X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Baume & Mercier

Rechercher dans :
Seiko - Presage: la laque et l'émail pour tous

Seiko Presage: la laque et l'émail pour tous

Le chronographe de la nouvelle collection Presage de Seiko offre un choix de cadrans en émail et en laque Urushi. La surprise vient de leur prix.

Nous l'avions déjà annoncé et écrit lors de précédents articles, et la chose n'a cessé de se confirmer. Les nouveautés présentées à Baselworld 2016 sont nombreuses à présenter des rapports qualité prix alléchants. Seiko s'est joint au mouvement avec sa gamme Presage. Il s'agit d'un étage intermédiaire de l'offre de la marque japonaise. Plus qualitative que les modèles Premier, moins prestigieuse que Grand Seiko, Presage est au cœur de l'offre du géant nippon et porteuse de nombreuses ambitions. Déjà disponible au Japon, la gamme est lancée à l'échelle mondiale pour célébrer les 60 ans du lancement du premier mouvement automatique de Seiko.

Presage: la laque et l'émail pour tous

Parmi les nouveautés proposées, une en particulier attire l'attention. Il s'agit de la référence SRQ019. Son mouvement est connu, il fait partie des fondamentaux de la marque. Le calibre 8R48 est un chronographe automatique entièrement manufacturé par Seiko, au Japon. Pour en comprendre le niveau de qualité, il suffit de lire la première lettre qui compose sa référence. Avec un 8, on est en haut de l'échelle des calibres à chronographe intégralement mécaniques, un cran au -dessous les mouvements réservés à Grand Seiko. Le boîtier du Chronographe Presage 60e Anniversaire est fait d'acier, mesure 42 mm de diamètre et 15 d'épaisseur, principalement à cause des dimensions de son moteur. A l'épreuve du porter, la montre se révèle bien proportionnée et confortable malgré son épaisseur importante. Pareillement, les poussoirs sont souples au toucher.

C'est la face de la montre qui fait toute la différence. Ce chronographe est proposé au choix en deux versions. La première, blanche, est munie d'un cadran en émail grand feu blanc. On le reconnaît au contour de sa fenêtre de date et au pied des aiguilles de chronographe. A ces endroits, l’émail est bombé et descend en pente douce. La seconde version est noire et réalisée en laque Urushi, la méthode japonaise de laquage traditionnel réalisé avec une résine végétale. Le rendu du blanc est parfaitement pur et lumineux, celui du noir brillant et profond. Dans les deux cas, l’impression de qualité est immédiate. Des artisans japonais ont exécuté leur fabrication dans le respect de la tradition que l'on est en droit d'attendre de la culture japonaise. Jusque là, rien d’inhabituel, Urushi et émail sont connus pour leurs propriétés de brillance, de durabilité...et de prix.

Presage: la laque et l'émail pour tous

En effet, le travail de ces matières est tout sauf anodin et réclame du temps, du savoir-faire, dans des proportions qui n'ont rien à voir avec les cadrans peints ou laqués qui forment essentiel de la production horlogère. Or Seiko a défini des prix incroyables pour ses chronographes Presage : 2 500 € pour l'émail, 2 800 € pour la laque. Une fraction de ce que d'autres marques demandent pour des montres munies de tels cadrans, qui ne sont pas des chronographes. Le tout sans proposer un mouvement ou une finition au rabais, sans prendre de raccourci sur le nombre de couches de matières appliquées. Il va falloir réserver son exemplaire car les deux montres sont limitées à 1000 exemplaires chacune. Et il y a fort à parier que le Japon s'en taillera la part du lion.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Depuis ses débuts, Seiko devait être pour Kintaro Hattori “toujours un temps en avance”; cette vision n’a jamais cessée d’inspirer l’entreprise. Dès le jour où il réalisa sa première montre de poche en 1895, il comprit que cette perspective d’excellence qu’il voulait atteindre ne pouvait survenir que si Seiko développait en interne chacun des composants de ses montres.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >