X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Hublot

Rechercher dans :
Watches and Wonders
Hermès - Pour appeler Hermès, faites le 08

Hermès Pour appeler Hermès, faites le 08

Hermès dévoile une nouvelle ligne masculine, une création urbaine et moderne à la forme atypique : la H08. Un pur objet Hermès, taillé pour le quotidien, présenté aux côtés d’une nouvelle faubourg....et d’un T-Rex !

Combien de nouveautés à Watches and Wonders ? Officiellement, 100%. Mais en ôtant les rééditions, les répliques, les variations de cadran, de bracelet, ou de format, il reste bien peu de « nouvelles » créations. De ces pièces que l’on n’a jamais vues auparavant et qui provoquent une émotion inédite. Et c’est là tout le terrain de jeu d’Hermès.

Pour appeler Hermès, faites le 08

Hermès H08 © Hermès

Une pièce très en forme(s)

Le duo formé par Laurent Dordet (Directeur Hermès Horloger) et Philippe Delhotal (Directeur Création) a donc une fois encore fait des étincelles. Après l’épatante Heure de la Lune, c’est une création plus énigmatique qui se dévoile : H08. On y découvre un carré, un rond, peut-être un coussin. Probablement un peu des trois. La marque se garde bien de définir cette nouvelle géométrie : à chacun de la faire sienne.

Pour appeler Hermès, faites le 08

Hermès H08 © Hermès

De prime bord, on serait tenté d’établir une filiation avec la Carré H, réintroduite en 2018. Ce serait un raccourci trop facile pour être juste. « Nous avions besoin d’une montre masculine contemporaine avec un style décontracté », explique Philippe Delhotal. « C’est une pièce que l’on a voulu résolument différente avec un style très affirmé et une forme non conventionnelle. Sa force réside dans sa forme géométrique et la combinaison des lignes et des proportions, c’est un jeu d’équilibre ».

Des chiffres et des lettres

La H08 est donc une véritable création, fruit de trois ans de développement au sein d’Hermès Horloger. La montre est dans la nuance : un boîtier de 39 x 39 mm, très fin, qui augure un porter urbain, contemporain et très soigné – loin, très loin des sportives et aviatrices que sont les Monaco et Bell & Ross BR 01. Les courbes sont douces, il n’y a aucun angle vif. Cadran et boîte s’harmonisent par une lunette très travaillée. On est ici davantage dans l’esprit Harmony (Vacheron Constantin), avec cette touche Hermès que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Où se voit-elle ?

En premier lieu, sur le cadran. Hermès a développé un art de la typographie proprement unique. On s’étonne, à de rares exceptions près, que la plupart des maisons utilise un marquage des heures et minutes d’une triste banalité. Hermès, à l’inverse, a toujours pris soin de créer un langage sur mesure pour ses créations phare. La H08 ne fait pas exception. On s’amuse du « 0 » qui a la forme de la lunette. Du 3, du 6 et du 8 et du 9 qui se ressemblent comme quatre frères presque jumeaux. On sourit devant le contrepoids de l’aiguille des secondes, qui reprend la forme de la boîte.

La finition n’est pas en reste : pour trois modèles en titane, Hermès a développé deux niveaux de gris différents sur ses cadrans. La nuance est presque imperceptible à l’œil nu mais elle permet un accord parfait avec les différentes finitions de titane. La maison les complète par une quatrième proposition, entièrement noire, en composite de graphène – une première chez Hermès. Et comme la H08 revendique un esprit sportif, on n’y trouvera aucun bracelet cuir, mais uniquement du titane et du caoutchouc – avec, pour ce dernier, un motif issu du prêt-à-porter Hermès. Pas de bracelet cuir chez Hermès, voilà également qui n’est pas commun !

Pour appeler Hermès, faites le 08

Hermès H08 © Hermès

Pour un pas de Polka

Côté dames, Hermès annonce une version joaillière de sa Faubourg, lancée en 2014. C’est une création qui, depuis ce temps, avait connu plusieurs variations, tout en introduisant un format XS (15,5 mm). Pour autant, le bracelet de la Faubourg n’avait pas encore été revu et c’est aujourd’hui chose faite.

Pour créer cette déclinaison « Polka », Hermès a donc dessiné une nouvelle pièce à partir de son bracelet, en créant un sertissage ludique, décalé, alternant les points et pavés. La pièce est rythmée comme l’est une partition de Polka, jouant des espaces pleins et vides, de l’or qui répond au diamant, des formes qui s’équilibrent au fil des maillons. Montre-bracelet, bracelet-montre, fluide, elle se décline en trois versions : or blanc, or jaune et manchette sertie.

Créativité...débridée

S’il fallait chercher un cheval dans les nouveautés du sellier parisien, c’est en ses collections Métiers d’Art ! Ici, nulle révérence a un passé révolu. Une fois encore, Hermès lâche la bride et se joue des codes équestres, des mythes et du temps.

L’Arceau « Space Derby » fait la part belle à la peinture miniature sur aventurine bleue ou rose, décrivant une course équestre spatiale sur fond cosmique. La Slim d’Hermès « C’est la fête » détourne le Dias de los Muertos, façon équestre, avec un cheval squelette en émail paillonné et gravure – une interprétation moderne et rock’n’roll des vanités, proprement décapante. Enfin, voici le T-Rex Aaaaargh !, dessiné par Alice Shirley, en marqueterie et mosaïque de cuir. Après l’ours bourru de la Slim d’Hermès Grrrrr! et le loup hurlant au clair de lune de l’Arceau Awooooo, la Aaaaargh est une remarquable montre de poche qui donne ce dont on a tant besoin en 2021 : un sourire d’enfant.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque