X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Bell & Ross

Rechercher dans :
Jaeger-LeCoultre - Les Reverso de Nicholas Hoult

Jaeger-LeCoultre Les Reverso de Nicholas Hoult

En visite à Paris pour l’exposition sur les 90 ans de la Reverso, l’acteur britannique et star hollywoodienne des X-Men évoque sa relation avec Jaeger-LeCoultre

Que signifie pour vous être un « Ami de la Maison » ?
Cela représente beaucoup, car j’ai porté les montres Jaeger-LeCoultre à l’occasion de lancements de films à la Mostra de Venise qui comptaient beaucoup pour moi, et notre relation a toujours été très agréable et détendue. Nous avons tellement de bons souvenirs en commun, pas seulement sur le tapis rouge. Nous nous sommes rapprochés naturellement. Dans mon prochain film, le personnage que je joue est immortel et l’histoire commence dans les années 1920, il faudrait sûrement que je porte une Reverso avec calendrier perpétuel !

En quoi votre partenariat avec Jaeger-LeCoultre vous a permis d’approfondir vos connaissances en horlogerie ?
J’ai été élevé en sachant apprécier la belle horlogerie mais sans apprendre pour autant tous ses secrets au cœur des mouvements. Donc le rapprochement avec Jaeger-LeCoultre lors de la Mostra de Venise m’a justement permis d’en découvrir plus de manière merveilleuse. D’une part la marque m’a accompagné lors de deux moments cinématographiques très forts pour moi, d’autre part la visite de la manufacture m’a ouvert les yeux sur la dimension artisanale et artistique de l’horlogerie. La passion des horlogers est impressionnante, tout comme l’évolution de cette science. C’est là que l’on mesure la difficulté à réaliser un joli motif guilloché main, ou à quel point certaines complications s’avèrent complexes et quels savoir-faire elles nécessitent. D’ailleurs mon cerveau ne parvient pas toujours à appréhender l’étendue de cette complexité (rires) !

Qu’auraient en commun une manufacture et un plateau de cinéma ?
Je crois que la précision, la créativité et l’engagement sont similaires. Créer une montre et tourner un film ne se font jamais de la même façon, les techniques évoluent en permanence et il faut se remettre en question à chaque fois. De nouveaux défis apparaissent. Surtout il y a un esprit d’équipe et un travail d’équipe indispensables dans les deux environnements. Il faut beaucoup d’expertises et de compétences variées issues de domaines très différents pour que les deux fonctionnent, et tout cela doit s’effectuer en symbiose parfaite, de manière artistique, avec tous leurs détails.

Les reverso de Nicholas Hoult

Nicholas Hoult © Anne Combaz

En tant qu’acteur sur scène, êtes-vous parfois soumis à la pression du temps ?
Oui, tout le temps ! Même si le meilleur réalisateur parvient à ne pas le faire trop ressentir, on manque toujours de temps (ou d’argent !) pour venir à bout d’un film ! C’est aussi ce qui est excitant en tant qu’acteur : on s’entraine beaucoup pour donner le meilleur de soi le jour J, presque comme aux JO, tout doit s’aligner parfaitement, et parfois il n’y a pas de seconde chance.

Dans le film que vous avez tourné avec Jaeger-LeCoultre, vous marchez dans la forêt en préparant une audition, est-ce que la nature compte beaucoup pour vous ?
Oui, en effet, la nature m’apporte beaucoup. C’était mémorable car nous nous trouvions sur le pic culminant de la vallée de Joux d’où nous pouvions voir la manufacture Jaeger-LeCoultre en contrebas. C’est l’une des raisons pour lesquelles ce film me parle tant : j’aime m’échapper dans la nature, j’en ai besoin pour me resourcer et faire une pause dans cette vie très intense et agitée. Si j’ai l’occasion de nager dans un lac ou la mer, cela me procure du bien et m’offre un moment de calme. J’ai pratiqué la course à pied aussi, quand je trouvais le bon rythme je parvenais parfois à entrer dans une sorte d’état méditatif en restant à l’écoute de ma respiration et de mon corps.

Le point de bascule est évoqué dans votre nouvelle vidéo de Jaeger-LeCoultre, est-ce une métaphore pour la Reverso ?
Le concept derrière la vidéo réside dans le moment du scénario où l’on parvient parfois à un tournant dans la vie, avec toute la pression et les attentes que cela suppose. On rentre dans une forme d’introspection qu’il faut alors transformer en événement positif. Cette sorte de dualité peut justement être incarnée par la Reverso, que l’on porte toute la journée avec une certaine face tournée vers le haut, et le soir venu au moment de changer d’environnement elle se métamorphose pour rentrer dans une nouvelle phase. Etre un acteur c’est un peu ça aussi, on switche de la vraie vie à un rôle en quelques secondes. Il faut être prêt, et on ne sait pas toujours à quoi…

Les reverso de Nicholas Hoult

Nicholas Hoult © Anne Combaz

Que signifie pour vous une bonne montre ?
Elle doit vous ressembler, signifier quelque-chose pour vous, vous accompagner dans une certaine période de votre vie. Dans mon cas j’ai choisi une Reverso en or rose, que je trouve fonctionnelle et très élégante. J’aime beaucoup aussi le chronographe Polaris quand il s’agit de pratiquer le sport ou simplement d’avoir une allure plus sportive. Mais j’apprécie aussi les montres classiques et particulièrement la collection Master que je trouve magnifique et distinguée.

Votre famille nourrit une tradition de passation de montres entre générations, laquelle choisiriez-vous ?
En fait je l’ai déjà choisie et elle se trouve également en ma possession : il s’agit d’une Reverso petite seconde de taille moyenne, avec un bracelet en cuir brun, au dos de laquelle sont gravées les initiales de mon fils de trois ans. Je compte lui offrir pour ses 18 ans. Il prend beaucoup de plaisir à la regarder mais il faudra qu’il comprenne d’ici-là tout le sens qu’il y a derrière autant que sa valeur intrinsèque. Pour l’instant il joue avec des montres en plastique qui sont des petits jouets de son âge !

Nous avons aussi un magazine qui s’appelle GMT, avez-vous visité l’Observatoire de Greenwich (du Greenwich Mean Time) ?
Oui ! Pour un rendez-vous galant il y a très longtemps ! C’est un bâtiment incroyable, bizarre, j’ai vécu à Londres pendant longtemps et je n’avais pas réalisé que c’était si proche. Je le recommande pour ce genre d’occasion d’ailleurs, c’est un super plan ! Par ailleurs j’adore la fonction GMT, car je suis toujours en train de voyager et de traverser des fuseaux horaires, ça m’aide à rester en contact avec l’heure de la maison de manière simple et agréable. 

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Jaeger-LeCoultre : BERCEAU DE LA HAUTE HORLOGERIE DEPUIS 1833. Nichée dans le décor serein de la Vallée de Joux, notre Maison offre un sentiment d’appartenance unique. C’est ici, inspirée par les paysages exceptionnels des montagnes du Jura et guidée par une flamme intérieure inextinguible, que la Grande Maison trouve son âme. Tous nos savoir-faire sont réunis sous un seul toit. À la Manufacture, horlogers, ingénieurs, designers et artisans...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >