×

Cette recherche est sponsorisée par Anonimo

Rechercher dans :
Certifications - Quelle différence entre un chronomètre et un chronomètre superlatif?

Certifications Quelle différence entre un chronomètre et un chronomètre superlatif?

Depuis 1973, le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) est la référence en matière de certification de précision horlogère. Pourtant, certaines marques ajoutent des exigences encore plus strictes à leurs pièces déjà certifiées COSC. Rolex et Omega, par exemple.

Pour obtenir la certification officielle de chronomètre COSC, un mouvement doit passer des tests dans cinq positions et trois températures différentes, 8°, 23° et 38° C, sur une période de 15 jours, après quoi la variation moyenne quotidienne de marche doit être de -4 à +6 secondes. La carence la plus notable d’une certification chronomètre est qu'elle ne teste que le mouvement, pas la montre finie. Pour démontrer que la qualité de leurs montres dépasse celle d'un chronomètre COSC, certaines marques ont élaboré leurs propres normes de certification, plus strictes.

Omega et METAS

En association avec l'Institut fédéral suisse de métrologie (METAS), Omega a développé une nouvelle certification baptisée Master Chronometer. Elle est ouverte à toutes les marques horlogères, mais Omega est actuellement la seule à l'offrir, et uniquement pour ses modèles Co-Axial Master Chronometer.

Pour obtenir cette certification, une montre doit passer des tests sur une période de 10 jours dans diverses conditions. Placé dans deux positions différentes, le mouvement est soumis à une force magnétique de 15’000 gauss et contrôlé. Après avoir été emboîté, il est à nouveau soumis à 15’000 gauss et sa précision testée après une durée de 24 heures. Le chronométrage est contrôlé sur une période de quatre jours et soumis à deux températures dans six positions différentes.

La fonction de la réserve de marche est également vérifiée, avec des résultats de chronométrage enregistrés à 100% de la réserve de marche, puis à 33%, la différence étant utilisée pour s'assurer que la réserve de marche s’inscrit dans la marge acceptée sur toute sa durée. L’étanchéité de la montre est également testée dans l'eau. Au final, METAS n’admet pour la montre qu’une variation moyenne de 0 à + 5 secondes par jour.

What’s the difference between a chronometer and a superlative chronometer?

© Omega

Rolex et le Chronomètre Superlatif

Rolex ajoute également ses propres exigences plus sévères à celles du COSC pour chacune de ses montres mécaniques. Son sceau «Chronomètre Superlatif» certifie une précision moyenne de -2 à +2 secondes par jour à la montre emboîtée, après des tests en sept positions statiques et sur un rack tournant reproduisant les conditions réelles d’utilisation, réalisés sur une période de 24 heures.

Pour tester leur étanchéité, tous les modèles standards sont plongés à une profondeur correspondant à leur étanchéité annoncée plus 10%, et les montres de plongée sont testées à leur profondeur nominale plus 25%. Rolex possède même un caisson spécial à haute performance capable de simuler la pression à 4875 mètres (16’000 pieds) sous le niveau de la mer (soit l’étanchéité garantie à 3900 mètres de la Deepsea, plus 25%).

Les fonctions de remontage automatique et de la réserve de marche sont également contrôlées dans le cadre des tests de certification. 

Rolex ne fait part d’aucune mention spécifique concernant les exigences de magnétisme de ses mouvements, et le processus des tests reste de l’ordre du secret. Mais sa Milgauss, qui résiste à 1000 gauss, existe depuis 1956, et nous pouvons être certains que ses normes sont respectés.

What’s the difference between a chronometer and a superlative chronometer?

© Rolex

Conclusion

Il faut saluer les normes plus rigoureuses mises en place par la communauté horlogère, surtout lorsqu’elles couvrent la montre dans son entier. Mais il convient de rappeler que les deux exemples de certification ci-dessus viennent en complément à la certification COSC, et ne la remplacent pas.

Le COSC se positionne également comme un agent de contrôle de la qualité pour le consommateur, comme une norme uniforme, en particulier pour les petites marques, et offre un filet de sécurité au client qui sait qu'un organisme externe indépendant surveille la précision.

Le COSC est une institution séculaire qui a résisté à l'épreuve du temps et qui continuera dans le futur.

Lecture 1 commentaire(s)

3 Août 2018
nICOLAS FEVRE
le cosc n'est pas le seul organisme certificateur pour qualifier une montre de chronometre, vous oublier l'obervatoire de besancon qui revient en force avec de nombreuses marques comme L.LEROY, DODANE, kari voutilainen, tag heuer et akrone.

Les marques

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des...

En savoir plus >

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son...

En savoir plus >

Vous aimerez aussi