X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par RALF TECH

Rechercher dans :
Audemars Piguet - Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie

Audemars Piguet Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie

La manufacture suisse de Haute Horlogerie Audemars Piguet dévoile une nouvelle version de sa Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie en titane

Chef-d'oeuvre de technologie

Développé par Audemars Piguet et lancé en 2016 dans la collection Royal Oak Concept, le mécanisme Supersonnerie confère à ce nouveau modèle de Répétition Minutes une puissance sonore généralement associée aux montres de poche. Cette technologie brevetée est le fruit de 8 ans de recherches en collaboration avec l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Inspiré par la capacité sonore des anciennes montres à répétition ainsi que par l’harmonie des instruments de musique, un panel d’horlogers, de techniciens, de chercheurs et de musiciens a réinventé la construction de la boîte pour élaborer une nouvelle technologie de sonnerie.

La puissance acoustique, la qualité sonore et les tonalités harmoniques de la Supersonnerie sont assurées par des timbres et une architecture de boîte brevetés. Les timbres, ne sont pas fixés sur la platine, mais sur un nouveau dispositif jouant le rôle de table d’harmonie qui améliore la transmission des vibrations et amplifie l’intensité du son. Le régulateur de sonnerie – dispositif qui définit l’allure de la séquence de sonnerie des heures, des quarts et des minutes – a été révisé et intègre désormais un système d’ancre innovant, plus flexible, qui permet d’absorber les chocs et d’éliminer les bruits parasites.

Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie

Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie © Audemars Piguet

Qui plus est, lorsque la montre ne sonne pas le quart d’heure, l’habituel temps d’arrêt entre les heures et les minutes est supprimé grâce à une modification mécanique astucieuse de la séquence de sonnerie. Enfin, une fonction de sécurité empêche l’utilisateur de modifier l’heure pendant que le mécanisme de sonnerie est actif.

C’est le dernier mouvement répétition minutes à remontage manuel de la Manufacture, Calibre 2953, qui accueille cette technologie. Comptant 362 composants, il atteste de l’esprit sans compromis d’Audemars Piguet et combine finitions traditionnelles raffinées et modernité technique.

Sobriété et Raffinement

Dotée d’un diamètre de 42 mm, cette Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie présente une boîte et un bracelet en titane alternant des finitions main satinées et polies. Ajoutant à la sobriété de la pièce, le cadran Grande Tapisserie gris fumé rayonne en dégradé depuis le centre du cadran, devenant progressivement noir en se rapprochant des index. Ces derniers, ainsi que les aiguilles Royal Oak, sont en or gris avec dépôt luminescent pour une lisibilité optimale. À 6h, le compteur de petite seconde entièrement noir fait écho au réhaut alors que sa finition azurée contraste subtilement avec le motif tapisserie. Le fond en titane est gravé de la mention « Royal Oak Supersonnerie » accompagnée de la représentation de l’onde sonore.

Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie

Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie © Audemars Piguet

Hommage moderne au Passé

Depuis sa naissance en 1875, Audemars Piguet s’est spécialisé dans les montres à sonnerie en réalisant des mécanismes Grande Sonnerie, Petite Sonnerie et Répétition Minutes très complexes.

D’après les archives, plus de la moitié des 1.625 montres produites entre 1882 et 1892 incluaient un mécanisme à sonnerie. Cette productivité s’explique par les aptitudes remarquables des artisans travaillant alors pour la Manufacture au sein d’une douzaine d’ateliers répartis à la vallée de Joux.

Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie

Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie © Audemars Piguet

Alors que la production de montres de poche à sonnerie ne s’est jamais arrêtée chez Audemars Piguet, celle des montres-bracelets à sonnerie était très rare tout au long du XXe siècle. Entre 1892 et 1957, la Manufacture a réalisé 35 montres-bracelets dotées d’une répétition minutes. Durant les années 1960, les mécanismes à sonnerie étaient uniquement destinés aux montres de poche. Il 3 fallut attendre les années 1990 pour voir réapparaître les montres-bracelets à sonnerie au sein de la Manufacture suite à la renaissance des autres complications classiques au lendemain de la crise du quartz.

Aujourd’hui Audemars Piguet continue de repousser plus loin les limites de l’horlogerie, comme en atteste cette Royal Oak Répétition Minutes Supersonnerie qui rassemble le meilleur du savoir-faire ancestral et de la technologie moderne combiné à une esthétique sans compromis.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute Horlogerie suisse.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >