×

Cette recherche est sponsorisée par Eterna

Rechercher dans :
Baselworld
Zenith - Defy Inventor

Zenith Defy Inventor

Quand les mécanismes conformes rencontrent l’horlogerie mécanique.

Nommée « Defy » à juste titre, la collection de Zenith a pour crédo de défier les conventions.  Au cours de sa relativement jeune histoire, elle a donné naissance au premier chronographe au monde capable de mesurer un temps écoulé précis au 1/100e de seconde (Defy El Primero 21) et une réinterprétation du tourbillon gyroscopique (Defy Zero G). Il y a deux ans, la collection a été le théâtre de la plus grande révolution de l’horlogerie mécanique depuis l’invention du pendule, lorsque la Defy LAB a introduit un tout nouveau type d’oscillateur.

Durant les deux ans qui se sont écoulés, Zenith a peaufiné son oscillateur pour transformer le prototype présent dans seulement 10 montres en une version de production désormais proposée à plusieurs centaines d’exemplaires au cœur de la nouvelle Defy Inventor. Pour rappel, l’oscillateur Zenith est formé (ou, pour être plus précis, “développé”) d’un seul tenant en silicium, produit conformément aux exigences de précision déterminées par les équations établies par Guy Semon et son équipe du laboratoire LVMH. Cet oscillateur “monolithique” emprunte les principes des mécanismes conformes et se substitue à la trentaine de composants du traditionnel organe réglant, étant donné que les éléments et ancres flexibles intégrés directement dans la structure monolithique impliquent qu’il peut jouer à la fois un rôle d’oscillateur et d’ancre.

Defy Inventor

Defy Inventor © Zenith

L’oscillateur original de la Defy Lab de Zenith bat à une fréquence de 15 Hz, mais celle de la nouvelle variante destinée à la production se monte à 18 Hz (129 600 alternances par heure) pour une minuscule amplitude d’à peine quelques degrés (contre les 300 degrés d’amplitude requis pour un couple balancier-spiral standard). L’association d’une haute fréquence et d’une basse amplitude lui confère une performance exceptionnelle durant l’intégralité des 50 heures de la réserve de marche, sans avoir besoin de le lubrifier. Par conséquent, le nouveau calibre ZO 9100 est certifié chronomètre par le TimeLab.

Comme son oscillateur monolithique mesure à peine 0,5 mm d’épaisseur et remplace l’organe réglant qui possède habituellement une épaisseur de plus de 5 mm, l’économie de poids réalisée sur le mouvement de la Defy Inventor lui permet de fonctionner pendant 50 heures, malgré une fréquence plus de trois fois supérieure à celle d’une montre mécanique traditionnelle. Cette recherche de légèreté poussée à l’extrême est également adoptée par le boîtier de 44 mm en titane brossé, surmonté d’une lunette en Aéronith. L’Aéronith a aussi été développé en interne au sein de la division horlogère du Groupe LVMH et est 2,7 fois plus léger que le titane, 1,7 fois plus léger que l’aluminium et même 10% plus léger que le carbone. Il est produit en chauffant de l’aluminium jusqu’à ce qu’il devienne une mousse de métal à pores ouverts. Un polymère léger est ensuite injecté dans les interstices pour créer un matériau extrêmement léger. De plus, ce dernier présente une texture à pois séduisante.

Defy Inventor

Zoom sur le boîtier © Zenith

Bien que la Defy Inventor regorge de technologies de pointe, l’affichage de l’heure est, quant à lui, tout ce qu’il y a de plus traditionnel, avec ses aiguilles centrales des heures, des minutes et des secondes pointant sur les index facettés des heures. A l’exception du logo Zenith à 12 heures, rien ne vient entraver le sautillement hypnotisant de l’oscillateur haute fréquence – pas même un guichet de date.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Depuis sa création, Zenith cultive la capacité d’ouvrir de nouveaux horizons en accompagnant quelques-unes des plus remarquables aventures humaines.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi