X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Bulgari

Rechercher dans :
MB&F - Longhorn LM1

MB&F Longhorn LM1

Legacy machine n°1 "Longhorn" Piece unique

Alors qu'on pensait que tout etait fini, MB&F a décidé de proposer aux enchères l’un des premiers prototypes de la Legacy Machine No.1 (LM1), afin de célébrer le 10e anniversaire de la collection. Cette pièce unique remonte à la naissance de la série LM1 lancée en 2011 ; série qui prenait fin en 2017 avec la Final Edition limitée à 18 exemplaires, permettant ainsi à l’équipe MB&F d’explorer d’autres voies créatives.

Toutes les éditions LM1 ayant été vendues, il ne restait qu’une possibilité pour commémorer cet important anniversaire : utiliser un des prototypes d’origine. Cette pièce historique ne représente pas seulement une part significative de l’histoire de MB&F, elle illustre un fait rare car la marque ne produit presque jamais de pièces uniques et celles qui existent sont d’autant plus recherchées.

Cette LM1 « Longhorn » s’inscrit dans la continuité du prototype de la HM4 Thunderbolt qui, lui aussi, a marqué un 10e anniversaire, celui de la collection HM4 (en 2020) ; il a fait l’objet d’une vente privée à l'un des collectionneurs les plus enthousiastes de la marque. Pour rendre cette deuxième vente de prototype plus juste pour tous les aficionados de MB&F, le fondateur Maximilian Büsser a décidé de la proposer aux enchères, lors de la vente organisée le 7 novembre (2021) à Genève par Phillips in Association with Bacs & Russo – et de reverser une part significative du montant à Save the Rhino International.

Pourquoi le nom « Longhorn »?

La LM1 Longhorn fait référence aux cornes, un des principaux éléments de l’habillage d’une montre. En 2009-2010, lors des premières discussions sur le design de la LM1, l’idée des longues cornes a été abordée mais elle posait le problème de l’emplacement de la barrette d’attache du bracelet – tout près du boîtier ou à l’extrémité des cornes ? En fonction de la taille des poignets, les deux options pouvaient engendrer un mauvais ajustement. Max Büsser et le designer Eric Giroud ont donc opté pour des cornes plus courtes.

Néanmoins, Max a toujours gardé à l’esprit l’idée des longues cornes : « Durant l’une de nos récentes séances de brainstorming, j’ai soudain eu l’idée de percer deux trous de fixation de la barrette dans chaque corne – l’un à l’extrémité, l’autre plus près du boîtier – et d’offrir au client la possibilité de faire son choix. Je ne sais pas pourquoi je n’y avais pas pensé dix ans plus tôt ! »

Longhorn LM1

© MB&F

Quoi d'autre pour rendre la LM1 Longhorn unique ?

La grande majorité des LM1 a été produite en or blanc ou rose, en platine et en titane. Pour la LM1 Longhorn, le boîtier est en acier : auparavant, il n’y en a eu que 18, pour la LM1 Final Edition de 2017. La LM1 Longhorn est associée à une platine rhodiée et, pour la toute première fois dans l’histoire de la collection, à des sous-cadrans noir brillant au lieu des modèles signature laqués blancs. Avec les aiguilles bleuies, la combinaison de couleurs est encore plus originale. L’arche à laquelle est suspendu le balancier volant caractéristique est de dernière génération. Elle aussi empruntée à l’édition finale, elle a une forme plus organique que celle des versions « tour Eiffel » précédentes.

Retour sur l'histoire de la LM1

Lancée en 2001, la LM1 rendait hommage aux grands innovateurs de l’histoire de l’horlogerie, à travers son balancier central monumental, son mouvement aux finitions exceptionnelles, ses deux zones horaires complètement indépendantes, son indicateur de réserve de marche vertical exclusif et son boîtier particulièrement élégant. Elle n’en était pas moins une authentique machine tridimensionnelle MB&F.

La LM1 témoigne de l'immense talent de ses créateurs, les MB&F Friends que sont Jean-François Mojon de Chronode et Kari Voutilainen. Les côtes de Genève, les chatons polis à l’extrême et les ponts anglés à la perfection, y compris les angles rentrants expressément dessinés (qui ne peuvent être finis qu’à la main), mettent en exergue la qualité irréprochable des finitions du mouvement. Ce dernier arbore les noms des deux créateurs ainsi que la mention « Prototype », preuve qu’il s’agit d’une montre unique.

La dimension charité

Pour rendre la vente de ce deuxième prototype ouverte à tous les aficionados de la marque, MB&F a décidé de mettre la pièce aux enchères, lors de la vente organisée le 7 novembre (2021) à Genève par Phillips in Association with Bacs & Russo – et de reverser une part importante de la vente à une organisation de charité.

C’est pendant une session de brainstorming interne qu’est venue l’idée de lier le nom de la LM1 « Longhorn » à une espèce en danger de disparition, connue pour sa longue corne : le rhinocéros. MB&F a choisi Save the Rhino International (SRI), une organisation basée à Londres œuvrant pour la protection des cinq espèces de rhinocéros en Afrique et en Asie. En s’opposant à leur chasse et à la perte de leur habitat naturel, SRI espère retirer le rhinocéros de la liste des espèces en voie de disparition.

La pièce unique LM1 Longhorn sera vendue aux enchères, par Phillips in Association with Bacs & Russo, le dimanche 7 novembre (2021), le lendemain de la vente Only Watch où MB&F présentera une autre pièce unique, la HM10 Panda. 

 

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Les premières années du troisième millénaire ont apporté au monde une nouvelle référence en matière d’horlogerie connue sous le nom d’art cinétique horloger.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >