tenus à Tokyo ! On imagine donc une montre calme, puissante, la maîtrise du temps, où chaque composant s’articule avec une extrême précision qui serait aussi celle d’un kata. Dans le plus pur esprit budo, il ne doit rien y avoir d’ostentatoire : on préférera donc un petit diamètre. Quelle montre laisse voir sa mécanique, utilise les meilleurs atouts de précision, tout en restant sobre ? Sans nul doute, la DeVille Tourbillon Co‑Axial Chronometer, Édition Numérotée, de seulement 38,7 mm !

Les J.O. (rêvés) d’Omega

DeVille Tourbillon Co‑Axial Chronometer © Omega

 

Vous aimerez aussi

La marque

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des célébrités internationales et ont voyagé sur la lune, les profondeurs de l’océan et partout ailleurs entre les deux.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >