X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Carl F. Bucherer

Rechercher dans :
Genus - Le vol du dragon

Genus Le vol du dragon

Genus présente une spectaculaire pièce mettant en scène un dragon en mouvement qui indique l’heure

Haute Horlogerie, ingénierie en génie mécanique, orfèvrerie d’art, sculpture et gravure à la main : GENUS a créé une interaction essentielle entre les différents métiers qui ont trouvé ensemble l’équilibre entre les contraintes techniques et la volonté esthétique.

Le vol du dragon

GNS Dragon © Genus

Le résultat est inédit. Un dragon fluide, puissant, expressif. Réalisé en or 18K, comme les principaux composants du mouvement qui révèle ici toutes ses capacités, ouvrant aujourd’hui un immense champ créatif.

Pièce inaugurale de ce nouveau chapitre dans le développement de GENUS, ce dragon incarne la grande panoplie des symboliques qui entoure l’animal, de par le monde, de par les âges et les cultures.

Hic sunt dracones

Sur les mappemondes médiévales, « Ici sont des dragons » désignait les zones vierges et inconnues des océans. Il s'agissait de dragons d'eau, créatures oubliées au profit de ceux de feu, popularisés par une iconographie cinématographique récente. Car de la porte d'Ishtar à Babylone jusqu'à la proue des drakkars, de la mythologie chinoise aux poèmes épiques germaniques, le dragon est omniprésent dans les cultures eurasiennes.

Le vol du dragon

Mythique, puissant, extension tour à tour volante ou rampante du serpent originel, autant créature maléfique soufflant feu et flamme que source de sagesse et d'éternité, il est un avatar de la puissance créatrice et destructrice que le serpent incarne. Ainsi, il n'est d'être plus imaginaire, plus impressionnant que le dragon. C'est pour donner toute sa mesure à cette créature que GENUS a décidé d'en faire non pas un sujet de représentation, peint ou passif, mais un acteur à part entière de son horlogerie. En effet, les genera, indicateurs mobiles inventés par GENUS et qui jouent le rôle d'indicateurs des minutes, prennent ici la forme d'éléments du corps de ce dragon. Onze segments sculptés, décorés, en or rose, gravés à la main, circulent le long de la trajectoire d’analemme, signature singulière de GENUS.

1 – La direction esthétique

Dans la vaste iconographie du dragon, GENUS a retenu une interprétation graphique de l’animal qui dépasse largement les frontières du monde sinisé. Ce dragon-là est long et fin, sans ailes bien qu'il soit volant, et caractérisé par sa gueule barbue surplombée de moustaches.

Le choix du dragon

Dans l'immense panoplie des symboliques qui entoure le dragon, GENUS a choisi de se situer dans un juste milieu entre force et sagesse. Ainsi, l'expression de sa tête est bienveillante et scrutatrice, comme en retrait, et loin de toute intention belliqueuse.

Créature de la terre dans les civilisations antiques, de feu dans celles européennes, le dragon asiatique est lié à l'élément eau. La circulation fluide des genera a créé un rapprochement naturel avec l’animal qui a fini d'emporter la décision de GENUS dans son contexte horloger.

Le réalisme animal

Soucieux de réalisme et compte tenu des enjeux techniques, GENUS a fait en sorte que l'animal soit très en volume, en a fait ressortir l'épine dorsale, en mouvement comme une vague fluide, pour en accentuer les proportions et les reliefs. Le dessin du dragon est tout en longueur, avec sa tête fine, et ses pattes sans exagération. Telle une sculpture cinétique, pour le mettre en scène, pour le porter au regard, GENUS inaugure une glace en verre saphir élégamment bombée pour en faire un véritable dôme d'observation. Car il s'agit d’admirer, d’observer un dragon dans son milieu, de le voir se mouvoir, de s'amuser de son propre ballet complexe.

2 – Modalités de création, la magie des savoir-faire

Parmi toutes les techniques d’exécution à la disposition de l'univers horloger, GENUS a opté pour la plus exigeante, la plus parlante et la plus précieuse. Il s'agit d'une sculpture d'or 18K, composée de onze segments qui circulent librement les uns derrière les autres, et forment un tout homogène.

Le vol du dragon

GNS Dragon © Genus

Pour lui offrir une dimension artistique et artisanale, il est sculpté et délicatement gravé à la main. La culture de l’exception se traduit par la volonté de GENUS d’offrir à chaque élément de l’animal : corps, écailles, pattes, griffes, tête coiffée de malicieuses petites cornes, barbe, langue, yeux expressifs, le haut niveau de finitions propres à la Haute Horlogerie. Il n’est pas une pièce qui n’ait été travaillée avec le soin le plus méticuleux.

La complexité du mythe

Alors que Sébastien Billières pensait initier un développement technique de 3-4 mois tout au plus, la seule modélisation de cette créature mythique et minuscule a requis plus d'une année pleine de travail et d’efforts.

En effet, il ne s'agit pas d'une sculpture d'un seul tenant et statique. Ce dragon est en mouvement permanent, fruit d'une articulation entre le calibre et les segments d'une part, et des segments eux-mêmes entre eux d'autre part. De plus, la trajectoire qu'il suit n'a rien de simple. Elle n'est ni linéaire, ni circulaire et se croise. Le concept horloger de GENUS repose sur une circulation le long d'un analemme, ou d'un huit, signe de l'infini.

Allers et retours, rotations à droite et à gauche, diagonales et courbes, le comportement de chaque élément a été étudié le long de ce chemin, où les vitesses de déplacement sont fluctuantes. Fluctuants aussi, les segments. Aucun n'a le même poids, la même forme, la même hauteur, et ce afin de garantir une impression de mouvement en liberté, une ondulation véritablement animale qui se lit le mieux le long de l'épine dorsale du dragon.

L'interaction essentielle

La magie des savoir-faire mêlés - l’horloger, le bijoutier et le graveur ont œuvré ensemble pour constituer la texturisation la plus réaliste et dans le moindre détail de l’intérieur de la gueule et de la langue. Pour cela, la tête miniature a été décomposée en 6 éléments, rapportés par la suite. Pour créer ses moustaches de fil d’or dans le vent, l’horloger s’est fait artiste des heures durant. L'exigence et l'intransigeance sont convoquées à chaque étape de réalisation de cette sculpture cinétique qui intime à chaque élément une précision de volume et dimension pour permettre au dragon voyageur de se croiser et s’évader circulairement dans un sens et dans l’autre sur les orbites.

Le vol du dragon

Sébastien Billières © Genus

Le travail de création de ce dragon qui s’apparente à une véritable mécanique-automate d’art, est le fruit d'une collaboration entre ingénieur, horloger, orfèvre, sculpteur et graveur. Ensemble, ils ont trouvé l’équilibre entre les contraintes mécaniques et la volonté esthétique. Ainsi, toute une série de techniques de joaillerie ont été employées, de la gravure, aux soudures de l’or, à l’utilisation du perloir et ce, à plusieurs reprises. Il a fallu une série de trois assemblages et démontages complets du mouvement et du dragon pour trouver l'optimum de légèreté et d'expressivité. Ce qui a nécessité autant de reprises des surfaces et des textures. Un tel spectacle nécessitait un écrin à la hauteur. Si la partie pleine de la carrure de la GENUS DRAGON et de son mouvement sont en or gris, GENUS a modifié pour l'occasion les cotes de son verre saphir. Plus haut, plus bombé, il s'agit d'une cloche de présentation aux proportions élégantes au poignet, pour laisser la place aux composants du dragon, et surtout au regard du spectateur. L'impression d'espace, des volumes, des jeux de lumière qui en résulte est identique aux modèles GENUS précédents, puisque toutes les surépaisseurs sont transparentes.

3 - Transfiguration du calibre

Au cœur de la GENUS DRAGON bat le cœur, le cerveau de la GNS1, où les dizaines de minutes sont données par la tête du dragon. L'apparition magique d'un dragon entre verre et mouvement s'appuie sur les mêmes fondamentaux techniques solides que les créations précédentes de GENUS. Le calibre 160W-1.2 est le fondement de la démarche horlogère de GENUS. En prenant une nouvelle forme, les genera, pièces mobiles qui pointent les minutes, montrent la souplesse et la polyvalence de cette forme horlogère pourtant si singulière.

L'architecture du calibre 160W-1.2 est révélatrice de la nature du projet GENUS.

Sa liberté, sa souplesse, son évolutivité reposent sur sa séparation en deux parties. La première, qu’on peut qualifier de mouvement de base, regroupe les fonctions essentielles, dont un barillet unique. Il assure une autonomie de 50 heures, considérable au vu de la complexité du calibre et des masses en mouvement. Par dessus est greffé un module additionnel qui gère l'affichage des heures et des dizaines et unités des minutes.

Cœur d'or gris

Entièrement pensée, développée et assemblée dans son atelier genevois, la GENUS DRAGON est la première et unique montre au monde qui anime un dragon articulé exprimant le temps qui passe. Ainsi les éléments indiquant les dizaines de minutes prennent la forme de cette créature mythique, révélant la souplesse et l’évolutivité de ce calibre si singulier.

Quand mythologie et mécanique se rencontrent

GNS Dragon © Genus

 

La platine et les ponts sont en or issu d'une filière d'approvisionnement éco- et socio-responsable, et certifiée par le RJC (Responsible Jewellery Council). Tous les composants du calibre 160W-1.2 ont été dessinés et travaillés à la main par l’horloger et dans le respect des exigences de la Haute Horlogerie. Les finitions des 390 composants sont travaillées avec le soin le plus méticuleux, pont d’ancre poli bloqué, platine et ponts microbillés à la main pour créer du contraste. Les formes des bords anglés et polis multiplient les zones de variation de lumière pour la beauté du calibre.

Le vol du dragon

Derrière l'affichage spécifique à GENUS se dissimule une série de challenges qui ont dû être dépassés durant les dix années de gestation et les trois ans de développement du projet. Les deux principales caractéristiques qui distinguent la GNS sont l’objet d'un dépôt de brevet : l'affichage rotatif et périphérique des index horaires, et le passage d'un foyer de l’analemme à l'autre. La fixation des genera sur les foyers était un enjeu majeur. Ils doivent être tenus mais libres, capables de circuler d'une moitié à l'autre de la figure d'affichage. D'autant plus que ce passage de témoin doit avoir lieu sur tous les segments du corps du dragon.

D'autre part, le poids de ces segments est entièrement différent, largement plus lourds, de ceux des genera habituels. Ils sont réalisés en or rose 18K, une matière incomparablement plus lourde que le laiton horloger ou l'acier. Le dragon représente donc une contrainte majeure sur le mouvement, en termes de consommation d'énergie comme de frictions.

Quant à l'énergie consommée, elle est amplement fournie par la partie motrice du mouvement, qui délivre toutes ses promesses de fiabilité, de précision, de puissance de traction pour encaisser ces surcharges supplémentaires.

4. Passeport numérique

Enfin, pour garantir auprès de son possesseur l’authenticité du garde-temps tout au long de sa vie, GENUS travaille avec l’association Arianee Project, un consortium indépendant suisse dont la mission est de construire un standard global pour la certification digitale des objets de valeur. Basé sur la technologie de la Blockchain, le protocole décentralisé et ‘open source’ offre un ensemble de nouveaux services, pour le propriétaire de la montre, accessibles directement depuis le certificat.

Le vol du dragon

Passeport numérique © Genus

Spécificités de chaque pièce comme la GNS DRAGON, leur vente et/ou transmission à un nouveau propriétaire, carnet des services, preuve de propriété / déclaration de vol, le protocole mis au point par Arianee permet à GENUS, non seulement de s’émanciper de l’authentification papier (qui peut être elle-aussi contrefaite) de ses garde-temps, mais aussi et surtout de garantir à ses clients une traçabilité de leur montre tout au long de leur vie, même si elle est amenée à changer plusieurs fois de propriétaires.

Si les clients habitués des montres de haute horlogerie conceptuelle se posent la question de la fiabilité de leur mouvement avec une acuité particulière, l'historique de GENUS, de ses fondateurs, est la meilleure garantie de cette solidité. Une expérience de restaurateur, de constructeur, de formateur a ancré l'impérieuse nécessité de produire des montres qui marchent et pour longtemps au plus profond de la culture horlogère de GENUS.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

GENUS, ou la singularité du temps. En repoussant les limites connues de l'affichage, la marque a installé son langage horloger propre. Il repose sur l'expérience de son horloger, auteur d’une complication d’affichage inédit et d'un mouvement, tous deux manufacturés, en or massif et complétés par des finitions de haute horlogerie.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >