X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Vuitton

Rechercher dans :
Urwerk - UR-100V « T-Rex »

Urwerk UR-100V « T-Rex »

Une créature que vous adorerez apprivoiser

La dernière évolution darwinienne de la collection 100 d’URWERK se prénomme « T-Rex », un surnom qui présage de sa métamorphose reptilienne et offensive. Si la UR-100V « T-Rex » conserve les principaux marqueurs de son génome dont l’heure satellite fait partie intégrante, elle a développé des morphotypes de prédateur. Carapace renforcée, texture primale et corps d’airain, la UR-100V « T-Rex » est une créature que vous adorerez apprivoiser.

22 exemplaires, 41 mm de large, des heures vagabondes sur satellite avec un système de remontage automatique original, et une peau faite d'écailles en mosaïque aussi ... sensuelles que délectables, la UR-100V « T-Rex » est une montre qui fera déborder de joie les amateurs d’horlogerie débridée.

UR-100V « T-Rex »

UR-100V T-Rex © Urwerk

Sa carapace est d’un bronze massif qui a subi trois traitements cutanés successifs. Le premier tient à sa composition inhabituelle, une alchimie originale des éléments entrant dans la composition du bronze, rendant possible une patine subtile. Le second est un passage en robot d'usinage CNC qui a taillé à même la carrure de boite un profond motif, en 3D, s’apparentant à un guillochage. Le troisième est un sablage puis un brunissage par des moyens biochimiques qui donnent à la UR-100V « T-Rex » sa teinte spécifique.

Les écailles, en forme de pyramides à base losange, couvrent la totalité de la partie supérieure de la montre. Elles entourent la boite crânienne de ce saurien magnifique, dôme aplati de saphir, et sa couronne proéminente et crantée. Leur crête a été arasée pour offrir une surface de contact douce au toucher ... car on peut caresser ce T-Rex qui recherche le contact de la main. Tous les chanfreins de la boite sont biseautés et adoucis tandis que le fond, en titane PVD noir, est parfaitement dermo-compatible.

UR-100V « T-Rex »

UR-100V T-Rex © Urwerk

On ne sait si les T-Rex savaient rugir, mais la « T-Rex », elle, s’exprime. Sa modalité d'affichage est celle qui définit le règne animal URWERKien. Son mode d’expression repose sur des satellites en rotation sur un axe central, qui arborent chacun quatre index des heures. La minute se lit sur un secteur de 120 degrés pointé par une aiguille rouge qui est une excroissance des satellites.

Leurs orbites circulaires, régulières, forment un ballet jurassique à échelle réduite. Le remontage de ce calibre est assuré par une masse oscillante couplée à un régulateur spécifique aux UR-100, le Winfänger. Cet engrenage planétaire limite la vitesse de rotation du rotor pour éviter un remontage excessif et l'usure des composants.

UR-100V « T-Rex »

UR-100V T-Rex © Urwerk

Enfin, l’indication qui rend la UR-100V « T-Rex » unique entre tous les dinosaures est située sur les flancs du dôme de saphir aplati. Après avoir fini d’indiquer la minute dans le secteur gradué de 0 à 60, l'aiguille rouge disparaît pour réapparaître comme compteur de kilomètres.

A 9 heures, dans une petite fente, elle indique les 555,5 kilomètres parcourus toutes les 20 minutes par la Terre au niveau de l’équateur. A 3 heures, le calibre UR 12.02 afficher la vitesse de révolution de la Terre autour du soleil, soit 35 742 kilomètres toutes les 20 minutes.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Peu de marques sont autant associées à l'émergence de l'horlogerie indépendante d'avant-garde du nouveau millénaire qu’URWERK, la marque genevoise aux fondations mécaniques suisses-allemandes.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >