X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Moinet

Rechercher dans :
Baume & Mercier - Riviera Baumatic : nouveaux modèles à phases de Lune

Baume & Mercier Riviera Baumatic : nouveaux modèles à phases de Lune

La collection Riviera, née il y a 50 ans mais surtout star des années 80, est de retour depuis deux ans et se complète progressivement de complications. Aujourd’hui, la phase de Lune et date à aiguille

L’année prochaine, elle aura 50 ans ! Lancée en 1973, la Riviera de Baume & Mercier surfait, comme bon nombre de pièces à l’époque, sur le design sport-chic tel que formalisé par Gérald Genta l’année précédente, en 1972, avec la Royal Oak. N’y portons aucun grief, la totalité de l’industrie horlogère tentait alors de s’inscrire dans son sillon. Et c’est encore le cas aujourd’hui : lorsque Jean-Claude Biver relançait Hublot et celle qui allait devenir la Big Bang, il ne s’est pas un seul instant caché d’inspirations Audemars Piguet...

Le grand oublié ?

Il est toutefois surprenant que la Riviera revienne sur les rives de l’horlogerie sans mention de son propre designer. Car si la pièce a été l’égérie des vingt dernières années du siècle passé, c’est par le coup de crayon magique de Jean-Claude Gueit. Moins connu que Gérald Genta, plus discret, l’homme a néanmoins œuvré pour Patek Philippe, Audemars Piguet, Concord, Corum, Girard-Perregaux, Omega, Vacheron Constantin, Harry Winston, Hermès. Son fils, Emmanuel Gueit, a dessiné la Royal Oak Offshore, tout comme les nouvelles Cellini de Rolex.

Riviera Baumatic : nouveaux modèles à phases de Lune

Riviera Baumatic © Baume & Mercier

La Riviera est donc une authentique création de designer qui reprend malgré tout certains codes de son aînée. Les plus évidents sont la lunette à pans coupés et ses vis apparentes, de même que le bracelet intégré. Pour dire les choses plus simplement : tout l’habillage. Car le reste, cadran et mouvement, s’inscrit dans une dynamique propre à Baume & Mercier, celle qui prévaut depuis le retour de la gamme dans les collections de la marque, en 2020.

Un mouvement de très haute tenue

Une fois n’est pas coutume, commençons par ce dernier, le mouvement. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit du fameux calibre Baumatic, produit uniquement pour Baume & Mercier et lancé en son temps par Alain Zimmermann. 

Il est probablement l’un des calibres les plus performants à l’heure actuelle dans sa gamme de prix. Il bat à la haute fréquence de 4 Hz, assure cinq jours de réserve de marche, et se montre insensible à la plupart des environnements magnétiques, jusqu’à 1500 Gauss. Qui plus est, le Baumatic garantit une précision de -4 à +6 secondes par jour, ce qui le met dans des tolérances comparables à celles du COSC. Ses premières itérations étaient d’ailleurs certifiées chronomètres. À ce niveau de prix et avec de telles performances, le mouvement Baumatic n’a pas d’équivalent sur le marché.

Riviera Baumatic : nouveaux modèles à phases de Lune

Riviera Baumatic © Baume & Mercier

Un généreux diamètre

Aujourd’hui, c’est grâce à lui que la collection Riviera s’enrichit de variations affichant de nouvelles complications : la date par aiguille, et la phase de Lune. Les deux sont associées dans un même compteur dédié, à 6h. Ces complications sont inédites dans la gamme : parmi les très nombreuses références existantes à ce jour, au nombre de 28, la quasi-totalité était à trois aiguilles et date, complétée d’un discret chronographe.

Jusqu’à présent, les Riviera se déclinaient en quatre tailles : 33, 35, 42 et, de manière étonnamment proche à cette dernière, 43 mm. Pour ces nouvelles références à date et phases de Lune, c’est ce diamètre, 43 mm, qui a été sélectionné. Un parti pris assumé qui réserve ces Riviera à une clientèle presque exclusivement masculine. Certains le regretteront mais, a minima, ce diamètre de 43 mm offre une belle ouverture de cadran qui permet de profiter pleinement de la phase de Lune. 

Riviera Baumatic : nouveaux modèles à phases de Lune

Riviera Baumatic © Baume & Mercier

Approche minimaliste

Baume & Mercier a opté pour une approche très épurée qui confère à la pièce une belle élégance : cadran soleillé, seulement trois index appliqués luminescents, une très fine aiguille de date. La marque n’a pas réutilisé, sur ces deux nouvelles références, le motif du cadran texturé de vagues qui habille presque tous les autres modèles. Une bonne idée : c’est ce souci d’économie qui épure la pièce et lui apporte un beau supplément de charme et de délicatesse. 

Une première version se décline en monochrome gris, moderne et urbaine. La seconde se pare d’un cadran bleu plus dynamique. On apprécie que le bracelet acier intégré soit interchangeable puisque la pièce est également proposée sur bracelet caoutchouc texturé – que l’on aurait bien aimé voir fourni, mais qui reste une option. 

 

 

Lecture 1 commentaire(s)

15 Décembre 2022
Gibbs Bernard
Wonderful looking watch.

Vous aimerez aussi

La marque

La Maison d’horlogerie suisse Baume & Mercier a toujours été dotée d’une forte charge affective et festive, tout en exprimant l’excellence horlogère dans toutes ses créations. Depuis 1830, c’est une saga familiale où la passion du détail et la quête continue de l’excellence scellent un engagement : celui de perpétuer son héritage tout en étant un partenaire incontournable des moments privilégiés. Pour Baume & Mercier, le temps est bien plus...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >