X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Moinet

Rechercher dans :
Watches and Wonders
Louis Moinet - 8 Marvels of the World

Louis Moinet 8 Marvels of the World

Le voyage à travers le temps

« 8 Marvels of the World » invite à une passionnante découverte de 8 des plus belles réalisations humaines à travers le temps.

Chacune d’entre elle est réinterprétée par Louis Moinet et son clan d’artisans, dont les burins, pinceaux et ciselets façonnent les matières pour refléter le meilleur des métiers d’art.

Ce parcours initiatique comprend 8 créations uniques, présentées dans la Malle de voyage de Louis Moinet.

LE COLISEE | ROME

Le Colisée Il est le plus grand amphithéâtre ovoïde jamais construit dans l’Empire romain. Il pouvait accueillir jusqu’à 50 000 personnes, qui assistaient à des spectacles aussi variés que des pièces de théâtre ou des combats de gladiateurs. Pour son inauguration, l’empereur Titus a même transformé l’arène en bassin aquatique pour reconstituer la bataille navale de Corinthe contre Corcyre. Œuvre majeure de l’architecture mais également de l’ingénierie romaine, sa construction a été achevée en 80 après J.-C., sous l’empereur Titus. De nos jours, il reste l’incarnation de la puissance de la Rome Impériale et est visité par plus de 7 millions de visiteurs par an.

8 Marvels of the Wolrd

Le Colisée © Louis Moinet

Interprétation artistique du Colisée Cadran & boîtier L’intérieur du cadran permet d’apprécier une représentation intramuros du Colisée à l’époque de son apogée. On y découvre le centre de l’arène en onyx, entouré d’un magnifique dégradé symétrique de saphirs taillés en baguette, allant du vert au jaune en passant par les couleurs de l’arc-en-ciel. De là s’élèvent progressivement des gradins en or rose. Les marches du Colisée sont finement détaillées et polies. Leur brillance contraste avec d’autres détails de l’œuvre, qui sont eux sablés. L’artiste a cherché à donner le maximum de volume tout en préservant le caractère unique du Colisée.

Cette reproduction intemporelle du Colisée évoque également ses arches extérieures. Au total 112 arches pour la carrure et 90 pour la lunette sont gravées dans l’or rose du boîtier Neo, dont le concept de ponts transversaux se prête parfaitement bien à une expression artistique totale au Colisée.

Mécanisme – calibre LM 35 Mouvement tourbillon 60 secondes, récompensé de la Médaille d’Or au dernier Concours International de Chronométrie.

LA MOSQUEE BLEUE | ISTANBUL

La Mosquée Bleue La Mosquée Bleue, également appelée Mosquée du Sultan Ahmet, est l’une des mosquées historiques d’Istanbul. Sa construction fut achevée en 1616, sous le règne du Sultan Ahmet 1er. Elle est considérée comme le dernier exemple de l’architecture ottomane classique, et doit son nom aux 20 000 carreaux de céramiques à dominante bleue qui ornent ses murs intérieurs. Elle a le privilège de compter six minarets, et fut un point de départ important du pèlerinage de la Mecque.

8 Marvels of the Wolrd

La Mosquée Bleue © Louis Moinet

Interprétation artistique de la Mosquée Bleue Cette interprétation vise à rendre la force visuelle de la Mosquée Bleue, œuvre d’envergure et aboutissement de deux siècles de développement à la fois de mosquées ottomanes et d'églises byzantines.

Cadran & boîtier Une marqueterie de nacre constituée de 13 éléments aux différentes nuances de bleu constitue sa base. L’arrière-plan représente les motifs du plafond vouté qui ornent l’intérieur de la Mosquée. Il met en scène une gravure main de la Mosquée bleue, dont les détails sont mis en valeur par une peinture miniature. Il s’agit notamment de l’harmonie visuelle créée par ses coupoles et demi-dômes nervurés. Les 6 minarets sont finement ciselés afin de souligner leurs cannelures.

Le boîtier est entièrement ciselé à la main. Il représente une arabesque, magnifique motif ornemental aux entrelacs complexes. Cet élément essentiel de l’art islamique est particulièrement mis en valeur par la ciselure, qui allie recherche de finesse et de précision. Mécanisme – calibre LM 35 Mouvement tourbillon 60 secondes, récompensé de la Médaille d’Or au dernier Concours International de Chronométrie.

PETRA | JORDANIE

Petra Petra est une ancienne cité nabatéenne située en Jordanie, et dont le nom « Petra » signifie « rocher » en grec ancien. Dès le VIème siècle avant J-C., les Nabatéens la font prospérer sur la route des caravanes qui transportent les perles et les turquoises, l’ivoire et la soie, l’encens et les épices. Petra est un véritable carrefour entre l’Arabie et la Méditerranée, et entre l’Egypte et la Syrie. Tombée dans l’oubli dans le monde moderne, elle a été redécouverte par l’explorateur suisse Jean-Louis Burckhardt en 1812. Le bâtiment emblématique de Petra est la Khazneh, à la façade monumentale taillée dans la roche.

8 Marvels of the Wolrd

Petra © Louis Moinet

Interprétation artistique de Petra Cadran & boîtier Pour nous permettre d’imaginer la puissance de la Khazneh, l’artiste a fusionné trois techniques. Il s’agit d’ailleurs probablement de la première fois que cet assemblage est mis en place dans l’horlogerie.

On débute donc avec une gravure en bas-relief, appliquée sur une base légèrement bombée afin de donner plus de volume au sujet. Cette perspective simulée donne ainsi un effet de profondeur saisissant. Les statues ornant les niches de la façade étant aujourd’hui détruites, elles n’ont pu être imaginées que grâce au travail de recherche de l’artiste. Sa curiosité lui a en effet permis de retrouver une aquarelle du fameux peintre David Roberts, datant de 1856 et sur laquelle les statues sont bien représentées. La pièce étant gravée, on peut passer à la deuxième étape. Il s’agit de la technique picturale de la grisaille qui a été appliquée. Elle n’utilise en effet que les nuances d’une même couleur. Du clair à l’obscur, elle est donc spécialement adaptée pour symboliser le grès de Petra à dominante rouge-brun. Pour terminer, c’est la fresque ou fresco, technique particulière s’il en est, qui donne la touche finale à cette création. Sa mise en pratique demande une grande habileté et rapidité dans l’exécution. Il s’agit de peindre sur un enduit frais avant qu’il ne sèche, afin de permettre aux pigments de pénétrer dans la masse.

Le boîtier est en or blanc, orné de bas-relief, alors que les cornes sont gravées à la main. Les représentations sont constituées de colonnes et de figures d’éléphant, symbole de force et de richesse, qui proviennent toutes du site de Petra.

Mécanisme – calibre LM 35 Mouvement tourbillon 60 secondes, récompensé de la Médaille d’Or au dernier Concours International de Chronométrie.

PYRAMIDE DE KHEOPS | EGYPTE

Pyramide de Khéops La pyramide de Khéops est la plus grande des pyramides de Gizeh. Elle a été construite par les Egyptiens il y a environ 4 500 ans, sous la IVème dynastie. Déjà considérée dans l’Antiquité comme la première des sept merveilles du monde, elle est la seule à avoir survécu jusqu’à nos jours. Durant des millénaires, elle resta la construction la plus haute et la plus volumineuse jamais construite. Elle ne cesse d’être analysée, car elle n’a pas encore révélé tous ses mystères …

8 Marvels of the Wolrd

Pyramide de Khéops © Louis Moinet

Interprétation artistique de la pyramide de Khéops Cadran & boîtier Le cadran est taillé dans un bloc de Willow Creek Jasper, une pierre naturelle dont le dessin fait penser aux dunes du sable d’Egypte. Des hiéroglyphes y sont ensuite apposés en transparence, afin de créer un effet mystérieux. Quant à elle, la pyramide est manufacturée en or et recouverte de grains d’émail calibrés. Il faut alors une parfaite maîtrise des températures de cuisson pour préserver leur aspect granuleux. A son origine, la pyramide de Khéops était recouverte de parements de calcaire blanc, ce qui explique que l’on retrouve cette couleur dans cette œuvre miniature. A son sommet, le pyramidion était réalisé en électrum, alliage d’or et d’argent si prisé des Egyptiens de l’Antiquité. Il est aujourd’hui taillé dans l’or, puis poli avec un effet miroir pour en maximiser la brillance.

La statue de Khéops est représentée sur trois différents niveaux. Tout comme les anciennes statues égyptiennes, elle est réalisée en basalte noire, et sa coiffe ornée de peinture miniature or.

Le boîtier est gravé à la main, en partie avec la technique de « taille de joue », dans lequel la graveuse imprime un mouvement particulier à l’objet gravé. Il représente des fleurs de lotus qui ornent le haut des colonnes égyptiennes. Les cornes sont gravées du cartouche de Khéops.

Mécanisme – calibre LM 35 Mouvement tourbillon 60 secondes, récompensé de la Médaille d’Or au dernier Concours International de Chronométrie.

TAJ MAHAL | INDES

Taj Mahal Le Taj Mahal est un mausolée de marbre blanc construit en 1648 par l’Empereur moghol musulman Shâh Jahân en mémoire de son épouse Mumtaz Mahal, ce qui signifie « Lumière du Palais » en persan. Joyau de l’architecture moghole, son style combine des influences islamique, iranienne, ottomane et indienne. Pour son édification, plus de 1 000 éléphants auraient été employés pour transporter le marbre blanc du Rajasthan, le jaspe du Penjab, la turquoise du Tibet … Au total, 28 types de pierres fines et ornementales polychromes ont été utilisées pour les marqueteries de pierres incrustées dans le marbre blanc.

8 Marvels of the Wolrd

Taj Mahal © Louis Moinet

Interprétation artistique du Taj Mahal Cadran & boîtier Une peinture miniature détaillée est réalisée sur un cadran en marbre blanc. On y découvre les détails architecturaux du Taj Mahal, et notamment le dôme central légèrement bulbeux, qui mesure 35 mètres de haut. Il est surmonté d’un pinacle en bronze décoré d’un kalash, symbole hindouiste de bon augure, ainsi qu’un croissant de lune, symbole islamique. Le dôme repose sur un tambour en forme de lotus inversé. Il est entouré de dômes secondaires plus petits, ainsi que de 4 minarets autonomes, de 43 mètres de haut. Leur base est octogonale et leur corps cylindre effilé. Verticalement, les minarets sont divisés en trois parties par deux balcons différents. Devant le Taj Mahal, la partie en turquoise évoque l’eau de l’un des canaux du jardin. Une grille polie et rhodiée est ensuite apposée sur le cadran. Elle donne à l’œuvre un effet de profondeur et est ajourée de motifs ornementaux qui rappellent les moucharabieh présents dans l’architecture traditionnelle.

Le boîtier est gravé à la main de représentations ornementales du Taj Mahal et de motifs de mandalas indiens, complétés d’une gravure d’un motif moghol sur la lunette. Le subtil travail des pleins et des déliés apporte le contraste du décor.

Mécanisme – calibre LM 35 Mouvement tourbillon 60 secondes, récompensé de la Médaille d’Or au dernier Concours International de Chronométrie.

LA GRANDE MURAILLE | CHINE

La Grande Muraille de Chine La Grande Muraille est la structure architecturale la plus importante jamais construite, aussi bien en longueur, en surface qu’en masse. Elle s’étale sur plus de 6 200 kilomètres, dont les murs mesurent en moyenne 6 à 7 mètres de haut pour 4 à 5 mètres de large. Destinée à protéger la frontière nord de la Chine, elle part de la frontière avec la côte au nord de Pékin et s’étend jusqu’au désert de Gobi. Sa construction date initialement du IIIème siècle avant J.-C., et va jusqu’au XVIIème. Depuis 1987, la Grande Muraille est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

8 Marvels of the Wolrd

La Grande Muraille © Louis Moinet

Interprétation artistique de la Grande Muraille de Chine Cadran & boîtier L’applique en or rose gravée main représente la Grande Muraille, qui se transforme progressivement en un puissant dragon entourant le chemin de jade qui se perd dans la perspective d’un mur sans fin. La brillance du vert du jade maw sit sit se prête à merveille pour illuminer le chemin du dragon. A l’arrière-plan, une voûte céleste est constituée d’un pavage dégradé de 129 brillants saphirs et de 11 brillants diamants. A travers ses trois teintes de bleu, il évoque un ciel profond, étoilé de quelques diamants. Il surplombe la montagne lointaine, réalisée sous forme d’applique gravée main en or gris.

Un léger jeu de hauteur dissocie les éléments de cette œuvre. Il permet au dragon d’exprimer sa puissance et de dominer la scène.

Le boîtier contribue à affirmer cette autorité, la gravure main donne vie au dragon, que l’on retrouve autant sur la carrure, la lunette que les cornes.

Mécanisme – calibre LM 35 Mouvement tourbillon 60 secondes, récompensé de la Médaille d’Or au dernier Concours International de Chronométrie.

CHRIST REDEMPTEUR | RIO DE JANEIRO

Statue du Christ Rédempteur Le Christ Rédempteur est une monumentale statue du Christ. Installée sur le mont du Corcovado, elle domine Rio de Janeiro. Icone de la ville, la statue mesure 38 mètres de haut. A ce titre, elle est l’une des statues les plus grandes au monde. Conçue par l’ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa, elle a été réalisée par le sculpteur français Paul Landowski et le sculpteur roumain Gheorghe Leonida (pour la tête), puis érigée en collaboration avec l’ingénieur français Albert Caquot. Achevée en 1931, la statue est façonnée dans le béton armé et la stéatite, une roche tendre mais très résistante. La tête pèse 30 tonnes, chaque main 8 tonnes, et l’envergure des deux mains est de 28 mètres.

8 Marvels of the Wolrd

Christ Rédempteur © Louis Moinet

Interprétation artistique du Christ Rédempteur Cadran & boîtier Du sommet du Corcovado, le Christ Rédempteur semble protéger Rio et son fameux Mont du Pain de Sucre, ainsi que la baie de Guanabara et ses 130 îles. Le Christ est gravé à la main sur une base en or, et se détache majestueusement du paysage par une applique en relief rapportée. Il fait face à une mer dont le fond marin est gravé à la main, puis émaillé en bleu azur translucide. Les montagnes sont également réalisées en émail opaque grand feu. Pour donner encore plus de vie à l’ensemble, les bâtiments multicolores de la ville sont exécutés en micro-peinture émaillée. Les différents éléments émaillés reposent sur la technique du champlevé, qui consiste à ôter un peu de matière pour y apposer l’émail.

Le boîtier présente une habile réinterprétation des éléments décoratifs des armoiries du Brésil : des feuilles de café et des feuilles de tabac. Ces éléments conducteurs réalisés en taille douce ont permis à la graveuse de définir un thème puissant, soulignant autant la force du Christ Rédempteur que du Brésil lui-même.

Mécanisme – calibre LM 35 Mouvement tourbillon 60 secondes, récompensé de la Médaille d’Or au dernier Concours International de Chronométrie.

MACHU PICCHU | PEROU

Machu Picchu Machu Picchu signifie « vieille montagne ». Il s’agit d’une ancienne cité inca du XVème siècle. Elle est perchée sur un promontoire qui unit les monts Machu Picchu et Huayna Picchu. Résidence présumée du premier Empereur inca (Pachacútec, règne de 1438 à sa mort, en 1471), il fut un sanctuaire religieux de la plus haute importance. Faisant suite à l’effondrement de l’empire inca, Machu Picchu est tombé dans l’oubli pendant quelques siècles. La ville sacrée est considérée comme l’œuvre maîtresse de l’architecture inca. Elle est située dans l’Est de la cordillère des Andes, aux limites de la forêt amazonienne. Les ruines de 172 constructions se trouvent à 2 438 mètres d’altitude, entre les deux sommets : le Huayna Picchu et le Machu Picchu.

8 Marvels of the Wolrd

Machu Picchu © Louis Moinet

Interprétation artistique de Machu Picchu Cadran & boîtier Un soleil d’or, gravé à la main, surplombe la création tout en respectant la représentation iconographique des Incas. Tout converge vers cet astre incarnant la spiritualité de la culture inca. Il s’agit notamment de 4 condors des Andes, véritable symbole national du Pérou. Les oiseaux sont minutieusement gravés et peints à la main. Ils volent dans un ciel d’un bleu profond, réalisé en micro-peinture. Leur style est directement inspiré de dessins de la civilisation Nazca, culture précolombienne du sud du Pérou (200 avant à 600 après J.-C.).

Le site du Machu Picchu est incarné par une ville en or au pied des deux merveilleuses montagnes taillées et découpées avec une grande finesse dans une opale Yowah Nut. Elles entourent une pierre centrale en Crazy Lace Agate, sélectionnée pour son chemin qui se dirige vers le soleil.

La volonté de faire ressortir les plus petits détails de la ville en or et de ses différents bâtiments a exigé la fabrication d’outils particuliers, notamment pour le ciselage. Les terrasses qui accueillaient un système d’agriculture sont réhaussées d’une laque verte.

La boîte représente une gravure main du soleil, à midi et à 6 heures, réalisée avec un relief important. Il est entouré du colibri et du condor provenant des géoglyphes de Nazca.

Mécanisme – calibre LM 35 Mouvement tourbillon 60 secondes, récompensé de la Médaille d’Or au dernier Concours International de Chronométrie.

Origine du concept « 8 Marvels of the World »

Au cours de ses voyages, Jean-Marie Schaller s’est enthousiasmé de découvrir des monuments aussi différents que puissants, véritable mosaïque du génie humain.

Il a donc personnellement choisi « 8 Marvels of the World » qui soient représentatives de la diversité artistique, témoignage des cultures humaines à travers le temps.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

La Maison Louis Moinet est née de la passion d’un homme qui se retrouve aujourd’hui dans chacune de ses créations. Elle conduit le concept d’exclusivité à son paroxysme en ne développant que des séries limitées.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >