X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Jaquet Droz

Rechercher dans :
Geneva Watch Days
Frédérique Constant - La Highlife Automatic Skeleton se met à nu

Frédérique Constant La Highlife Automatic Skeleton se met à nu

Elle ne montre pas tout...mais presque. La collection Highlife, devenue en quelques mois un incontournable de Frédérique Constant, se dévoile sous un nouveau jour

Ici finement ciselé au centre du cadran, c’est l’une des signatures esthétiques de la collection. Avec la Highlife Automatic Skeleton, il est désormais possible de voyager au centre de la Terre. Grâce à un habile travail de squelettage, elle est mise à nu, ne révélant que ses lignes de force sous lesquelles on découvre à présent l’intimité du mouvement Swiss Made FC-310.

Un double défi

Ce travail de squelettage représente un défi technique et esthétique. Technique, car la mise à jour du calibre se fait par d’infimes ouvertures, aussi nombreuses que délicates, réalisées sans le moindre angle vif afin de respecter la rondeur et l‘harmonie de la Terre.

Esthétique, car le squelettage est un exercice horloger rare et qui, de tradition, ne porte pas sur le seul cadran, encore moins en son centre. C’est là une audace de style que Frédérique Constant maîtrise parfaitement : c’est grâce à ce même principe d’ingéniosité esthétique que la Manufacture a donné vie, il y a plus de 25 ans, à la collection Heart Beat, devenue une icône. Frédérique Constant en fait ici une interprétation nouvelle, audacieuse, inédite. Et reprend de l’avance pour le prochain quart de siècle.

La Highlife Automatic Skeleton se met à nu

Highlife Automatic Skeleton © Frédérique Constant

Ballet mécanique

La nouvelle Highlife Automatic Skeleton se situe dans la même veine. La découpe très originale de la Terre, en son centre, permet de voir le cœur battant du mouvement : à midi, le balancier ; entre 5h et 6h, le barillet, remonté par la tige de remontoir aperçue à 3h. La Terre ajourée permet d’en voir l’essentiel mais pas l’ensemble.

Dans un complexe jeu d’ombres, de lumières, de faces cachées et découvertes, la Highlife Automatic Skeleton donne vie à une vision moderne du squelettage et de l’horlogerie mécanique. Mais que les plus curieux se rassurent : à travers son fond ouvert, la pièce expose sans limite son intimité mécanique et ses finitions chères à la manufacture genevoise. Deux séries très limitées.

La Highlife Automatic Skeleton se met à nu

Highlife Automatic Skeleton © Frédérique Constant

Ces nouvelles Highlife Automatic Skeleton n’entrent pas en collection : il n’en sera proposé que deux séries de 888 pièces chacune. La première reprend le duo chromatique cher à la collection Highlife : boîtier et bracelet en acier, cadran bleu. La pièce est livrée avec un second bracelet interchangeable en caoutchouc bleu marine, renforçant son caractère sportif.

La seconde variation est une première : une édition en acier dotée d’un PVD revêtement en titane gris anthracite – à nouveau fournie avec bracelet de même composition, en complément d’un second en caoutchouc du même ton. Au sein du boîtier de 41 mm au cœur duquel bat un mouvement automatique garant de 38 heures de réserve de marche, la Highlife Automatic Skeleton affiche un visage d’orfèvre, mystérieux et moderne, sur lequel se construit déjà son avenir.

 

Vous aimerez aussi

La marque

C’est en offrant du luxe abordable que Frédérique Constant a connu le succès, atteignant des taux de croissance bien supérieurs à la moyenne de l’industrie. Les propriétaires se sont donné une mission claire : offrir de la haute horlogerie à prix raisonnables au plus grand nombre possible de passionnés de montres. En résumé, la marque souhaite que le luxe soit accessible à un plus grand nombre de personnes.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >