X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Charles Girardier

Rechercher dans :
20e Anniversaire
20 ans d'horlogerie - Les 12 Chronos Phares : Partie 2

20 ans d'horlogerie Les 12 Chronos Phares : Partie 2

C’est probablement la complication la plus répandue après la date – également l’une des plus techniques et évolutives. A lui seul, le chronographe mériterait un ouvrage dédié ! Nous avons ici sélectionné les plus importants développements des 20 dernières années, accompagnés d’une sélection de 12 modèles incontournables*

De Bethune « DB28 Maxichrono »

Sortie en 2014, la DB28 Maxichrono de De Bethune marque son temps. Elle succède à la DB21 sortie en 2006. La pièce possède 5 aiguilles centrales, décomptant heures, minutes et fonctions chronographe avec compteurs des heures (24h), minutes (60mn) et secondes (60s). La Maxichrono se distingue également par son «Embrayage absolu». Il permet à la fois de tirer profit des avantages des embrayages latéraux et verticaux tout en corrigeant leurs défauts. Il comporte trois types d’embrayages différents à l’origine de trois systèmes semi-indépendants, commandés par trois roues à colonnes interdépendantes soutenant les différents compteurs du chronographe.

Les 12 Chronos Phares : Partie 2

DB28 Maxichrono © De Bethune

A. Lange & Söhne « Double Split » et « Triple Split »


En 2004, la manufacture allemande proposait une interprétation nouvelle du chronographe, avec une double rattrapante. Pourquoi ? Parce que, techniquement, une rattrapante unique n’offre la possibilité d’enregistrer un temps qu’au moyen d’une graduation de 60 secondes au maximum. Que se passe-t-il si votre temps intermédiaire dépasse une minute ? La Double Split résout ce problème en étendant le principe de la rattrapante des secondes au compteur des minutes sautantes. Quatorze ans plus tard, en 2018, la manufacture a réédité son exploit avec la Triple Split. Maîtriser trois séries d’aiguilles associées à une fonction de retour en vol, ainsi que l’énergie nécessaire à les maintenir, est un coup de génie technique. Au-delà de la complexité dans sa construction, A.Lange & Söhne a réussi à concevoir un cadran clair et lisible, malgré un impressionnant total de 10 aiguilles et 6 graduations différentes.

Les 12 Chronos Phares : Partie 2

Double et Triple Split © A. Lange & Söhne

Louis Moinet « Memoris »

En 2016, Memoris marquait les 200 ans de l’invention du chronographe, le Compteur de Tierces terminé par Louis Moinet en 1816. Les Ateliers éponymes, 100% indépendants, ont réalisé avec Memoris un chronographe dont la particularité est d’avoir la totalité du mécanisme « chronographe » côté cadran. Il se situe dans le droit fil des chronographes traditionnels, avec monopoussoir et roue à colonnes. Il ne s’agit pas d’un module chrono placé par dessus un mouvement basique : le mouvement a été conçu pour et autour du chronographe.

Les 12 Chronos Phares : Partie 2

Memoris © Louis Monet

Hublot «Calibre Unico»

Créé en 2010, le calibre Unico Manufacture Chronographe se repère facilement: il est l’un des seuls à afficher fièrement, côté cadran, sa roue à colonnes et son mécanisme de chronographe à embrayage horizontal. Introduit sous la référence HUB 1240 et cadencé à 4 Hz, il marque l’entrée de Hublot dans les rangs des manufactures. Équipé d’une fonction flyback pour une généreuse épaisseur de 8 mm, il est automatique et se targue de 3 jours pleins de réserve de marche. Une de ses particularités réside dans son porte-échappement amovible. Ce caractère modulaire facilite le service et l’entretien du mouvement. L’échappement est en silicium et le mouvement comporte 330 composants. Enfin, côté affichage, l’Unico a la particularité de pouvoir afficher une petite seconde à 9 heures (ou centrale dans sa version GMT, avec le calibre HUB1251: changement des fuseaux horaires en avant/ arrière par poussoirs et indication jour/nuit). Il a depuis été décliné dans d’autres variantes comme le HUB1270, avec calendrier perpétuel.

Les 12 Chronos Phares : Partie 2

Calibre Unico © Hublot

Chopard  «Calibre L.U.C 03.03-L »

C’est l’une des complications les plus courantes et, pourtant, l’une des plus complexes. La sortie d’un chronographe 100% manufacture est un événement et le L.U.C 03.03-L ne fait pas exception. Dévoilé en 2007, ce chronographe de conception très moderne présente, outre un mécanisme à roue à colonnes, un embrayage vertical conçu pour limiter les variations de couple entre les départs et arrêts du chronographe, ainsi qu’une utilisation très intuitive et ergonomique du poussoir de la remise à zéro/flyback: en mode mise à l’heure, il permet de remettre à zéro la seconde du mécanisme horaire tout en la synchronisant avec l'aiguille des minutes (stop-seconde).

Les 12 Chronos Phares : Partie 2

L.U.C Chrono One Flyback © Chopard

Le «L» de son patronyme indique le plus haut degré de finition manuelle proposé par Chopard. Pas moins de quatre brevets sont déposés pour ce calibre : un engrenage unidirectionnel qui évite les casses lors du remontage, des marteaux pivotants à bras élastiques pour éviter le désagréable « clic » qui se produit lorsque les poussoirs sont enclenchés, un «Small Second Reset » pour une mise à l’heure avec une précision parfaite et un nouveau balancier à inertie variable, le Variner. Doté de 60h de réserve de marche, le Calibre 03.03-L est certifié COSC et nativement Flyback. C’est un mouvement 100% intégré. Il a depuis été décliné en versions QP ou Tourbillon et il reste le chronographe de référence de la manufacture.

Parmigiani Fleurier « Tonda Chronor »

La Parmigiani Fleurier Tonda Chronor, lancée en 2016, ne manque pas d’atouts : mouvement 5 Hertz, deux roues à colonnes, embrayage vertical, balancier tenu par un pont traversant. On note également la matière peu commune dans laquelle est réalisé le mouvement lui-même : l’or rose 18 ct. Aucune révolution technique mais un magnifique chrono produit par une manufacture 100% indépendante, avec un très haut niveau de facture et de finition.

Les 12 Chronos Phares : Partie 2

Tonda Chronor © Parmigiani Fleurier

*À l’occasion du 20ème anniversaire de GMT Magazine et de WorldTempus, nous nous sommes lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années en horlogerie dans The Millennium Watch Book, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais, avec une remise de 10% en utilisant le code WT2021.

Commander maintenant

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

En suivant la vision de Ferdinand Adolph Lange, dont la devise etait « construire les meilleures montres du monde », A. Lange & Söhne poursuit sa recherche de précision et explore de...

En savoir plus >

La Maison Chopard incarne à la perfection l’alliance entre horlogerie et joaillerie. En tout temps, elle a su répondre aux attentes de son époque, en s'appuyant sur quatre valeurs essentielles : Le...

En savoir plus >

De Bethune épouse la richesse du savoir-faire de l’horlogerie d’hier afin de concevoir les montres de demain. De ce mariage résultent des garde-temps très exclusifs de Haute Horlogerie qui...

En savoir plus >

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique...

En savoir plus >

La Maison Louis Moinet est née de la passion d’un homme qui se retrouve aujourd’hui dans chacune de ses créations. Elle conduit le concept d’exclusivité à son paroxysme en ne développant que des...

En savoir plus >

L’un des plus récents exemples de réussite dans l’industrie horlogère suisse, Parmigiani Fleurier est né du lien étroit entre l’horloger Michel Parmigiani et la Fondation de Famille Sandoz

En savoir plus >