X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Bovet 1822

Rechercher dans :
Breguet - Elle nous manque : Breguet Type XX ref.3800

Breguet Elle nous manque : Breguet Type XX ref.3800

Entre les années 1990 et mi-2010, Breguet a beaucoup compté sur ce chronographe sport d'origine militaire, passé au civil, puis à l'as. Portrait d'un (très beau) dinosaure

Le Type XX est une montre très particulière pour Breguet, à plus d'un titre. Tout d'abord parce que cette pièce lancée vers 1994 est l'héritage d'une époque spéciale de la marque. Ensuite parce que même lorsqu’elle était encore au catalogue officiel, elle n'était de fait plus fabriquée. De plus, elle était la seule vraie sportive de la maison, ce qui la rendait très cool à porter, alors que la marque fait plutôt dans le formel. Et enfin parce qu'elle est longtemps restée la plus abordable de toutes les Breguet.

 Commençons par la fin, le prix. Il suffit de prendre un catalogue des années 2000 au hasard, disons 2004. Une Type XX Aéronavale ref. 3800 (la version sans dateur, celle avec quantième était appelée Transatlantique) était facturée 5 400 € sur cuir. Oui, c'est une autre époque, nous sommes d'accord. Le modèle pour homme le plus abordable par ailleurs était une 5907, petite chose de 34 mm en or jaune facturée 8 825 €. A titre de comparaison, Audemars Piguet demandait 12 500 € pour son chronographe Royal Oak. Le Type XX était donc une affaire. Cela est partiellement dû au fait qu'elle était dotée d'un calibre de chronographe Lemania (manufacture par la suite rebaptisée Breguet), automatique, à cames, assez ancien. Egalement utilisé par Omega, il était très doux au fonctionnement et très industriel dans sa conception. Cela explique partiellement que la montre possédait un fond plein, ce qui suggère qu'il n'était pas considéré comme assez beau.

Elle nous manque : Breguet Type XX ref.3800

Type XX Aéronavale 3800 © Breguet

 La Type XX était donc une montre sportive, en acier, avec option bracelet acier, de grands chiffres arabes, un chronographe retour en vol, à lunette rotative, de 39 mm de diamètre, épais, masculin, affirmé... c’est à dire à des années-lumière de toutes les autres Breguet. Par la suite, Breguet a introduit le Type XXI 3810, où tout avait été hypertrophié : boite de 42 mm, chiffres plus grands, aiguilles plus fortes, style plus musculeux, mouvement plus noble, tarif bouleversé. La Type XX est restée un Ovni dans la gamme.

 Pourtant, Breguet ne pouvait pas se priver du plaisir de proposer cette montre. La Type 20 (en chiffres arabes pour la version militaire, romains pour les versions civiles dont nous traitons ici) est la seule montre post-1830 de la marque qui a une existence solide, une histoire, un pedigree. Durant plus de cent ans, Breguet est resté dans les limbes, produisant au compte-goutte des montres sans succès notoire. C'est en participant à un appel d'offre de l'aéronavale française qu'elle émerge. Type 20 est en effet un nom issu d'une nomenclature du Ministère des Armées, qui définit un chronographe de poignet destiné à être offert en dotation aux pilotes de chasse. Breguet n'en est pas le seul fabricant (on peut aussi citer Dodane ou Vixa), et le livre entre 1955 et 1960. Il sera ensuite remplacé par le Type 21, modifié à la marge. L'ancrage dans l'histoire française est certes moins prestigieux que les généraux et la noblesse d'Empire dont le story-telling de Breguet raffole. Mais pour un chronographe sport, on peut difficilement rêver plus bel adoubement que celui, officiel, d'une armée de l'air occidentale et qui plus est en pleine activité.

Elle nous manque : Breguet Type XX ref.3800

Type XXI © David Chokron/Worldtempus

 Quand Breguet sort le Type XXI en 2016, les Type XX continuent officiellement à être vendus mais sont rapidement retirés de la vie publique, discrètement, officieusement. Très vite, les amateurs se plaignent de ne pouvoir en obtenir. C'est que la Type XX 3800 ne ressemble plus à une Breguet contemporaine, mais à une montre des années 1990. Et pas du tout à celle qui se portait dans le cockpit.

 Pour retrouver cet esprit originel, il faut lorgner d'un autre côté. C'est qu'en 2021, Breguet a offert à Only Watch un Type XX en pièce unique qui est une réinterprétation assez fidèle de l'ancêtre. Or cette vente aux enchères caritative est notoirement connue pour faire office de laboratoire, de ballon d'essai pour des nouveautés à venir. Et Breguet évoque officieusement le retour du Type XX depuis plusieurs années. On l'attend donc de pied ferme.

Elle nous manque : Breguet Type XX ref.3800

Type XX Only Watch 2019 © Breguet

 En attendant, la Type XX 3800 ne se fait plus. Breguet est passé à autre chose, à plus cher, moins sobre, plus chic, et n'a pas réussi à inscrire ses chronographes d'aviateur dans la profonde vogue qui fait si bien vivre d'autres marques. Et pourtant, elle était cool. Elle représente toute une époque, où des aberrations de tarifications faisaient qu'on pouvait s'offrir une Breguet avec un tarif autour des 5 000 € (c'est à dire le prix d'une Datejust or et acier). Le monde, et en particulier celui de l’horlogerie, a bien changé depuis.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Inspirée par un patrimoine exceptionnel d’archives, conservées en Suisse et à Paris, riche d’une tradition ininterrompue, la Maison Breguet innove sans relâche et se doit d’être toujours en avance sur son temps.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >