X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Montblanc

Rechercher dans :
Aux origines de...  - Aux origines du Chronomètre de Marine

Aux origines de... Aux origines du Chronomètre de Marine

Instrument incontournable et quelque peu mystérieux pour les néophytes, le chronomètre de marine a longtemps été l’outil indispensable à chaque navigateur et ceci jusqu’à l’apparition du GPS. Mais en fait, à quoi ça sert et d’où ça vient un chronomètre de marine ?

Ce garde-temps particulier, permet aux marins d’emporter l’heure du port de départ avec eux et ainsi s’en servir pour déterminer leur longitude en mer. Capable de conserver sa précision chronométrique même par fort roulis ou tangage, le chronomètre de marine permet à ses détenteurs de connaître leur position au milieu de l’océan, sans devoir se tenir à avoir des terres visibles pour se situer. Son inventeur n’est autre que le célèbre britannique John Harrison, ébéniste de formation qui s’est intéressé à l’horlogerie de manière autodidacte. 

Du Chonomètre de Marine

Chronomètre de Marine © Ferdinand Berthoud

En 1714 le gouvernement britannique publie le « Longitude Act ». Il s’agit d’une loi du parlement promettant un prix de vingt mille livres de l’époque à quiconque peut déterminer de manière simple et fiable la longitude en mer. Cette somme équivaudrait aujourd’hui à plusieurs millions de dollars ! John Harrison, se met alors à imaginer et concevoir plusieurs horloges dotées de différents mécanismes permettant, avec plus ou moins de succès, de conserver leur précision sur un navire en mouvement. Il lui faudra plusieurs essais et prototypes pour parvenir à concevoir un garde-temps assez fiable et remporter le prix du Longitude Act.

Grâce au chronomètre de marine, l’Empire britannique possèdera une longueur d’avance sur les autres armées et pouvant déterminer sa position en mer, règnera en maitre sur celles-ci durant de nombreuses années. 

Du Chonomètre de Marine

Chronomètre de Marine © Ulysse Nardin

Il est possible de déterminer sa longitude en calculant la différence de temps entre un méridien de référence et l’heure solaire vraie du lieu où l’on se situe. Chaque heure de différence équivaut à 15 degrés d’angle. Ainsi, sur une mappe monde indiquant les fuseaux horaires pleins, soit au nombre de 24, chaque fuseau équivaut à 15 degrés d’angle (360 degrés divisés par 24).

Utile non seulement sur mer, mais également sur terre le chronomètre de marine permet de connaitre précisément sa position et a donc permis aux cartographes de rédiger des cartes bien plus précises qu’auparavant. Aujourd’hui, le chronomètre de marine a encore sa place dans les navires les plus luxueux même si ceux-ci ne les utilisent plus pour naviguer. Ils sont de magnifiques objets techniques et artistiques témoins d’un autre temps. 

Du Chonomètre de Marine

Chronomètres FB-RSM © Ferdinand Berthoud

Dans le paysage horloger que nous connaissons bien, certaines marques ont un héritage fort issu de la chronométrie de marine. Ferdinand Berthoud, Ulysse Nardin ou encore Breguet en sont quelques exemples. Certains modèles de ces maisons horlogères puisent leurs racines même dans le chronomètre de marine de l’époque. 

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Inspirée par un patrimoine exceptionnel d’archives, conservées en Suisse et à Paris, riche d’une tradition ininterrompue, la Maison Breguet innove sans relâche et se doit d’être toujours en avance...

En savoir plus >

La Chronométrie Ferdinand Berthoud offre une réinterprétation contemporaine de l’œuvre du maître-horloger. Ses garde-temps exclusifs, développés par les maîtres horlogers d’aujourd’hui, sont un...

En savoir plus >

Ulysse Nardin est une manufacture d’avant-garde inspirée par l’univers marin et proposant des garde-temps aux assoiffés de liberté.

En savoir plus >