X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par A. Lange & Söhne

Rechercher dans :
Hermès - Interview avec Laurent Dordet, directeur général Hermès Horloger

Hermès Interview avec Laurent Dordet, directeur général Hermès Horloger

« Nous observons un décollage des ventes masculines »

Hermès Horloger vient d’annoncer un doublement de ses ventes au 1er trimestre, comment expliquez-vous cette sur-performance ?
Les ventes de montres Hermès ont effectivement augmenté de 96% au premier trimestre 2021 par rapport à la même époque en 2020 (et de 84% par rapport à 2019), alors que nous n’étions pas encore entrés en pleine pandémie. En fait, la croissance est revenue dès l’été passé, et a connu une accélération à partir de l’automne. Ceci nous a permis de terminer l’année avec des ventes annuelles qui ont légèrement dépassé celles de 2019.
Plusieurs facteurs expliquent cette tendance favorable. Comme beaucoup d’acteurs du luxe, nous bénéficions de dépenses locales « relocalisées » : les clients voyagent moins et dépensent davantage dans leur propre pays, dans les boutiques mais également via le e-commerce, en forte hausse pour les montres Hermès. Par ailleurs, les efforts engagés depuis plusieurs années portent leurs fruits :  les produits sont réussis et rencontrent le succès, à l’image de la nouvelle collection H08 dont le lancement est très prometteur (nous devons tripler la production prévue), ou des Nantucket revisitées dont le succès dépasse toutes nos attentes ; le réseau s’est agrandi, les vendeurs sont bien formés, les livraisons sont plus fiables. Ce sont des facteurs durables.

Interview avec Laurent Dordet, DG Hermès Horloger

Nantucket © Hermès

Quel bilan tirez-vous de votre participation à Watches & Wonders ?
Ce salon digital correspondait à nos attentes : pouvoir échanger avec nos partenaires journalistes et influenceurs du monde entier en direct, mais aussi rencontrer physiquement nos partenaires suisses au Bâtiment des Forces Motrices* à Genève.
La scénographie autour de la H08 et de la « matière du temps » était impactante et mêlait architecture et technologie numérique. Le propos artistique a été très bien accueilli, et le lancement de la H08 est un succès tant médiatique que commercial.
Nous avons pu aussi rencontrer des clients finaux, physiquement ou à distance avec les mêmes outils digitaux, pour leur présenter nos collections et des pièces d’exception. C’était très sympa, même si nous aurions préféré rencontrer tout le monde « réellement ».

Qu’attendez-vous de l’édition 2022 ?
Un salon physique avant tout, partagé par les plus grands acteurs de l’horlogerie à Palexpo. L’expérience 2021 du Watches & Wonders digital a été une bonne organisation « par défaut » : un salon digital c’est mieux que pas de salon du tout, mais sans offrir la richesse d’un salon physique. De façon plus générale, l’année 2020 a été un accélérateur de tendances, d’expériences et d’utilisation de nouveaux outils qui vont rester : mais rien ne remplace un moment annuel de rencontres.

Votre nouvelle collection H08 est tout en formes et varie les matières, quels aspects séduisent le plus votre clientèle d’après vous ?
Il est encore un peu tôt pour en tirer toutes les conclusions, mais la fulgurance de son succès tient à un ensemble d’éléments : son style, sa fonctionnalité pratique et sportive, dans un nouvel univers pour Hermès porté par une campagne percutante, un rapport qualité-prix jugé intéressant. Hermès arrive sur le secteur très concurrentiel des montres hommes de 4'000 à 10'000 euros. La version en titane DLC double ton a notamment beaucoup plu.

Interview avec Laurent Dordet, DG Hermès Horloger

Hermès H08 © Hermès

La marque Hermès fait rêver toutes les générations dans le monde entier, que souhaiteriez-vous de plus pour vos montres ?
Naturellement, je souhaiterais que les clients rêvent des montres Hermès comme ils rêvent des sacs et des soies depuis des décennies ! Avec notre image de qualité et d’authenticité, nous pouvons apporter quelque-chose de plus à cette industrie, en restant humbles et sérieux dans la durée. Je serais heureux d’entendre les clients en parler comme des montres de qualité, avec un design qui sort du lot, créatives et pleines de fantaisie.

Observez-vous une évolution de la répartition des achats de montres entre dames et hommes ?
Nous observons surtout un décollage des ventes masculines depuis deux ans, alors que ce segment a commencé son développement il y a une dizaine d’années. Tout ceci a été rendu possible grâce à l’intégration des métiers horlogers, notamment de nos mouvements manufacture, entamée il y a 15 ans. Ces efforts ont déjà été récompensés quatre fois par le Grand Prix d’Horlogerie de Genève. Voyons si la H08 nous permettra de percer en volumes.

Sur quelle pièce unique travaillez-vous pour Only Watch 2021 ?
Nous avons développé une paire d’H08 uniques. L’une est en titane avec du Luminova orange, l’autre est dotée d’un bracelet orange Hermès. Only Watch a aussi choisi cette couleur pour communiquer cette année, cela tombe très bien !

*Voir la vidéo de son interview / visite du stand Watches & Wonders ici

 

Vous aimerez aussi

La marque