×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :

Breitling

Née de modestes origines familiales, la marque Breitling est devenue un acteur majeur dans le domaine des chronographes et des instruments d'aviation. À l'aube d'une nouvelle ère, elle s’apprête à vivre un avenir légendaire.

A propos

Les origines de Breitling remontent à 1884, date à laquelle Léon Breitling commence à fabriquer des montres et des instruments de mesure dans son atelier de Saint-Imier, dans le canton de Berne, en Suisse. En l'espace d'une décennie, l'entreprise aura transféré ses ateliers à La Chaux-de-Fonds et, à la fin du siècle, vendu plus de 100’000 chronographes.

Trois générations de Breitling ont contribué au développement technologique des montres de la marque, avec des dépôts de brevets pour des mouvements avec réserve de marche de huit jours (pour des horloges de cockpit et de tableaux de bord), des échelles tachymétriques (pour la mesure de la vitesse) et une règle à calcul pour faciliter toutes sortes de calculs pendant les vols. Dans les années 1990, Breitling a même réalisé une balise de détresse incorporée dans une montre.

Willy Breitling, en particulier, fit preuve d'une étonnante clairvoyance lorsqu'il fonda le «Huit Aviation Department» en 1938. Nommé d'après les horloges de bord et les instruments embarqués disposant d’une réserve de marche de huit jours, ce département réalisa des chronographes qui attirèrent l'attention de la Royal Air Force. Elle en commandera pour ses avions de combat qui jouèrent un rôle si important pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les années 1940 verront également l'invention du Chronomat, avec sa règle à calcul tournante brevetée, à l’usage des scientifiques. Cette même idée sera reprise et modifiée spécifiquement pour l'aviation dans le légendaire modèle Navitimer, lancé en 1952. Dans les années 1950, à l’instar de nombreuses marques horlogères suisses, Breitling se tournera vers la production de montres de plongée, avec les Superocean. Et avec l’émergence des vols transatlantiques, Breitling introduira les modèles Transocean. Ces deux gammes de produits font aujourd’hui encore partie de la collection.

1884
Léon Breitling pose les bases de la marque.
1914
Léon Breitling décède et son fils Gaston reprend la marque.
1932
Willy Breitling, fils de Gaston, prend la tête de l'entreprise familiale et avec lui commence une période d'inventions et d'innovations essentielles qui jette les bases de l’association de la marque avec l'aviation.
1952
Breitling présente le Navitimer.
1979
Breitling relance le célèbre Chronomat qui avait été à l’origine de la renaissance du chronographe mécanique. La marque est sous l’ère d'Ernest Schneider, qui a racheté l'entreprise à la famille fondatrice cette même année.
Philosophie

L'histoire de Breitling est intimement liée au chronographe. D'abord développés pour des usages industriel, militaire et scientifique, les chronographes se sont ensuite adaptés au poignet et, après le développement d’un mouvement avec réserve de marche de 8 jours, ils investirent les cockpits d'avion. Depuis lors, la marque est associée au monde de l'aviation et réputée pour ses instruments destinés aux professionnels, les deux exemples les plus célèbres étant la Navitimer, avec sa règle à calcul brevetée, et l'Emergency, intégrant une balise de détresse. Pilotée par Georges Kern, la marque poursuivra sa tradition d'innovation au sein de l'industrie horlogère.

Les collections

Chronomat

Version plus moderne du chronographe classique, la Chronomat combine les caractéristiques d'un chronographe - comme les trois compteurs du cadran et l’échelle tachymétrique - avec une lunette sur laquelle sont gravés de très grands chiffres des minutes et d’audacieuses interprétations sur le thème du boîtier en acier inoxydable.

Navitimer

Incontestablement l'un des modèles les plus emblématiques de Breitling, la Navitimer est reconnaissable entre toutes grâce à sa lunette tournante à règle à calcul brevetée et à ses graduations sur le cadran. Ce chronographe en acier inoxydable a résisté à l'épreuve du temps et à l'évolution de la technologie.

Superocean Héritage

La Breitling Superocean Héritage incarne la quintessence du style "néo-rétro" et remonte à la première montre de plongée Superocean de 1957. Montre-instrument par excellence, ses lunettes tournantes crantées et bracelets en maille évoquent l'histoire, tandis que son mouvement mécanique - qu’il soit automatique ou chronographe - est résolument moderne.

Transocean

La collection Transocean, avec son design classique et ses boîtiers en acier et en or, rappelle les modèles historiques de Breitling. La Transocean Jour & Date et la Transocean Unitime Pilot font partie des modèles les plus populaires de cette collection.

Les montres

Breitling est une marque de montres qui résonne au coeur de tous les passionnés de chronographes suisses. Chacun connaît au moins un à deux modèles, qu’il s’agisse de modèles comme la Navitimer, la Chronomat, la Galactic, Colt, l’Unitime, la Transocean, la Superocean ou l’Emergency. Ces quelques modèles habillés d’une grande variété de bracelets reflètent d’ailleurs bien la diversité du monde Breitling, un habile mariage de garde-temps dédiés à l’aviation, à la plongée, à l’exploration. Avec bracelets caoutchouc, acier, ou maille milanaise, ces objets cultes parodiés en maintes répliques ont traversé les siècles.

Il existe autant de modèles que d’occasions de mettre une Breitling à son poignet ! Il existe pourtant une spécificité propre à la marque : le chronographe. Spécialité de chronométrie suisse, il est depuis 1884 à l’épicentre de nombreuses collections de la maison et d’un grand nombre de modèles. La Navitimer incarne plus que nulle autre cette complication, reconnaissable entre toutes par la géométrie de son cadran avec de multiples compteurs. Chez Breitling, les chronographes sont d’ailleurs des modèles pour la plupart certifiés chronomètres.

Quartz et mécanique au service de la précision

Dans cet univers de précision garantie, le quartz joue également un rôle premier. Breitling est d’ailleurs l’une des rares manufactures suisses à développer des mouvements à quartz de sa propre conception. La collection Emergency en est le point d’orgue. Ce modèle est doté d’un calibre unique, d’une qualité inégalée, objet de maintes répliques mais qui reste une mouvement de luxe de pure facture suisse. La pièce au design immédiatement reconnaissable offre toutes les fonctionnalités dédiées à l’exploration du monde. Elle complète parfaitement des modèles plus accessibles comme la Colt, offrant des fonctionnalités pour le quotidien.

Au sein des collections Breitling, le cadran joue un rôle de première importance. La Navitimer voit sa lunette ornée d’une règle à calculs, la lunette de la Colt adopte quatre cavaliers aisément identifiables à tous les poignets, tandis que la Superocean se démarque souvent par ses bracelets dédiés au monde de la plongée.

Les pilotes, très amateurs de Breitling, apprécient en toutes circonstances la parfaite lisibilité des cadrans au look aéronautique, la robustesse des boitiers acier, la diversité de leurs bracelets, la précision des mouvements suisses mécaniques ou à quartz et, tout simplement, la fiabilité éprouvée de l’une des marques les mieux établies de l’horlogerie, depuis 1884. Cette estime a été acquise au prix d’une dévotion constante à l’univers des montres professionnelles, principalement des chronographes pour pilotes qui sont pour la plupart des collectionneurs exigeants.

De la Colt à la montre connectée

Au tournant du millénaire, Breitling a décidé d’acquérir son indépendance, au prix d’un premier mouvement manufacture suisse, le B01, qui a changé le visage de la montre Breitling. La Navitimer en fut la première équipée. Si la pièce a conservé son design intemporel, nourri d’une grande variété de bracelets, produit de décennies d’expérience dans le domaine de l’aéronautique, le B01 a donné l’occasion d’une montée en gamme dans le domaine de la haute horlogerie. D’une qualité et d’une précision aussi unanimement saluées que répliquées, le B01 a ensuite été décliné en variations riches de complications, utiles au domaine de l’aviation comme de tant d’autres.

Pour les pilotes, ce premier calibre de précision a pris place aux côtés de montres du XXIe siècle, notamment connectées ou à quartz. Breitling a toujours eu comme volonté de garantir au même niveau qualité et fonctionnalité et ses modèles offrent toujours, à des prix différents, le choix d’une manufacture suisse de premier plan capable uniquement du meilleur. Au fil des décennies, la maison a marqué de son empreinte la chronométrie suisse, avec des pièces iconiques qui vont de la Colt à la Navitimer en passant par les instruments connectés de vol. L’arrivée de Breitling dans l’univers de la chronométrie fut un choc sismique dont on ressent encore aujourd’hui les multiples répliques.