X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Moinet

Rechercher dans :
Watches and Wonders
Louis Moinet - La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre

Louis Moinet La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre

L’atelier de Saint-Blaise confirme sa direction artistique : des pièces d’art cosmique, d’autres d’art horloger. Deux segments qui cohabitent avec leurs nouveautés respectives et nombreuses

Rester proche de son ADN, tout en s’ouvrant de nouvelles perspectives. Rassurer ses clients fidèles, tout en en conquérant de nouveaux. L’équation, volontiers aporétique, fait frémir autant les dirigeants que les directeurs artistiques. Voilà qui arrange les Ateliers Louis Moinet : Jean-Marie Schaller assure les deux fonctions simultanément, et depuis toujours.

Pour Watches & Wonders, la marque 100% indépendante poursuit sur ses deux trajectoires parallèles : l’art horloger traditionnel d’un côté, l’art cosmique de l’autre avec des créations plus originales à l’inspiration stellaire. 

Au cœur de la première se trouve toujours Memoris, dévoilée en 2016 en tant que premier « chronographe-montre », avec complication apparente basculée côté cadran. Une création majeure, iconique, approchée récemment par Czapek, mais fer de lance de Louis Moinet et surtout en parfaite adéquation avec son statut d’inventeur du chronographe en 1816. 

Memoris entre en course

Cette année, l’esprit Memoris se propulse dans Time to Race. C’est la première itération de l’emblématique chronographe au sein de l’univers automobile. Côté cadran, on retrouve la somptueuse mécanique du chronographe, intégralement apparente, matérialisée par deux compteurs pour les heures et minutes, avec toujours la grande aiguille centrale. 

La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre

Collection Time to Race - Green Racing - Rosso Corsa - Bleu de France © Louis Moinet

Les nouveautés associées à cette collection Time to Race sont nombreuses. La plus flagrante : une nouvelle boîte, dont le diamètre originel de 46 mm descend aujourd’hui à 40,7 mm. Un véritable défi, alors que le mouvement en lui-même fait déjà 30,8 mm. En conséquence, Time To Race est une création beaucoup plus tendue, nerveuse, compacte. S’offrir un diamètre qui avoisine 41 mm permettra également de toucher une clientèle beaucoup plus nombreuse que celle du 46 mm, adapté à Memoris mais imposant au poignet.

Autre nouveauté sur ce modèle, et c’est une première pour Louis Moinet : un bracelet caoutchouc. D’un design affûté, il s’offre en trois couleurs qui caractérise les trois premières séries limitées de Time to Race : Rosso Corsa, Green Racing et Bleu de France. Chacune de ces couleurs sera reprise côté cadran sur les aiguilles ainsi que sur un développement particulièrement ingénieux : un anneau unique qui regroupe à la fois la lunette et le réhaut. L’idée semble inédite et s’avère judicieuse pour gagner les quelques millimètres de diamètre dont Louis Moinet avait tant besoin pour réduire sa boîte titane à 40,7 mm. 

La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre

Time to Race Rosso Corsa © Louis Moinet

Enfin, au centre du cadran déporté à 6h, un nouvel élément. Le « lucky number », ce chiffre cher à chaque pilote. Il est exécuté sur un cadran en laque blanche, creusée et emplie de laque noire pour figurer ledit chiffre. Chaque collectionneur pourra donc commissionner sa pièce unique dans l’une des trois couleurs et avec le numéro fétiche de son choix. Plus qu’une série limitée, Time to Race est donc un ensemble de pièces uniques.

La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre

Memoris Spirit © Louis Moinet

Esprit, es-tu là ? 

Toujours dans son segment le plus horloger, Louis Moinet dévoile également Memoris Spirit. On retrouve la boîte de 40,7 mm, exécutée en deux séries limitées, titane et or rose. La lecture se fait plus pure, technique. La pièce est fidèle aux origines chronométriques de Louis Moinet. Ce nouveau diamètre se veut également unisexe. Le chronographe n’étant pas réputé pour être une complication appréciée des femmes, il sera intéressant d’analyser l’accueil qu’elles réserveront à cette pièce.

La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre

Memoris Spirit © Louis Moinet

Inusable Tempograph

Enfin, l’inaltérable Tempograph, avec son aiguille rétrograde 20 secondes, revient lui aussi en version « Spirit » avec ce nouveau boîtier de 40,7 mm. Comme sur les modèles précédents, les aiguilles « Goutte de rosée » ont disparu au profit d’une géométrie plus moderne, survolant un cadran avec chiffres romains et index appliqués. Bien que conçu il y a près d’une dizaine d’années, le Tempograph prouve une fois encore sa modernité et sa versatilité, capable de s’adapter à une esthétique plus contemporaine. Comme Memoris, le Tempograph demeure un marqueur identitaire incontournable de Louis Moinet et qui continue à séduire par sa singularité. 

La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre

Collection Tempograph © Louis Moinet

Du côté de l’art cosmique, Louis Moinet dévoile plusieurs nouvelles créations : Super Moon, Mars Mission, et Space Agency. Entre silicium, aventurine et authentiques fragments de l’exploration spatiale, ces pièces permettent de porter au poignet un morceau d’histoire de la conquête de l’espace. 

La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre

Tempograph © Louis Moinet

 

Vous aimerez aussi

La marque

La Maison Louis Moinet est née de la passion d’un homme qui se retrouve aujourd’hui dans chacune de ses créations. Elle conduit le concept d’exclusivité à son paroxysme en ne développant que des séries limitées.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >