×

Cette recherche est sponsorisée par HYT

Rechercher dans :
Dictionnaire des Horlogers - D'Alleizette à Dyspa

Dictionnaire des Horlogers D'Alleizette à Dyspa

Abécédaire des hommes et des entreprises qui ont fait l'histoire de l'horlogerie.

D'ALLEIZETTE Philippe
Originaire du Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1765.

D'ANNONE Niklaus
Maître horloger. Huguenot, réfugié à Genève. S'installe définitivement à Bâle (Suisse) en 1678.

D'ESPINE DE LA FRESNIERE Jean-Baptiste
Originaire de Saint-Malo, Bretagne (France). Peintre sur émail. Reçu habitant de Genève en 1766.

D'HERMING
Horloger. Mentionné à Genève en 1851.

D'IVERNOIS
Horloger genevois. Mentionné de 1668 à 1672.

D'OLIVE Antoine
Originaire du Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1764.

D'OLIVE Pierre
Originaire du Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1764.

DACIA
Marque genevoise enregistrée.

DAENLER Pierre
Originiare d'Oberhasli (Berne). Reçoit Lettre d'apprentissage pour la profession d'horloger pendulier de Jean-Louis Sleiner aux Convers, le 13 janv. 1778.

DAGONEAU Anthoine
Né en 1612. Fils de Girard, originaire de Grenoble (France). Réfugié. Apprenti chez Antoine I Arlaud en 1626. Maître en 1634.

DAHMEN Charles
Faiseur de boîtes de montres et marchand d'horlogerie. Vers le milieu du XIXe siècle. Mentionné à Genève en 1860.

DAIZ
Monteur de boîtes et fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828 et 1840

DAJOZ
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DALAIZETTE
Monteur de boîtes genevois. Travaille pour Droz et Leschot. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DALEIZETTE A. & VALENTIN Ch.
Genève et Ferney, Ain (France). Fin du XVIIIe. Montres à répétition en or trois couleurs et émail.

DALGUE Aimé-César
Peintre sur émail genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DALLEIRETTE (DAILLEIZETTE) Pierre
Originaire du Dauphiné (France). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1761.

DALLEIZETTE A
Horloger. Première moitié du XIXe siècle. Spécialisé en montres à musique, répétitions, squelette. Utilise des ébauches à ponts, échappements à cylindre et à ancre. S'associe avec Ch. Valentin. Travaille quelque temps à Ferney, puis revient à Genève. Mentionné à Genève en 1828.

DALLINGE Isaac
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DAMOISEL Pierre
Maître orfèvre genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

DAN Jean-Daniel
Horloger genevois. S'établit à Berlin (Allemagne) en 1770, où, avec Louis Truitte (Trouit), il dirige la fabrique royale d'horlogerie jusqu'en 1775.

DAN, TRUITTE & MOURIER
Fabricants d'horlogerie genevois de 1775 à 1780 environ.

DANCET
Fondée en 1828 par Lambert Dancet, cette fabrique est une des plus anciennes de la région, sinon la première. En 1858 elle est une des plus grandes entreprises de la vallée de Joux (Suisse), faisant travailler 80 personnes. Présent à l'Exposition nationale de Turin en 1858, une des premières confrontations d'envergure pour l'horlogerie du pays, Lambert Dancet se signale en obtenant une mention honorable pour ses pièces " aussi belles, précises que peu coûteuses". Fabricant de fournitures la maison Lambert exporte en Suisse, en Angleterre, en Allemagne et en Amérique.

DANEL Pierre-Isaac
Horloger de la région genevoise. Reçu habitant de Genève en 1772.

DANSE et DIMIER
Horlogers genevois vers 1815.

DANSSE Jean-Jaques
Fabricant et marchand d'horlogerie, Mentionné à Genève de 1825 à 1831.

DANTEL Jacques
Originaire de Lorraine. Reçoit le 19 juin 1758 un Certificat de Jean-Frédéric Ducommun pour avoir travaillé pendant 19 mois en qualité de compagnon horloger en gros volume à La Chaux-de-Fonds

DARIER
Peintre sur émail. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Décore des tabatières et des boîtes de montres.

DARIER & Cie
Fabricants d'horlogerie genevois. Mentionnés vers 1810. Ils fabriquent de front de l'horlogerie et de la bijouterie et emploient 20 travailleurs dans leur établissement et 30 à domicile.

DARIER & WAGNON
« Etablisseurs » d'horlogerie à Genève. Première moitié du XIXe siècle. Inventent un système pour la fabrication des aiguilles des secondes avec découpoir et une machine où les aiguilles sortent déjà polies. Fabriquent également des clés pour montres de type Breguet, mais avec cliquet interne. Présents à l'Exposition de Genève en 1828.

DARIER David
(Genève 1770-1829). Invente la construction mécanique des aiguilles à l'aide d'une presse à balancier en 1801. S'associe ensuite avec Wagnon. La raison sociale devient: Darier & Wagnon.

DARIER E.
XIXe siècle. Orfèvrerie et bijouterie genevoise.

DARIER et Fils
Aiguilles de montres et clés mécaniques, Mentionné à Genève en 1844.

DARIER Hugues
Peintre sur émail genevois. Elève chez J.-F. Blay en 1779, puis chez les Frères Roux.

DARIER Hugues-200
(Genève 1804-1879). Horloger. Montres souscription de grand calibre à échappement à cylindre en rubis. Montres à répétition de style Breguet.

DARIER J.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1844.

DARIER John
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DARIER M.-S
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève dn 1828 à 1830.

DARIER S
(Maison FERRIER) Horloger. Genève vers 1816.

DARIER-198
Marchand d'horlogerie à Genève.

DARIER-199
Horloger-mécanicien. Est Mentionné à Genève de 1828 à 1839.

DARNIER & HUMBERT
Horlogers genevois. Dès 1804. Spécialisés dans la construction d'ébauches et de mouvements terminés.

DARNIER (DARIER)
Horloger. Se spécialise dans la construction d'ébauches. En 1804, s'associe avec Humbert. La raison sociale devient: Damier & Humbert.

DASSIER
Emailleur genevois. Fournit à la maison Droz des boîtes émaillées et coffrets pour des oiseaux chanteurs. De 1783 à 1785.

DASSIER Ami
Horloger genevois. S'associe avec son frère Jean et Jean-Etienne Colladon de 1779 à 1785.

DASSIER Dominique (Domaine)
Apprenti horloger genevois chez Henry Arlaud en 1667. Devient ensuite maître graveur.

DASSIER FRERES Amy et Jean
S'associent avec Colladon et Roux de 1779 à 1791. Fournissent des montres à la Maison Droz. Montres compliquées ornées de perles et d'émail.

DASSIER Jean
Horloger genevois. Associé avec son frère Ami et Jean-Etienne Colladon de 1779 à 1785.

DASSIER Jean-197
(Genève 1676-1763). Graveur de médailles; élève de Mangers, graveur de la Monnaie de Paris (France). Graveur de la Monnaie à Genève dès 1711. Entre au Conseil des Deux-Cents en 1731.

DATUM WATCH Co. SA.
Fabricants genevois. Maison fondée par NIRVANA WATCH Co. en 1922.

DAUER J
Horlogerie. A Genève 1870-1909.

DAUNTLESS
Marque genevoise enregistrée.

DAVID
Fabricant de pièces à musique. Mentionné à Genève en 1835.

DAVID Estienne
Emailleur et orfèvre genevois. Forme Michel ou Michon Gravier en 1556.

DAVID J.
Horloger Mentionné à Genève en 1860.

DAVID, PLASTEL
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1860.

DAVYT (DAVID) Jean
Lucerne (Suisse). Émailleur. Reçu habitant de Genève en 1791.

DE BONS Charles
Apprenti orfèvre genevois chez Isaac I Bordier en 1607.

DE BOUGY François
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DE CANDOLLE Abraham
Maître graveur genevois. Forme Daniel Joly en 1640.

DE CANDOLLE Pierre
Maître lapidaire genevois. Début du XVIIe siècle. Forme Samuel Malcontent.

DE CANDOLLE Pyramus
Maître lapidaire genevois. Forme Jacob Gandoz.

DE CASTRE (DE CASTRO) Timothée
Originaire de Lausanne (Suisse). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1753.

DE CHOUDENS Jacques
(1728-1801). Maître horloger. S'associe avec Gédéon Esquivillon en 1761 et avec ses frères Joseph et Gédéon François en 1774.

DE COLOGNY
Horloger genevois, mentionné vers 1750.

DE COLOGNY et CONTY
Horlogers. Genève. Mentionné vers 1815.

DE COLOGNY Jean-Marc
Né en 1779. Maître et marchand horloger genevois. Fin du XVIIIe, première moitié du XIXe siècle.

DE COMBE Aymé
Maître horloger genevois. Sa raison sociale figure sur des actes notariés de 1687 et 1688.

DE COMBE François
Fils. d'Abraham. De Genève. Monteur de boîtes. Père habitant. Reçu habitant de Genève en 1769.

DE COMBE Henry
Apprenti horloger genevois chez Albert Cusin, à Chêne, canton de Genève, en 1687.

DE COMBE Philippe
Maître horloger genevois. Apprenti chez Barthélemy Duhamel en 1688. Forme Pierre Eynouf en 1738.

DE CONSTANT Augustin de Rebecque
Horloger genevois. Reçu bourgeois en 1580.

DE CRÜE
Fabricant d'horlogerie genevois, mentionné en 1780. Maître horloger.

DE CUNTO J.-M. & MENDOZA
République argentine et Genève. "Etablisseurs" et marchands argentins. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Ont importé des montres de très bonne qualité de leur atelier de finissage à Genève. Montres simples en tous genres.

DE FOBIER Pierre
Horloger. Réfugié du Languedoc (France). Mentionné vers 1559.

DE FOIGNY Joseph
Maître horloger. Vit à Genève, puis s'établit à Lyon (France), en 1691. Devient juré en 1708.

DE GRAND ROY Etienne & Marc père et fils
Seconde moitié du XVIIe siècle. Maîtres "faiseurs" genevois de boîtes et d'étuis. Forment Jean Bourdillat.

DE GRANGE
Horloger. Vers 1829.

DE ILLENS Samuel-Benjamin
Originaire de Lausanne (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1756.

DE KABORS
Horloger (Genève 1715-1735). Montres à sonnerie au passage, ou avec réveil. Mouvements de style anglais.

DE LA BAUME Lazare
Orfèvre genevois. Associé avec Daniel II Bordier de 1753 à 1758.

DE LA CHANA Alexandre
(Genève 1703-1765). Spécialisé dans les portraits et natures mortes. S'intitule "Successeur de Bordier-Petitot". Forme Jean-Pierre Soubeyran en 1726.

DE LA CORBIERE
Horloger genevois. Mentionné vers 1760

DE LA COURTINE George
Horloger. Deuxième moitié du XVIIe siècle. Petites montres-pendentifs, montres fantaisie, mouvements avec fusée à boyau et chaîne. Signe une montre en laiton doré et cristal de roche. Mentionné à Genève vers 1650.

DE LA MAISONNEUVE Paul
Apprenti graveur genevois de pierreries chez Bernard Marin en 1604.

DE LA PIERRE Jean
Maître tireur d'or. Vers 1692. Propriétaire d'une partie d'un bâtiment à Genève.

DE LOSME
Probablement marchand genevois de montres en tous genres et pendules. On trouve sa signature sur une pendule à automates avec musique, faite par jaquet Droz, vers 1770.

DE MARC
Horloger. Evangéliste réfugié à Genève en 1559.

DE MASSE Pierre
Réfugié provenant de la Greole, en Provence (France). Apprenti "faiseur" de boîtes et d'étuis de montres en 1696.

DE MONTANROUGE
A Carouge, environs de Genève. Horloger du Roy. 1790-1800 environ. S'associe ensuite avec Virginis Girard.

DE MONTAROUGE
Horloger-repasseur. Mentionné à Genève en 1835.

DE MONTMAIN André
Originaire de Lyon (France). Maître horloger. Seconde moitié du XVIIe siècle.

DE RABOURS André
Apprenti horloger genevois chez Salomon Bérard en 1787.

DE RABOURS Bénédict
Maître horloger genevois. Forme Jérémie Gallet en 1745.

DE RABOURS François Théodore
Né en 1679 à Genève. Maître horloger en 1708. Dès la même année, forme Gédéon Dunant.

DE RABOURS Frédéric
Horloger genevois. Apprenti chez Jacques-Henri Bonifas, maître horloger, de 1765 à 1768.

DE RABOURS Gédéon
(Genève 1741-1808). Apprenti horloger chez Sébastien Benoît en 1753.

DE RABOURS Isaac-Léonard I
(Genève 1726-1783). Apprenti horloger en 1739.

DE RABOURS Isaac-Léonard II
Apprenti monteur de boîtes chez Esaye Musy en 1783 à Genève

DE RABOURS Jacques-Louis
Apprenti orfèvre chez Jean Genequand en 1769 à Genève.

DE RABOURS Jean-Bénédict
(1718-1799). Maître horloger genevois. Apprenti chez Nicolas Le Grand Roy en 1730.

DE RABOURS Paul
Apprenti horloger chez J.-H. Bonifas et chez Jean Gautier, de 1765 à 1769 à Genève.

DE RABOURS Théodore
Monteur de boîtes chez Leschot en 1760 à Genève.

DE ROCHECHONART David
Liège (Belgique). Maître horloger. Seconde moitié du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

DE ROCHES & Pierre EYNOUF
Horlogers genevois. Associés de 1750 à 1763 environ.

DE ROCHES François & Fils
Fabricants d'horlogerie genevois. 1720-1760 environ. Montres de carrosse, montres à répétition à double boîte en or et argent.

DE ROCHES François-Marc
(Genève 1776-1849). Marchand horloger.

DE ROCHES FrançoisI
Horloger genevois. Fin du XVIle, début du XVIIIe siècle. Montres oignon de style anglais.

DE ROCHES FrançoisII
Horloger. Vers 1800.

DE ROCHES FRERES & Cie.
Horlogers. Signent une montre de carrosse en argent, à réveil et répétition à quarts vers 1760.

DE ROCHES Henri
Maître monteur de boîtes pour montres. Fin du XVIle, début du XVIIle siècle à Genève.

DE ROCHES Pierre-François
(Genève 1706-1782). Fils d'Henry. Monteur de boîtes de montres. S'associe avec Pierre Eynouf maître horloger, de 1750 à 1763 environ.

DE ROY Daniel
Originaire de Bourgogne (France). Compagnon horloger. à Genève depuis 1712, Reçu habitant de Genève en 1726.

DE ROY François
Originaire de Bourgogne (France). Faiseur de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1700.

DE ROYE Etienne
Maître horloger genevois de la Charité. Première moitié du XVIIe siècle.

DE ROYE Etienne Fils
Apprenti horloger chez Théophile Chassegrain (Cassegrain) en 1668 à Genève.

DE SAINT LEU Daniel
(Actif de 1753 à 1797). Genève et Londres. Horloger de la Reine en 1765. Fabrique des montres à échappement à verge et à cylindre, à répétition, émaillées et serties de diamants. Crée une très belle pendule de cheminée en argent pour la Cour d'Espagne. Spécialisé dans la fabrication de montres à sonnerie au passage pour le marché turc et moyen oriental. Ses boîtes sont somptueuses, en grande partie décorées d'appliques en or trois couleurs et diamants, ornées de fleurs ou de triomphes.

DE SAINT PAUL Denis
Originaire de Lyon (France). Horloger. 1573-1623. Forme Jean Guillaumin en 1602 et Thomas Cartelier en 1619. Reçu habitant de Genève le 7 septembre 1573.

DE ST BONNET Charles
Maître horloger genevois. S'associe à Elie Bas et A. Arlaud, et se rendent à Constantinople (Turquie), en 1664.

DE TUDERT Jean
Apprenti horloger chez Nicolas Gandoz en 1665 à Genève.

DE VEYRAS Antoine-François
(1772-1841) Maître horloger genevois.

DE VEYRAS fils
Fabricant d'horlogerie genevois. Vers 1800.

DE VEYRAS Isaac
Maître et marchand orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

DE VEYRAS Pierre
Maître horloger genevois. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1672.

DEBARY (De Barry) Henry
Apprenti horloger chez Nicolas Gandoz en 1670 à Genève. Maître juré en 1707. Forme Jean Jaques Manger en 1700. Signe une montre à coq visible portant, peint sur émail, le portrait d'un personnage important. Trois autres montres similaires, portant sa signature, sont l'une au Musée de la Chaux-de-Fonds avec le portrait de Peter Tolstoï, Ministre de Pierre Le Grand, une autre au Wuppertaler Museum est illustrée par Abeler, et la troisième est au British Museum.

DEBARY (De Bary, De Barry) Dominique
Maître horloger genevois. 1671-1736. Travaille quelque temps à Bâle vers 1702.

DEBARY Daniel
Horloger genevois. Signe une montre astronomique en argent, avec date et phases de lune, vers 1690.

DEBARY Samuel
Horloger à Bâle (Suisse), puis à Genève depuis 1774.

DEBOLO Estienne
Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle.

DEBOUGY Js
Maître orfèvre genevois. vers 1660.

DEBOUTY Jacques
Maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

DEBOVA
Marque genevoise enregistrée.

DEBRIT
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DEBRIT (DEBRY) Jean-Louis
Maître horloger. Né en 1760. Mentionné à Genève de 1828 à 1831. Spécialisé en montres et chronomètres, montres de poche de style Breguet, utilise souvent des ébauches de Houriet.

DEBRIT Ami-Philippe dit Gédéon
« Etablisseur » Mentionné à Genève en 1844.

DEBRIT J. L.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1874.

DECALLIER C.
Fabricant d'horlogerie genevois de bonne qualité. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Exporte pour l'Amérique du Sud, l'Amérique du Nord et pour la Belgique.

DECARRO Abraham
Apprenti horloger chez Henry Arlaud en 1663 à Genève.

DECARRO Dominique
Maître horloger genevois. Apprenti chez Js. Margolliet en 1668 et chez David Dutil (ou Duteil) en 1671.

DECARRO Jacques
Apprenti horloger chez Jacques Descombes en 1695 à Genève.

DECARRO-MAITRER & Cie
Spécialistes genevois des émaux artistiques, cadrans « flinqués » et « paillonés ». Présents à l'Exposition nationale de Genève en 1896.

DECHAMP J.-L.
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DECHAPEAUROUGE Amy
Maître horloger genevois. S'associe avec Jacob Crandy, Maître horloger en 1653.

DECHEVRANT Jean
Maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Forme François Duplex et David Lullin en 1630.

DECHOUDENS
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève de 1828 à 1831.

DECHOUDENS & DELORME
Marchands horlogers genevois, fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. On trouve leurs signatures sur une pendule de parquet à sonnerie à la hollandaise, réveil, phases lunaires et quantièmes.

DECHOUDENS & LEPSCHLI
Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828.

DECHOUDENS (CHOUDENS) Jean-Marc
Originaire du Pays de Gex, Ain (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1712.

DECHOUDENS Abraham
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Forme beaucoup d'apprentis, dont: Jean Ficher en 1623, Huguin Duverney en 1631.

DECHOUDENS Jaques & MELLY Henry I.
Marchands et fabricants d'horlogerie genevois. Associés de 1753 à 1760 environ.

DECHOUDENS Jean-Antoine
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Fabrique des montres astronomiques avec boîtes émaillées. S'associe avec Daniel Viollier en 1675. S'installe à Constantinople (Turquie) avec Sébastien Chappuis en 1668. Promet à ce dernier de consigner 100 mouvements de montres en 1666.

DECHOUDENS Jean-Antoine-196
Horloger vers 1700.

DECLE J.-L.
Etablisseur d'horlogerie et marchand. Mentionné à Genève en 1840.

DECLE Louis
Maître horloger. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DECOMBAZ
Horloger genevois, de 1780 à 1820 environ. Montres simples et compliquées, montres à échappement spécial. Ses montres sont toujours de très grande qualité. Fournit des blancs pour montres perpétuelles, des grandes sonneries à répétition à minutes, à A.-L. Breguet qui le définit à l'époque comme meilleur horloger de Genève.

DECOMBAZ André
Maître horloger genevois. Forme Jacques Melly en 1759.

DECOMBAZ Gédéon
Horloger. Vers 1750.

DECOMBAZ Jean-André
Maître horloger en 1759.

DECOMBES Aymé
Maître horloger genevois. Meurt en 1664.

DECOMBES Gédéon
Maître horloger. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Abraham Machon en 1665.

DÉCOR
« Etablisseur » d'horlogerie genevois. 1828-1830.

DÉCOUDRE Louis
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

DÉCOURS
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève de 1828 à 1830.

DÉCOURS Jacques
Originaire de Berry (France). Horloger. à Genève dès 1708. Reçu habitant de Genève en 1722.

DÉCOURS Samuel
Né à Chêne dans les environs de Genève. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1756.

DECRE François
Originaire de Coppet (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1729.

DECROSE Pierre-Ambroise
Maître horloger dans la région de Genève vers 1744. Contribue au perfectionnement de Jean-Antoine Lépine.

DECROSO David
Maître graveur genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DECROSO Gabriel
Maître orfèvre genevois. Milieu du XVIIe siècle.

DECROSO Jacques
Marchand et maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DECROUX Pierre
Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle.

DECRUE David-André
Genève. Horloger. Seconde moitié du XVIIIe siècle. Reçu habitant de Genève en 1774.

DEDOMO Jacques
Horloger genevois. Fin du XVIIIe siècle.

DEFERNEX François
Apprenti horloger chez Déodate Melly de 1737 à 1743 à Genève.

DEFERNEX Philippe
Apprenti lapidaire chez Jacob Duboule de 1660 à 1665 à Genève.

DEFERT Gaspard
Horloger genevois. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1597.

DEFINO Isaac
Apprenti horloger chez Antoine I Arlaud en 1617 à Genève.

DEFINO Julien (Jullian)
Maître horloger, habitant à Genève, accepte en 1598, Claude Motel et Jean Bernard, et en 1600, Jacques Fremyn en apprentissage.

DEFINOD Daniel
Monteur de boîtes genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Travaille pour Jean Arlaud et Pierre Veyrasse.

DEFINOD Estienne
Apprenti horloger chez Antoine Cusin à Chêne, dans les environs de Genève en 1688.

DEFINOD Loys
Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle.

DEFORGES
Maître horloger genevois. Vers 1700. Montres oignon et montres-réveils de style français.

DEGALLIER & Cie
Fabricant de mouvements, de boîtes de montres et d'horlogerie de précision simple et compliquée. Marque déposée en 1887. Spécialisé dans les petites montres à ancre. Vers 1890, une montre-savonnette à grandes complications, sonnerie au passage, répétition à minutes, quantième perpétuel, phases de lune, chronographe, rattrapante et compteur. Présente à l'Exposition universelle de Chicago en 1893, des montres compliquées et des montres de précision. Présent à l'Exposition nationale de Genève en 1896. Dépose un brevet pour une montre de construction nouvelle en 1903. Mentionné à Genève en 1907.

DEGEILH & Cie
Horlogers genevois. Montres très compliquées, chronomètres de poche de très bonne qualité. Construisent spécialement pour le marché espagnol, portugais et sud-américain. De 1880 à 1900 environ.

DEGLAND Benjamin
Fabricant horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle. Montres simples et à répétition, à boîtes en or trois couleurs et émail.

DEGROS (GROS) Nicolas
Originaire de Champagne (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1742.

DEJOUX Pierre
Apprenti horloger chez Mathieu Caillate II en 1676 (Caillatte).

DEJUST (DEJREST, DEJRETS) Jacques
Originaire de Rouergue (France). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1751.

DELACHANNA Pierre
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DELACHAUX Pierre
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

DELACHAUX-DIT-GAY Auguste
(1719-1816) Mécanicien réputé des Planchettes. En relations intimes avec son beau-frère Virgile Humbert. Faisait principalement des machines-outils pour pendules et montres : tours, balanciers, machines à tailler, burins fixes, signés A. D.L. C. à fait le balancier compensateur de plusieurs horloges de précision.

DELACOMBE François
Maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

DELACORBIERE Pierre
Apprenti graveur chez Mathieu Noblet en 1657. Forme S. Feyrand (Faysand) de 1666 à 1668 à Genève.

DELACOUR William
Actif en 1740, mort en 1767. L'Anglais William Delacour est connu pour son  ouvrage "Eighth Book of Ornaments" (Huitième livre d'ornementations) qui contient des dessins pour 46 pièces, la plupart de joaillerie ou de boîtes à tabac ainsi que cinq dessins de boîtes de montres. Avec les dessins de Peter Galzier, il s'agit du seul livre anglais de modèles de ciselure rococo.

DELACROIX Athanase ou Alexandre
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DELACROIX Jacob
Maître horloger. Apprenti horloger chez Jean-Henri Ester en 1639. Forme Daniel Cusin en 1650 à Genève.

DELAFEUILLE Edouard
Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Joseph Barlie en 1663. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1687.

DELAFEUILLE Jérémie
Maître horloger. Seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Louis Benjamin Guerin en 1675 et JeanPierre Jolivet en 1676.

DELAFEUILLE Sigismond
Apprenti « faiseur » de ressorts chez A. Rittel en 1687 à Genève.

DELAFLECHERE Mathias
Maître genevois « faiseur » de boîtes de montres. Milieu du XVIIe siècle.

DELAFONTAINE David
Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Jaques Patru en 1656 et Pierre Piaget en 1663.

DELAGE Abraham
Maître « faiseur » de ressorts de montres. Forme Jean Vautravers en 1678.

DELAMER Pierre
Maître et marchand orfèvre. Première moitié du XVIIe siècle.

DELAPALUD Christian
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DELAPIERRE
Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

DELARCHE André
Apprenti orfèvre chez Michel Madiot, en 1638 à Genève.

DELAREUSSILLE
Paysan aisé qui faisait graver son nom sur les pièces horlogères qu'il vendait à l'étranger.

DELARUE
Horloger, Mentionné à Genève en 1874.

DELARUE Janin
Fabricant d'horlogerie genevois, vers 1815.

DELARUE Pierre
Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1719.

DELARVE André
Apprenti orfèvre chez Jacques de Desconfins en 1676 à Genève.

DELATTRE Pierre
Originaire de Picardie (France). Emailleur. Reçu habitant de Genève en 1777.

DELAVAL André
Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIe siècle.

DELAY. Horloger
Mentionné à Genève en 1860.

DELEAMONT
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné dans les environs de Genève en 1828.

DELEAMONT Etienne
Originaire de France. Maitre horloger de 1770 à 1791. Reçu habitant de Genève en 1785. Signe une curieuse montre astronomique en argent, à double calendrier, seconde au centre, stop-watch et échappement expérimental et grand balancier.

DELEAMONT Jacques-Michel
Horloger genevois. Forme Jacques VI Bordier en 1781.

DELEAMONT Jean-Antoine
Horloger genevois. Paris et Genève. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

DELEAMONT Jean-Pierre I Françis
Horloger genevois mentionné de 1718 à 1720.

DELEAMONT Jean-Pierre II
Peintre sur émail et "faiseur" de cadrans. Seconde moitié du XVIIIe siècle. Reçu habitant de Genève en 1763.

DELEAMONT Salomon
Horloger. Reçu habitant de Genève en 1774.

DELESTRA Etienne
Polisseur de verges. A Genève Seconde moitié du XVIIIe siècle.

DELESTRA Jean-Pierre
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DELESTRE Hiérosme
Maître orfèvre genevois vers 1625.

DELETRA Jean
Monteur de boites. Reçu habitant de Genève en 1753.

DELETRA Jean-Pierre
Originaire de Neydens (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1769.

DELEYDERRIER Jean-Louis
(Genève 1758-1830). Horloger et marchand d'horlogerie.

DELEYDERRIERE et CHANFRE
Marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

DELEYDERRIERE Jean
Horloger. Première moitié et milieu du XIXe siècle. Montres compliquées de très bonne qualité. Adopte avec Antoine Lecoultre le système rétrograde pour le quantième perpétuel. Mentionné à Genève en 1874.

DELHARBE Mathieu
Originaire de Morges (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1726.

DELICES
Marque genevoise enregistrée.

DELISLE & FRERES MORICAND
Fabricants de montres genevois. Associés dès 1755 et jusque vers 1780.

DELISLE (DELILE) Jean-Albert
Originaire de Lausanne (Suisse). Emailleur en bijouterie. Reçu habitant de Genève en 1791.

DELISLE André
Horloger genevois, vers 1770-1800. Montres en or trois couleurs, émail et pierres.

DELISLE Jean
Maître horloger genevois. S'associe avec les Frères Moricand dès 1755 jusqu'à sa mort vers 1780.

DELISLE Jean-Antoine
Maître orfèvre genevois. Milieu du XVIIe siècle. Boîtes de montres. Forme Jacques II et Jacques III Bordier en 1655 et 1656.

DELISLE Pierre
Maître orfèvre genevois. Forme Georges II Bordier en 1776.

DELMOLE J.C
(Genève 1840-1860). Montres de très grande qualité. Utilise, pour ses mouvements, l'échappement à ancre latérale.

DELOM Martin
Horloger genevois. Milieu du XIXe siècle.

DELOR (DE LOR)
« Etablisseur » d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828 et en 1844.

DELOR Charles
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DELOR Jean-Pierre
Apprenti horloger chez Pierre Thomeguex en 1750 à Genève.

DELORME François
Né à Genève. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1785.

DELORME Jean-François
Horloger de Genève. 1770-1791.

DELORME Joseph
Horloger Mentionné à Genève en 1860.

DELORME Pierre-Louis
Horloger. Reçu habitant de Genève en 1743.

DELORME Pierre.
Originaire de Tours (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1780.

DELORME Théophile
Horloger genevois. Fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

DELORME Thomas
Maître et marchand horloger genevois. Fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle. Forme Moilliet en 1697 et Jean-Alphonse Cusin en 1699. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1701.

DELORT Pierre-Marc
Originaire de Coppet (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1777.

DELRIEU Louis
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DELRUE
Horloger genevois. Sa signature figure sur une montre signée et datée du 19 février 1793.

DELUC Gabriel
Apprenti horloger chez Jean-Noël et Antoine Gervais en 1714.

DELUC Jacques-François
(Genève 1698-1784). Horloger et marchand horloger. Voyage en Italie, Espagne et Portugal. En 1750, lors d'un voyage dans ces deux derniers pays, importe des objets précieux, montres et joyaux dont la valeur s'élève au total à 2 450 000 florins de Genève. Féru de sciences, membre du Conseil des 200, citoyen combatif et partisan de J. J. Rousseau. Est également chef du parti des Représentants.

DELUC Michel
Apprenti horloger chez Pierre Pattey en 1692 à Genève.

DEMAFFE Alexandre
Horloger. Vient à Genève en 1715, originaire du Dauphiné (France).

DEMAFFEY
Bijoutier-orfèvre. Mentionné à Genève en 1828.

DEMAFFEY H.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1874.

DEMALAIS François-Christophe
Maître tireur d'or genevois. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1700.

DEMALAIS Jaques-Christophe
Maître orfèvre genevois vers 1740.

DEMALAIS Jean-Louis
Maître horloger genevois en 1764.

DEMALAIS Jean-Paul I.
(Genève 1703-1765). Fils de Christophe. Maître horloger.

DEMALAIS Jean-Paul II.
Maître horloger genevois. Vers 1770.

DEMALAIS Jean-Paul III.
Apprenti horloger chez Jacob Deville de 1770 à 1772 à Genève.

DEMALAIS Jean-Pierre
Maître horloger genevois. Vers 1765.

DEMAREST François
Maître et marchand orfèvre genevois. Forme Daniel Bordier en 1745.

DEMARET et ROGARD
Horlogers. Mentionné à Genève vers 1815.

DEMARIN Jean
Maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DEMELLAYER et ROSSELET
Peintres sur émail genevois. Mentionné à Genève en 1860.

DEMELLAYET Jaq.-Ant.
Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1857.

DEMESTRAL
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1831.

DEMIERRE David
Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

DEMILLAC
Emboîteur. Mentionné à Genève en 1835.

DEMILLIAC P.-F
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DEMILLIAC Ph.-S.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

DEMILLIAC Samuel
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DEMOISELLE Aymé
Maître horloger genevois. S'établit à Bâle (Suisse) en 1670.

DEMOL(L)ES Antoine
Originaire d'Avully (Environs de Genève). Maître horloger. 1770-1791. Reçu habitant de Genève en 1785.

DEMOLE
Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

DEMOLE Henri
Professeur et peintre sur émail. Fin du XIX, moitié du XXe siècle. Produit des bijoux décorés d'émail translucide, et des boîtes de montres. Mentionné à Genève en 1915.

DEMOLE J.-M
Peintre sur émail. Travaille à Genève au début du XIXe siècle.

DEMOLE, CHALON ET MAGNIN
Horlogers. Fabriquent en 1798 un gardetemps d'une remarquable précision.

DEMONTMAIN Laurent
Maître graveur et ciseleur genevois. Milieu du XVIIe siècle.

DEMORNEX Georges
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DEMORNEZ
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DENERIA Ami
Maître orfèvre genevois. Fin du XVIe, début du XVIIe siècle. Forme Jean Trezal en 1626.

DENERIA Ami-195
Maître orfèvre genevois. Deuxième tiers du XVIIe siècle. Forme Ayné Patry en 1645.

DENERIA Amy
Maître horloger et orfèvre genevois. Apprenti chez Jean-Henri Ester en 1665.

DENERIA Etienne
Maître et marchand orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DENERIA René
Apprenti orfèvre chez Abraham Gradelle en 1662 à Genève.

DENERIAZ
Horloger-repasseur. Mentionné à Genève en 1835.

DENERIAZ Jos
Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

DENICOLLES Georges
Apprenti orfèvre chez Isaac I Bordier en 1618 à Genève.

DENIS Gédéon
Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1658, et dès la même année forme Bénédict Miroglio, et David Goudet en 1663.

DENIS Louis
Maître orfèvre genevois.Mentionné vers 1635.

DENT
Marque d'horlogerie déposée à Genève vers le milieu du XIXe siècle.

DENTAND
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828.

DENTAND David
Maître horloger genevois vers la première moitié du XVIIe siècle.

DENTAND Estienne
Apprenti horloger chez Amédée Marchand en 1700 à Genève.

DENTAND François
(Genève 1671-1754). Maître horloger. Apprenti chez Henry Arlaud. Montres-réveils, avec répétition, de style anglais. Forme Jean Gaudy en 1700.

DENTAND Gédéon
Apprenti horloger chez Jaques Viollier en 1642 et chez Isaac Penard en 1646 à Genève.

DENTAND Georges
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DEONNA & CHENEVIERE
Fabricants d'horlogerie genevoise. De 1780 à 1791. Montres de style classique à fusée et échappement à verge, montres à répétition avec boîte en or décorée d'émail

DEONNA & FILS
Horlogers genevois. Début du XVIIIe siècle. Montres-réveil, montres oignon, de style anglais.

DEONNA Alexandre
(Genève 1682-1767). Maître et marchand horloger. Montres oignon, très soignées, à double boîte en argent et en or.

DEONNA Henry Abraham
Fabricant d'horlogerie genevois, vers 1792.

DEONNA Jean
Maître horloger genevois. Forme Jean-François Rousseau en 1700.

DEONNA Jean & Fils
Maîtres horlogers genevois. Vers 1730. Montres oignon à double boîte en argent. S'associe ensuite avec son fils.

DEPIGNY
Fabricant d'horlogerie genevois, mentionné vers 1800.

DEPRAZ Fréd.
Horloger. Mentionné à Genève en 1862.

DEPRAZ Jacques
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DEPRAZ Louis
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DEPREAUX Antoine
Apprenti horloger genevois. Se rend en 1661 à Constantinople (Turquie) chez Jean-Pierre Violier, où il fait son apprentissage.

DERAMERU (RAMERU) Hugues-François
Maître horloger. Reçu habitant de Genève en 1737.

DERANTON Sigisbert
Originaire de Nancy (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1791.

DERIAZ Henri
Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

DERIAZ, COUGNARD
Fabricants d'horlogerie 1792-1848. Mentionné à Genève en 1828.

DERMINEUR
Courtier en horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

DERMINY Edouard
Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

DEROBERT Jean
Monteur de boîtes. Marque déposée en 1889. Mentionné à Genève vers 1909.

DERRIEY-STAIB.
Horlogers. Mentionné à Genève vers 1825.

DERUE (DE RUE) Jean
Apprenti horloger chez Jean-Baptiste Duboule en 1649 à Genève.

DERUE Abraham
Apprenti orfèvre chez Jean Reclan en 1641 à Genève.

DERUE Jacob
Maître horloger. Installe à Berne et Lausanne (Suisse), un atelier pour la fabrication de montres. S'établit à Bâle (Suisse) en 1677.

DES ART FRERES & Cie
Horlogers genevois. Fin du XVIIIe, première moitié du XIXe siècle. Montres squelette et à répétition à automates.

DES ARTS & Cie.
Horlogers genevois. Fin du XVIIIe, premier quart du XIXe siècle. Montres à automates, montres à répétition.

DES ARTS Jean
Apprenti horloger chez Abraham Cusin à Chêne, dans les environs de Genève en 1680. Fabrique des montres-réveils et à répétition.

DES COMBES
Auguste. Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

DES ROCHES
Horloger genevois. Vers 1750. Montres à double boîte en or trois couleurs et pierres, mouvements de type classique et de qualité moyenne. Signe une très belle montre en or, émail et perles, et médaillon peint représentant la "Déesse des Moissons".

DES ROGIER Bénédict
Né en 1758 à Genève. Horloger.

DESARBRES Guillaume
Originaire de Lausanne (Suisse). Peintre sur cadrans. Reçu habitant de Genève en 1791.

DESART (DES ART)
Maître horloger genevois. Apprenti en 1655.

DESARTS Adet
Apprenti graveur chez Mathieu Noblet. Seconde moitié du XVIIe siècle.

DESAUX (DESSAUS, DESSAU) Nicolas
Originaire de Paris (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1739.

DESAUX François
Maître horloger. Mentionné à Genève en 1750

DESAUX Père & Fils & Cie.
Fabricants d'horlogerie genevois, vers 1800.

DESCHAUX (DESCLAUX) Aimé.
Originaire de Bourgogne (France). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1712.

DESCOMBATS Jean-Jacques
Horloger genevois de 1775 à 1791.

DESCOMBATS Jean-Louis
Maître horloger genevois de 1747 à 1787. Construit des montres de très bonne qualité pour Droz & Leschot

DESCOMBATS L'Ancienne
Horloger genevois. Travaille pour Droz & Leschot et A.-L. Breguet. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DESCOMBAZ Jean Jaques
Horloger genevois vers 1780.

DESCOMBES Jaques
Maître horloger genevois. Forme Jacques Decarro en 1695.

DESCOMBES Philippe
Fabricant d'horlogerie genevois. Premier quart du XVIIIe siècle.

DESCOMBES Salomon
Originaire de Lausanne. Il achète des cabinets de pendules à Abr.-G. Sandoz. Une pendule simple, Louis XV, sonnerie des quarts, mouvement signé Des Combes à Lausanne.

DESCONFINS Jacques
Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres. Forme André Delarve en 1676.

DESEIGNEUR Pierre
Horloger genevois. Fin du XVIIIe siècle.

DESFALERI (DE FALERIS) Jean-Mathieu
Originaire à Rolle (Suisse). Compagnon horloger. Reçu habitant de Genève en 1712.

DESGOUTTES Jacques
Fils de Zacharie. Maître horloger genevois. Apprenti chez Nicolas Gandoz en 1670.

DÉSIR
Monteur de boîtes. Mentionné à Genève en 1828.

DÉSIRE & CHAPUIS Fecit
Horlogers genevois. Signent une montre-tabatière en or et émail, à musique et grande et petite sonnerie. Mentionnés vers 1810.

DÉSIRE André
Fils de Michel. Apprenti horloger chez Amy II Bordier en 1745 à Genève.

DÉSIRE Jacques
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DÉSIRE Jean
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DESMARES Nicolas
Devient compagnon horloger de Jaques Colomb (Collomb) en 1666 à Genève.

DESMARETS
Première moitié du XIXe siècle à Genève. Montre à répétition à quarts avec boîte en or et émail, et scène romantique.

DESMARETS François
Maître orfèvre genevois. Construit des boîtes de montres précieuses pour Abel Fremin. Première moitié du XVIIe siècle.

DESMARIN Pierre
Apprenti horloger chez Jacques Jay en 1678 à Genève.

DESMARINS Jean I
Maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DESMARINS Jean II
Maître graveur genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle.

DESOCHES Jean-Baptiste
Originaire de France. Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1761.

DESONNAZ Jean
Horloger genevois. 1750-1772.

DESQUARTIER L.
Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1889 et en 1900.

DESQUARTIERS
Fabricant genevois de pendulette de table en argent et émail. Mouvement à 8 jours de marche, 15 rubis. Première moitié du XXe siècle. Exporte en Orient, Moyen-Orient, Angleterre et France.

DESQUARTIERS Louis
Peintre sur émail genevois. Spécialiste des chiffres et armoiries, très soignés. Présent à l'Exposition nationale de Genève en 1896. Médaille d'or à l'Exposition universelle de Bruxelles en 1897.

DESQUARTIERS Marguerite Mlle
Décoratrice genevoise. Présente à l'Exposition nationale de Genève en 1896.

DESSAULES Henri-Lours
Reçoit le 29 juin 1805 Lettre d'apprentissage de Julien Auguste Maillardet pendulier à Fontaines

DESSOULAVY, Jonas-Pierre
Né le 2 mars 1803, décéde en 1876 à Auvernier. Fit son apprentissage chez Klenlschi à La Chaux-de-Fonds, s'établit à Neuchâtel. Est reçu en 1830 des Favres, Maçons et Chappuis. De 1834 à 1836 Noël d'Estavayer est son apprenti puis Eugène Gaille. Occupe plusieurs penduliers du dehors, des ornements de pendules en 1781, pour J. Robert et fils, à La Chaux-de-Fonds.

DESSOUSES Jean-Baptiste
Né en 1737. Orfèvre genevois.

DESUFRY
Probablement commerçant genevois vers 1830-1860. Signe des petites montres pendentifs en or et émail.

DEVAULX Nicolas
Maître horloger genevois. Forme Jacob Gondreville de 1590 à 1596.

DEVAUX (DE VAUX) Didier
citoyen de Genève « Maître faiseur de ressorts de montres et d'horloges à La Chaux-de-Fonds ». En 1718, pars ànParis, puis à la Ferrière et à La Chaux-de-Fonds. « Horloger du Prince Évêque de Bâle et de la Cour. » Très habile artisan, a fait des pendules compliquées et de nombreuses horloges longue-ligne. Achetait des cabinets à A.-L. Sandoz. Nombreuses pendules Louis XV signées, l'une au Technicum du Locle; une pendule longue-ligne au Musée d'horlogerie de La Chaux-de-Fonds. Un cartel rond signé « Jean-Pierre Droz, Paris » , au Musée historique de Neuchâtel.

DEVAUX Abraham
Originaire du Pays de Gex, Ain (France). "Faiseur" de ressorts. Reçu habitant de Genève en 1707.

DEVAUX Didier
« Faiseur » de ressorts pour montres et pendules. Seconde moitié du XVIIe siècle à Genève. Forme Dominique Goudon en 1686. Travaille ensuite à La Chaux-de-Fonds (Suisse). Forme Daniel Perret-Gentil en 1718.

DEVAUX Didier-194
de Genève, à La Neuveville « faiseur de ressorts clé montres et d'horloges » s'engage à apprendre son métier d'horloger à Daniel Perret Gentil du Locle, résidant en ses moulins à Saint-Imier, 1718.

DEVAUX Jean
Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Associé avec Abraham Pattru (Patru) fils.

DEVAUX Pierre
Maître horloger genevois en 1637.

DEVENOGE Jean-Emmanuel
Apprenti orfèvre chez P. Joly en 1661.

DEVEYRA
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1928.

DEVEYRAS & RIBOT ou RIBATZ
Etablisseurs d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1830 et en 1840.

DEVEYRAS L. et RIBATZ
Monteurs de boîtes. Mentionné à Genève en 1844.

DEVIENNE Albert
Horloger genevois. Mentionné vers 1815.

DEVILLE & PERRON
Emailleurs et fabricants d'émaux. Mentionné à Genève en 1835.

DEVILLE J
Horloger genevois. Mentionné vers 1654.

DEVILLE Jacob
Maître horloger genevois. Forme Jean-Paul III Demalais de 1770 à 1772.

DEVILLE Michel
Maître émailleur genevois. Né en 1924 et travaillant à la maison Patek Philippe jusqu'aux années 1970. Décédé en 2003.

DEVILLE Pierre
Marchand et maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres. Forme Samuel Perachon en 1625.

DEVILLE Pierre-193
Apprenti horloger genevois chez Jean I Arlaud en 1661.

DEVILLE Samuel
Maître et marchand horloger genevois. S'associe avec Jean Gaynon, de Lyon (France), pour le commerce d'horlogerie, en 1700.

DEVILLE Vincent
Horloger genevois. Vers 1815.

DEVILLE-COULIN Antoine
Fabricant d'horlogerie genevois. Fin du XVIIIe siècle.

DEVILLETTE Pierre
Apprenti horloger chez Etienne Chavannes en 1656 à Genève.

DHENE Jean
Maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DIACON Esaye
Compagnon serrurier; a travaillé vers 1711 chez Abram Pétreinand, maitre en grosse horlogerie à Neuchâtel.

DIDIER-PITTARD & Cie.
Fabricants d'horlogerie de grande qualité, mentionné à Genève dès 1780.

DIMIER
Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève vers 1840.

DIMIER & Cie
Marchands d'horlogerie. Vers 1835. Exportent en Chine des petites montres à fusée et coq, avec boîtes en laiton doré, or et émail, à décor floral entouré de perles. Mentionné à Genève en 1857 et en 1860.

DIMIER FRERES & Cie
Fabrique d'horlogerie. Mentionné à Genève, à Londres en 1866.

DIMIER Jean-Antoine
(Genève 1795-1863). Horloger.

DIMIER-192
Emailleur Mentionné à Genève en 1835.

DISCOBOLE
Marque genevoise enregistrée.

DISCOBOLOS
Marque genevoise enregistré.

DISCUS
Marque genevoise enregistrée.

DITISHEIM Paul
Horloger très réputé. Fonde sa fabrique en 1892 à la Chaux-de-Fonds (Suisse) et à Genève en 1937. Grand Prix à l'Exposition Universelle de Paris en 1900. 42 Prix de l'Etat dans les Concours Chronométriques de l'Observatoire. Horlogerie d'art et de précision. Spécialisé en montres en or, petites montres décorées, chronomètres de marine, de bord et de poche. Montres compliquées. Etudie lancompensation des métaux pour application à l'horlogerie. Invente le balancier à compensation « Affixe ». Gagne de nombreux concours de précision. Construit une boîte antimagnétique en « Permalley » pour compenser la qualité magnétique de l'« Invar ». En 1927, met au point un enfourchettement spécial à double plateau. « Solvil » et « Titus » marques enregistrées les 25.1 et 13.4.1918

DIVER Conrad
Horloger domicilié à Genève. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

DIVORNE Béat.
Horloger genevois, Début du XIXe siècle. Montres à répétition, montres-réveils, avec mouvements classiques, échappement à verge. Boîtes "Empire" en argent et en or.

DOBELLE ou DÜBELLE
Etablisseur d'horlogerie. Horloger-rhabilleur. Mentionné à Genève de 1828 à 1840.

DOEBRICHT (DUBRICK) Auguste-Ernest
Originaire de Strasbourg (France). Joaillier. Construit des boîtes de pendulettes pour Droz et Leschot. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Reçu habitant de Genève en 1791.

DOEHNER
Horloger. 1820-1850. Montres calibre Lépine à échappement à cylindre, avec boîtes décorées en émail champlevé. Signe une montre en or, à double utilisation: en pendentif et de poignet. Mentionné à Genève en 1844.

DOENER & Cie
Fournisseurs d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1860.

DOENER Ami
Horloger. Mentionné à Genève en 1862.

DOES-RAISIN et OTTO
Marchands. Mentionné à Genève en 1870.

DOLIVE François
Né en 1775 à Genève. "Faiseur" de cadrans.

DOLIVE François I
Né en 1773 à Genève. Horloger.

DOLIVE Jean-Marc
Né en 1773 à Genève. "Faiseur" de cadrans.

DOM Charles
Horloger genevois, mentionné vers 1928.

DOMBRES J.-Ant.
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DOMINICE & BLONDET
Fabricants genevois. Début du XIXe siècle.

DOMINICE Bernard
(Genève 1651-1727). Maître horloger très réputé. Apprenti chez Abraham Dufour. Forme son frère Denis en 1678, Daniel Dutens en 1683, Etienne Blanchard et Pierre Lossier en 1685, Pierre Lianna en 1689, Jean Bartholoni en 1699, Pierre Ballamy en 1700, et Pierre Canelier compagnon en 1695. Montres de forme, montres-réveils, montres oignon de type français.

DOMINICE David
Apprenti horloger chez François Dominicé en 1691 à Genève.

DOMINICE David-191
(Genève 1652-1704). Horloger et orfèvre. Apprenti orfèvre chez Mussard en 1680. Forme Antoine Collavin en 1688.

DOMINICE Denis
Maître horloger genevois. Forme Georges Idy en 1678 et 1679.

DOMINICE Denis-189
Apprenti chez son frère Bernard en 1678. Maître horloger genevois en 1687. Forme Pierre Lagisse en 1695 et Georges Joly en 1698.

DOMINICE Denis-190
Horloger genevois. Apprenti chez Pierre Faizan en 1770.

DOMINICE Esaye
Maître orfèvre genevois. Apprenti chez Isaac Mussard en 1680.

DOMINICE Etienne
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DOMINICE François
( Genève 1657-1721). Maître horloger. Apprenti orfèvre et faiseur de boîtes chez J. Clerié. Forme Georges Bardet en 1684; Charles Felice en 1690; David Dominicé en 1691; Jacques Fournier en 1697, Esaïe Bordier en 1710.

DOMINICE Jean
Marchand et maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

DOMINICE Judith
Faiseur de chaînettes. Apprentie chez Lucrèce Dunant en 1696 à Genève.

DONAT-CATTIN
Maison fondée en 1858 à Mont-Saxonnex, transférée à Besançon (France) en 1864, puis à Bonneville en 1881, et enfin à Cluses en 1887 lors de l'association avec Carizet. En 1896 Donat-Cattin s'associe à Alphonse Grivet, négociant à Besançon. La maison Donat-Grivet livre depuis 1897 des montres entièrement fabriquées, réglées et emboîtées à Cluses selon le système Roskopf. D'une manière générale, la famille Donat apparaît comme particulièrement dynamique. André Donat-Bouillud, directeur du Centre technique et horloger de Besançon. En 1901 l'entreprise Donat-Cattin emploie seize salariés dont trois femmes.

DONDENE Jean
Maître horloger. Genève. S'établit à Bâle (Suisse) en 1685.

DONDI Jacques
Jacques DONDI (1268 - 1360) L'un des plus remarquables parmi les premiers horlogers. Erudit, professeur d'astronomie, de médecine, etc., il construisit pour le palais de sa ville natale Padoue une horloge avec planétaire. Il fut le chef d'une famille d'horlogers qui s'appela dans la suite Dondi dall'orologio. Son fils Jean (1318-1380), fut aussi médecin et astronome et construisit une horloge encore plus compliquée que celle de son père.

DONDRELLE Laurent
Originaire de Paris (France). Horloger. Réfugié à Genève, en 1557.

DONNAT fils
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DONYER Amy
Maître et marchand orfèvre genevois. Première moitié du XVIle siècle. Boîtes de montres.

DORCIERE Louis
(Genève 1805-1879). Graveur de bijoux et de médailles puis sculpteur; professeur à l'Ecole de modelage de 1832 à 1874.

DORENA
Marque genevoise enregistrée.

DORNIEU (DORIEU) Daniel
Maître horloger genevois. Apprenti chez Antoine Arlaud en 1641. Se rend à Constantinople (Turquie) avec Abraham Arlaud en 1647.

DOROIT A.
Fabricant de cadrans genevois. Parmi les premiers à faire des cadrans guillochés sur or. Signe un cadran en or guilloché fait pour M. Pouzait en 1782.

DORSIVAL Abraham
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DORSIVAL E. Père
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DORSIVAL Emile
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857 et en 1874.

DORSIVAL et GEX
Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1860.

DOUGLAS Paul
Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1840.

DOURADO
Marque genevoise enregistrée.

DOUSSON Jacques
Né en 1733 à Genève. Horloger.

DOUSSON Jean-Jaques
Né en 1764 à Genève. Horloger.

DOUZE François
Originaire de Montpellier, Hérault (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1763.

DOY Louis
Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

DRAKE Roger
Maître horloger genevois. Compagnon de Jacques I Joly de 1664 à 1667.

DREFFA WATCH Co. SA
Fabricants. Maison fondée à Genève par Armand Dreyfus en 1924.

DREFFET Pierre-Etienne
Originaire de Coppet (Suisse). "Faiseur" de ressorts. Reçu habitant de Genève en 1706.

DREYFUS J. Cadet
Fabrique d'horlogerie. Spécialité de montres à remontoir au pendant. Maison à Leipzig. Mentionné à Genève vers 1874.

DREYFUS Maurice
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1866.

DREYFUSS Th.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1866.

DRIVA WATCH Co
Driva a été fondée en 1924 par la famille Hirsch, industriels en horlogerie de La Chaux-de-Fonds (Suisse). La famille Hirsch était l'une des familles importante de l'industrie horlogère Suisse depuis 1875. Malheureusement la crise de 1929 causa la faillite du groupe, l'une des plus grandes faillites horlogères de son temps avec un passif qui dépassa les 30 millions de francs or.nLa Driva a quitté La Chaux-de-Fonds en 1938 pour s'installer à Genève. Dans les années 40-50, c'était une fabrique importante à Genève avec une production annuelle de plusieurs centaines de milliers de pièces. La production était surtout axée sur des produits horlogers dits "private label" et une filiale située à New York alimentait la fabrique genevoise par d'importantes commandes, parfois pour les plus grandes marques horlogère américaines. La marque Driva était très connue également à Cuba (la première marque horlogère suisse pendant des années jusqu'à l'arrivée de Fidel Castro ...) au Mexique et aux Phillipines.nDriva avait créé, au début des années 30, la première montre-bracelet rectangulaire à répétition avec mouvement rectangulaire.

DROIN
Horloger. Mentionné à Genève en 1815.et en 1844.

DROIN Pierre
Né à Genève. Bijoutier. Reçu habitant de Genève en 1784.

DRONDELLE Laurent
Horloger. Natif de Paris. Reçu habitant de Genève en 1555.

DROUILLON & DUPIN
« Etablisseurs » d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

DROUILLON André
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DROZ Abraham
Reçu dans la Compagnie des Favres, Maçons et Chappuis en 1735; indiqué comme apprenti d'Abraham Pétremand, horloger. Un Droz, Abram, fils de Daniel capitaine, est mentionné horloger pendulier à La Chaux-de Fonds au recensement de 1750.

DROZ AMEZ (AMEZ-DROZ)
Horloger. Première moitié du XIXe siècle. Fabrique des "Blancs" de montres. Mentionné à Genève en 1835.

DROZ AMEZ fils (AMEZ-DROZ)
Fabricant de cadrans genevois. XIXe et XXe siècles.

DROZ C. E.
Commerce d'articles d'horlogerie. "DAUNTLESS", "FEARLESS" et "WATCHMAN" marques enregistrées en 1913, "MEANTIME" transmission de Pierrehumbert & Co. au Locle, enregistrée en 1913. "HERMADO" et "MADOVA" enregistrées en 1916. Cette dernière fut radiée en 1916.

DROZ Charles-Louis
En 1840 il signe « directeur des horloges publiques de Neuchâtel ». Pendules diverses grande sonnerie signées de son nom.

DROZ Daniel
« marchand et maître horloger très expert » , à La Chaux-de-Fonds. Cité en 1733 pour achat et transport de 3 pendules.

DROZ Daniel dit DE BORDEAUX
Voyage beaucoup de 1805 à 1826, dans le canton de Berne principalement. Achète quantité de cabinets de pendules à son cousin Ch. Dubois.

DROZ Frédérico
Nom relevé sur le cadran d'une pendule Louis XV à La Chaux-de-Fonds. Le 7 avril 1753 un Frédéric Droz, horloger, décédé à l'âge d'environ 24 ans, est enterré à La Chaux-de-Fonds.

DROZ Henry-Louis Jaquet
(Genève 1752-1791). Séjourne à Londres (Angleterre) où il représente la maison paternelle en 1773. Se marie à Genève en 1784. Meurt à Naples (Italie).

DROZ Jean-Pierre
Neuchâtelois, né dans l'Évêché de Bidevers 1750. à vécu à Bâle, à Daniel Perret-Gentil en apprentissage. Envoie des ressorts à Isaac Mercet, marchand à Genève..

DROZ Jean-Pierre-188
Cet horloger de mérite a passé presque toute son existence à La Ferrière (Suisse) ou à Renan (Suisse). Il est né vers 1702 aux Etoblons de Renan (Suisse). Il fit son apprentissage, chez son oncle des mêmes nom et prénoms que lui, à La Chaux-de-Fonds. Puis il se rendit à Paris, afin de se perfectionner dans son art. Rentré au pays, il s'établit au lieu dit Sur les Rochats sous le Crêt de La Ferrière, non loin de la Chaux-d'Abel, où il est mentionné pour la première fois, en 1747, dans la maison de ses parents. Il tenta d'obtenir le droit de résidence à Renan (Suisse) même. Mais les « communiers » refusèrent de l'accepter, on ne sait pas trop pour quelles raisons. Ce qu'on peut supposer, c'est que Jean-Pierre Droz qui était un horloger très habile provoqua probablement par ses nombreux succès la jalousie des rivaux. Il construisait des pendules compliquées, très précises pour l'époque. Mais il travaillait en artiste plutôt qu'en commerçant. En outre, il s'engagea dans maints cautionnements qui contribuèrent à rendre sa situation financière fort précaire. C'est pourquoi, afin de donner plus d'extension à son commerce, Jean Pierre Droz sollicita du prince-évêque le titre d'horloger de Son Altesse en 1754 Le brevet qu'il sollicitait lui fut délivré par le prince Joseph-Guillaume Rinck de Baldenstein. On retrouve un certain nombre de pendules forme Louis XV fort soignées, signées de son nom et des pendules de longue ligne, véritables régulateurs de l'époque. Il fit des pendules à carillon qui marquaient le temps vrai et le temps moyen, le cours des astres. On mentionne de lui aussi deux podomètres établis d'une manière fort ingénieuse...nEn 1748, il annonce à la cour de Porrentruy qu'il peut lui fournir deux montres à réveil, au prix de 6 louis d'or neuf la pièce. Et, dans les comptes de cette année-là, son fils Jean-Pierre donne une quittance pour 12 louis.

DROZ Lucien dit PIPOLET
Peintre de cabinets de pendules et portraitiste populaire à La Chaux-de-Fonds, travaillant vers 1845 dans les Montagnes neuchâteloises.

DROZ Pierre
Cité horloger à La Chaux-de-Fonds le 8 juin 1719.

DROZ Pierre-Frédéric dit lÂ'Américain
Né en 1748 au Locle. Horloger pendulier et grand voyageur.

DROZ-DIT-BUSSET Abram
Maitre pendulier à La Chaux-de-Fonds. En relation d'affaires avec Abram-Louis Sandoz Achète en 1752, 10 pendules pour 4000 Livres. à son beau-frère Daniel Dumont-dit-Vieil-Jean.

DROZ-DIT-BUSSET Adam
Maitre pendulier à La Chaux-de-Fonds, mentionné en 1729 déjà. En 1739, donne une lettre d'apprentissage à Jean-François Huguelet. Nombreuses pendules genre Louis XIII à mouvement très simple.

DROZ-DIT-BUSSET Daniel
Horloger pendulier à La Chaux-de-Fonds dans la seconde moitié du XVIIe siècle. à fait une horloge marquant les phases de lune, le quantième et sonnant les quarts.

DROZ-DIT-BUSSET Daniel-187
A fait un apprentissage de pendulier de 3 ans chez Frédéric Huguenin à La Chaux-de-Fonds. Après 2 ans de pratique comme ouvrier, en 1764, il obtient Lettre d'apprentissage du fils de son patron Frédéric-Louis Huguenin, et de son ouvrier, David-Guillaume Engel.

DROZ-DIT-BUSSET Isaac
Établi aux Planchettes (Neuchâtel). Le 24 mars 1727, il achète à la veuve d'Isaac Brandt-dit-Grieurin un gros bocfil dont on se sert à couper et fendre les roues des grosses horloges de tour et divers outils.

DROZ-DIT-BUSSET Isaac-186
Graveur et joaillier au Locle. Chargé d'établir à Berlin, en 1769, une fabrique d'horlogerie « en gros et en petit volume ». L'entreprise ne réussit pas. C'est en vain qu'il sollicita jusqu'en 1793 quantité de postes.

DROZ-DIT-BUSSET Pierre-Frédéric
Né le 7 juin 1723 Apprenti de 1738 à 1742 chez Frédéric Huguenin, maître pendulier à La Chaux-de-Fonds, puis en place au Val-de-Travers. Excellent ouvrier. « Etabli à Berlin en 1770. »

DRUET Pierre
Deuxième moitié du XVIIe siècle. Horloger, travaille à Genève et à Serrières (France). Sa signature figure sur un acte notarié de 1674. Se transfère à Neuchâtel (Suisse), vers la fin du XVIIe siècle, ou il forme beaucoup d'apprentis. Considéré comme le premier à Genève à utiliser la chaînette pour remplacer la corde à boyaux de la fusée.

DRUET, Pierre
Originaire de Genève. Établi comme horloger à Serrières en 1674. Baptise le 16 aoùt un fils Balthasard.

DU BOIS & Fils
Horlogers genevois. Signent un mouvement à seconde au centre, à faux pendule et échappement à repos à double roue de Debaufre. Vers 1800.

DU BOIS Claude-François
Né en 1732 au Locle (Suisse). Réputé pour son habileté de peintre sur émail. Travaille au Locle (Suisse), à Genève, puis à Londres (Angleterre) où il reste longtemps. Travaille pour Droz & Leschot, les Frères Veigneur, et Jacob Frisard.

DU CHENE Jacob
(Genève 1699-1779). Maître horloger.

DU CHENE Jérémie
Horloger genevois. Mentionné vers 1702.

DU PUY Gilles
Maître horloger. Originaire de Reims en Champagne (France). Reçu habitant de Genève le 18 mai 1573.

DU RAFFOR Pierre
Apprenti orfèvre, chez Simonin, maître orfèvre genevois, en 1687.

DU RUSSEL
Horloger genevois. Fils du Maître écrivain Du Russel. Milieu du XVIIIe siècle. Travaille à Genève puis, bien qu'ayant fait son apprentissage à Moudon, travaille à Neuchâtel.

DU THIL Jean-Marc-François-joseph
Bailliage d'Aubonne (Suisse). Emailleur de cadrans. Reçu habitant de Genève en 1790.

DUAIME Pierre
Horloger genevois. Mentionné de 1770 à 1791.

DUBARE
Maître horloger genevois. S'établit à Neuchâtel (Suisse) en 1660. Meurt en 1708.

DUBIED D
Les Geneveys (Suisse). Signature sur le mouvement d'une pendule simple, sonnant les quarts, de 1800 environ.

DUBIED, Abram-Henri
Pendulier à La Chaux-de-Fonds en 1811 et en 1813.

DUBIED-ROSSELET
Etablisseur à Couvet (Suisse) de 1816 à 1827. Achète de nombreux cabinets de pendules à Ch.-Fr. Dubois.

DUBOIS
Horloger. Milieu du XIXe siècle. Montres simples, mouvement à calibre Lépine, échappement à cylindre. Mentionné à Genève en 1835.

DUBOIS & Co.
Horlogers genevois. Milieu du XIXe siècle.

DUBOIS & LHARDY
Horlogers genevois très réputés. Début du XIXe siècle. Montres à répétition, montres à automates, montres squelette d'excellente qualité.

DUBOIS (des Monts) Frédéric-William
(1811-1869). Horloger loclois de grand talent. En relations intimes avec les Jürgensen, Sylvain Mairet, Louis Richard et fleuri GrandJean. II chercha avec ces deux derniers à doter le canton de Neuchâtel de l'industrie des chronomètres de marine. Plusieurs pendules astronomiques de valeur.

DUBOIS A.
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DUBOIS Abram
Régent d'école à La Chaux-de-Fonds jusqu'en 1702, puis notaire. S'occupe de gnomonique avec Jacques Sandor.

DUBOIS Abram-184
Une petite pendule, datée de 1777, porte ce nom sur le cadran.

DUBOIS Abram-185
Faiseur de ressorts pour pendules et agriculteur à La Chaux-de-Fonds. Apprenti de Gédéon Langin depuis 1758 ; continue à travailler pour celui-ci jusqu'en 1767.

DUBOIS Alexandre
Agriculteur et faiseur de ressorts de pendules à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1761 à 1767.

DUBOIS Charles-François
Né an Locle en 1776 et décédé en 1848. Peintre de cabinets de pendules, vernisseur et doreur aux Éplatures et à La Chaux-de-Fonds. Avait un atelier important. Travaille pour tout le canton et aussi pour Berne, Sumiswald, Besançon, Montbéliard, etc.

DUBOIS Daniel
Justicier et pendulier au Locle. Achète des cabinets à Abram-Louis Sandoz en 1752. Une pendule Louis XV avec sonnerie à tirage signée sur le mouvement.

DUBOIS DUBO(Y)S David fils
Maître horloger genevois. XVIIe siècle. Apprenti chez Martin Duboule en 1611. Forme, de 1626 à 1629 Pierre Lacroix et Jean Havar en 1640.

DUBOIS Fr.
Monteur de boîtes. Mentionné à Genève en 1844.

DUBOIS François
Mentionné en 1767 « fabricant et marchand de cabinets de pendules » au Locle.

DUBOIS François-Louis (L'ancien)
Fabricant de cabinets de pendules à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1794 à 1809 Travaille pour Fr.-A. Borel et pour J. Robert et fils et Cie. Livre des cabinets avec "ornements en repoussage " et "fond écaille ".

DUBOIS Fréd.
Emailleur. Mentionné à Genève en 1874.

DUBOIS J.-Bandelier
Probablement marchand genevois. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Montres compliquées de très bonne qualité.

DUBOIS Jean-David
Originaire du Locle (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1779. Bourgeois de Valangin (Suisse).

DUBOIS Jean-François-Isaac
Originaire de Vevey (Suisse). Cadraturier. Reçu habitant de Genève en 1775.

DUBOIS Jean-Frédéric
ébéniste. Fournit de 174O à 1755 quantité de cabinets de pendules en blanc (non vernis) à Abr.-L. Sandoz à La Chaux-de-Fonds.

DUBOIS Justin
Né en 1802 ou 1803. Pendulier à La Chaux-de-Fonds. Achète des cabinets de pendules à Ch.-Fr. Dubois à La Chaux-de-Fonds, de 1832 à 1838. En janvier 1830, se rend en Italie pour affaires de commerce. à comme ouvrier en 1833 Nicolas Fuchs. En 1835, exporte plusieurs pendules à Elberfeld.

DUBOIS Ph.-H
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DUBOIS Philippe
Né en 1738 décéde en 18o8. Négociant en horlogerie, fondateur en 1758 de la maison Philippe Dubois au Locle. Relations avec la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Italie. Fréquente les foires de Francfort depuis 1776 avec tous les genres d'horlogerie.

DUBOIS Pierre-Frédéric
Émailleur. Cité de 1792 à 1799. Fournit des cadrans de pendules à Fr.-Ant. Borel, à Couvet, et à J.-J. Jean Petit Matile, au Locle.

DUBOIS-183
Bijoutier-orfèvre. Mentionné à Genève en 1828.

DUBOUL MARTIN & CHAZOT
Maîtres horlogers genevois, associés aux environs de 1627.

DUBOULE Jacob
Maître horloger genevois, orfèvre et lapidaire. Apprenti chez Pierre l'Aîné de Mouchon en 1640; chez Jean Simonin en 1642. Forme Philippe Defernex de 1660 à 1665.

DUBOULE Jean
Maître horloger genevois. Apprenti chez Louis Granger, à Châtellerault (France) en 1629.

DUBOULE Jean-182
Maître horloger genevois. Apprenti chez Abraham Arlaud en 1663 et la même année chez Jacob Molly.

DUBOULE Jean-Baptiste
(Né en 1615 mort en 1694). Contemporain de Pierre Huaud. On connaît plusieurs de ses oeuvres dont les boîtes pourraient être attribuées à la famille Huaud. Maître horloger. Apprenti chez son père. Construit des montres astronomiques avec sonnerie au passage de l'heure et réveil. Montres en forme d'animaux en argent et en cristal de roche. Forme: Etienne Rey dit Roy en 1629, Jean-Jaques Odemard en 1638, Léonard Cusin en 1639, Daniel Miellenet en 1643 qui devient compagnon, Etienne Ester (Esther) en 1643, Jacques Margolier (Margolliet) et Jacques Mongolier en 1646, Jean Derue (De rue) en 1649, Louys Girard en 1650, Enoch Chabrey en 1655, Jean Gay (Goy) en 1661, Jean Dunant en 1676, Isaac Faure en 1682. Signe une montre en forme de lion et une montre astronomique conservées au British Museum (Londres, Angleterre). Sur un acte notarié de 1654 entre lui et Jean Derue, compagnon horloger citoyen, figure une promesse de faire livrer 21 montres blanches moyennant la somme totale de 10 écus, à raison de 10 florins l'écu.

DUBOULE Marc
Maître horloger genevois. Fin du XVIe, début du XVIIe siècle. Son fils Marc fait son apprentissage chez Marc Granger (Grangier), à Châtellerault (France) en 1629.

DUBOULE Marc-180
Maître horloger genevois. Apprenti chez André Caillate (Caillatte) III en 1700.

DUBOULE Marc-181
Apprenti horloger à Châtellerault (France), chez Marc Granger (Grangier) en 1629.

DUBOULE Martin
(Genève 1583-1639). Lapidaire, maître horloger et graveur. Se rend à Lyon (France) comme compagnon en 1603. Forme beaucoup d'apprentis, dont: son fils Jean-Baptiste, Abraham Patru et David Duboys en 1611, Charles Arbalestrier en 1614, Jean Lullier en 1619, Jean Fichet et Romain Miville en 1620, Jérôme Girard en 1622, Isaac Bredon en 1627, Jean Bredon en 1628, Etienne Rey dit Roy en 1629 et Pierre Lagisse en 1638. Signe une montre en forme de tête de mort, faisant partie de la collection P. Garnier au Musée du Louvre (Paris, France). Pièce genevoise considérée comme la plus ancienne connue à ce jour.

DUBOULE Samuel-Abraham
Maître horloger genevois. Mentionné de 1750 à 1775.

DUBOYS David
Apprenti chez Martin Duboule en 1611 à Genève. Maître horloger en 1621. Forme Pierre Lacroix de 1626 à 1629, et Jean Havar en 1640.

DUBUIS Roger
Né en 1938 sur les rives du Lac Léman, près de Vevey en Suisse, Roger Dubuis passe dès son enfance de longues heures dans l'atelier de l'horloger de son village. Fasciné par le travail minutieux de l'homme penché sur son établi, l'écolier observe en silence la précision de ses gestes, émerveillé par le savoir-faire de l'artisan. Peu à peu, il découvre ce métier et en appréhende les secrets. Le jeune garçon acquiert alors une certitude: un jour, il fera sien de cet art d'exception.nEn 1953, il entre à L'Ecole d'Horlogerie de Genève et obtient, à l'issue de quatre brillantes années d'études, son Certificat de Capacité et son Diplôme d'Horloger. Il exerce ensuite son talent au sein de maisons horlogères de grande renomée.nDevenu horloger indépendant en 1980 et habité par la passion de la belle mécanique, Roger Dubuis crée son propre atelier à Genève et se consacre à la restauration de montres à complications appartenant à des collectionneurs privés du monde entier. Réputé pour son savoir-faire, il est alors sollicité par des maisons de haute horlogerie qui le mandatent pour concevoir et développer de nouveaux mécanismes. C'est à cette époque qu'il rencontre Carlos Dias qui deviendra son ami, puis, quelques années plus tard, son associé.nEn 1995, après quarante ans d'une carrière dédiée à la mesure du Temps, Roger Dubuis fonde avec Carlos Dias leur maison horlogère qui porte aujourd'hui le nom Manufacture Roger Dubuis SA. Homme d'établi, animé par un sens profond de rigueur horlogère, attaché à la qualité avant tout autre chose, Roger Dubuis poursuit avec ferveur son oeuvre créatrice. Conscient de l'imporatnce de la transmission du savoir, il forme et conseille son équipe dans l'Art et le Respect des Traditions de l'Horlogerie, tels qu'ils lui apparurent autrefois, lorsqu'il était enfant.

DUC Isaac
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Isaac Gandoz, Gando, ou Gandouz en 1667.

DUC Jacob
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Louis Nomain en 1673.

DUC Jean
Maître horloger genevois. Apprenti chez Abraham Arlaud en 1669.

DUCARRE G.-F.-E.
Apprenti horloger chez J.-F. Blay en 1779 à Genève.

DUCAS Alexandre
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

DUCERTOT Jean-Louis
Originaire de Lausanne (Suisse). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1770.

DUCHENE
Marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1840.

DUCHENE & Cie
Très probablement de 1770 à 1800 à Genève. Montres décorées d'émail et or trois couleurs, montres fantaisie, montres à répétitions.

DUCHENE & PEYROT
Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1840.

DUCHENE Etienne
Horloger genevois. Début du XIXe siècle.

DUCHENE François
(Genève 1753-1811). Fils de Jean. Maître horloger.

DUCHENE FRERES & Cie
Fabricants et marchands horlogers. Mentionné à Genève en 1829.

DUCHENE Georges-E
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1862.

DUCHENE J.-E.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1830.

DUCHENE Jacob
(Genève 1730-1815). Maître et marchand horloger.

DUCHENE Jacob-179
(Genève 1699-1779). Maître horloger.

DUCHENE Jacob-Etienne
(Genève 1759-1840). Maître horloger.

DUCHENE Jacob-Louis
Né en 1751 à Genève. Maître horloger. S'associe avec son père et son frère.

DUCHENE Jean
(Genève 1722-1782). Maître et marchand horloger.

DUCHENE Jean-178
(Genève 1722-1782). Maître horloger.

DUCHENE K. S. & Fils
Horlogers genevois. Signent une montre fantaisie en forme d'ancre en or et émail. Vers 1815.

DUCHENE L. & E.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

DUCHENE Louis
(Genève 1730-1804). Maître horloger. Spécialisé en montres fantaisie, répétitions et automates. S'associe avec son fils dès 1791 sous la raison sociale: Duchêne Louis & Fils.

DUCHENE Louis & Fils
Horlogers genevois. 1791-1820. Fabriquent aussi des montres de carrosse à grande et petite sonnerie, calendrier, et répétition à minutes à quarts et à heures sautantes avec date. Montres décorées avec émail champlevé polychrome et émail peint. Montres fantaisie. Les mouvements sont classiques, à fusée et échappement à verge. Les boîtes sont en or ou en argent de type « Empire », guillochées ou gravées.

DUCHENE-177
Fin du XIXe, début du XXe siècle à Genève. Spécialiste en décoration à fond de nielle.

DUCHENE-BOISDECHENE L.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

DUCHENE-FERRIER
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève vers 1830.

DUCLOUX Pierre André
Originaire de Leipzig, (Allemagne). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1765.

DUCOMMUN
Horloger et marchand. Seconde moitié du XIXe siècle. Montres en tous genres, spécialisé en montres-pendentifs décorées d'émail et de pierres. Mentionné à Genève en 1844.

DUCOMMUN Abel
Apprenti graveur chez Isaac V Bordier en 1717 à Genève.

DUCOMMUN Abram, DIT-L'ALLEMAND
Fabricant d'outils à La Chaux-de-Fonds. Vend en 1770 un poinçon et un « lardon » pour ressorts en gros volume à Jean-François Desse.

DUCOMMUN Aimé
Né en 1760, décéde le 28 juillet 1811.Pendulier à La Chaux-de-Fonds, a fait des régulateurs, cité en 1791 en relations avec la maison J. Robert et fils, Courvoisier et Cie et en 1805 avec Ch.-Tir. Dubois. Une jolie pendule avec réveil et quantième datée de 1805 signée.

DUCOMMUN Balthazard
Pendulier à La Chaux-de-Fonds, puis à Fontaines depuis 1790.

DUCOMMUN Charles (Charles-Daniel?)
Témoigne en qualité « d'horloger en pendules » à La Chaux-de-Fonds dans le certificat d'apprentissage que Jean-Frédéric Ducommun donne en 1779 à C.-F. Jeanneret.

DUCOMMUN Charles dit BOUDRIT ou BOUDRY.
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle. Quitte Neuchâtel après sa Maîtrise. se transfère à Madrid, puis à Genève, où il devient un horloger très réputé. Montres compliquées avec calendrier, heures sautantes et équation du temps.

DUCOMMUN Charles.
Fondeur d'ornements de pendules à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1781 à 1804 en relations avec J. Robert et fils et Cie. Fournit des boîtes d'officiers en fonte, de nombreuses garnitures de pendules et travaille en 1791 un cartel à deux têtes de femmes.

DUCOMMUN David-Louis
Pendulier à la Brévine. Reçoit en 1790 Lettre d'émancipation. Il est spécifié que ses outils de pendulier qui lui viennent de la maison paternelle lui appartiennent en propre.

DUCOMMUN Frédéric-Louis
Horloger. Genève et Le Locle (Suisse). Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Montres en tous genres parmi lesquelles des montres décimales et avec symboles révolutionnaires.

DUCOMMUN Henri
Né en 1798 à La Chaux-de-Fonds. Pendulier à La Chaux-de-Fonds. Diverses pendules Louis XVI signées de son nom sur le cadran.

DUCOMMUN Henri-176
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DUCOMMUN James et Cie.
Fabrique d'horlogerie. "GD" et "GRANDIJC" marques enregistrées en 1919. Mentionné à Genève en 1924.

DUCOMMUN Jeam-Jacques
Mentionné pendulier aux Côtes de Valanvron à La Chaux-de-Fonds en 1750.

DUCOMMUN Jean-Frédéric
Pendulier à La Chaux-de-Fonds. à eu comme apprentis: Fr. Xavier Crolot en 1757, Henri Gratte en 1775, C.-F. Jeanneret en 1779.

DUCOMMUN Jean-Pierre
Maître pendulier à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1781 à 1804. Travaille régulièrement pour J. Robert et fils et Cie. Fait des grandes répétitions et des pendules à jeu de flûtes. à comme apprenti en 1781 Jean-Baptiste Salatis, de Palerme. Pendules de luxe Louis XV et Louis XVI, signées.

DUCOMMUN Jonas, DIT-L'ALLEMAND
Établi en 1765 près de la Maison-Monsieur (environs de La Chaux-de-Fonds) « Habile tireur d'acier qui fait des pignons de montres et de pendules ».

DUCOMMUN Jonas-Frédéric
né en 1727, enterré en 1798. à fait son apprentissage de pendulier chez Frédéric Huguenin à La Chaux-de-Fonds qu'il a quitté avant terme. II est condamné pour ce fait, à payer à son patron 17 écus petits. De 1753 à 1756 achète des cabinets de pendules.

DUCOMMUN Jonas-Pierre
Mentionné à La Chaux-de-Fonds en 1750, puis au Locle en 1765. Cité comme un des plus habiles horlogers en gros volume. Parait dans de nombreux actes soit comme maître et marchand pendulier soit comme Conseiller de commune. En 1779, donne Certificat d'apprentissage à Charles Perrin. Fait dorer des cabinets de pendules à A.-L. Sandoz. Plusieurs pendules signées, de forme simple et à sonnerie simple.

DUCOMMUN Jonas-Pierre-175
Né en 1743, décéde en 1816 à La Chaux-de-Fonds. Mentionné pendulier à son décès.

DUCOMMUN Pierre
Maître horloger genevois. Fabrique l'horloge du Temple de la Fusterie (Genève), en collaboration avec Abraham Brandt dit Grieurint & Isaac en 1719.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY
Maître pendulier à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1774 à 1778. à eu comme apprentis François-Joseph Froidevaux, Henri-François Mattheg et Fr.Jos. Philpin.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Abram
Pendulier à La Chaux-de-Fonds de 1743 à 1750. Établi en 1755 aux Brenets. à comme apprenti Daniel Calame.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Abram-174
Auteur de l'horloge à automates vers 1750 « dite des apôtres »

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Davis
Né en 1682 à La Chaux-de-Fonds, Décédé en 1762 à Yverdon (Suisse). Horloger et orfèvre. Livre en 1701 une horloge d'appartement, à poids. Depuis lors, il paraît presque toujours comme associé de son frère Pierre comme fabricant d'horloges de clochers à La Chaux-de-Fonds, puis à Yverdon depuis 1709 où il est horloger de la ville jusqu'en 1757.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY François
Né en 1763, décéde le 13 juin 1839. Horloger mécanicien, fabricant d'outils de précision et pendulier réputé à La Chaux-de-Fonds. Constructeur de planétaires. Voyage beaucoup en Allemagne de 1801 à 1820. Il a reçu 2 médailles en 1827, l'une de la Société bernoise d'Agriculture et des Beaux-Arts, l'autre de l'Exposition prussienne des produits de l'industrie.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Frédéric
Apprenti en 1761 chez Jean-Pierre Huguenin, pendulier à La Chaux-de-Fonds. Pratique aussi le petit volume. Part pour l'étranger en 1774.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Frédéric-173
Né à Madrid Le 15 mai 1756, Lafond et Lanthaume, négociants, l'engagent comme compagnon horloger pour trois ans à Madrid. Pierre Jaquet-Droz et Abram-Louis Sandoz l'y rencontrent en 1758. S'occupait surtout de rhabillage de montres et de pendules.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Olivier
Peintre en cadrans de pendules à La Chaux-de-Fonds. Travaille pour Frédéric Sandoz qui lui fournit l'émail et les matériaux. Cité de 1789 à 1795. à comme apprenti Pierre-Frédéric Ducommun-dit-Boudry.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Philppe
Né à Yverdon (Suisse) en 1720. Horloger travaille avec son père jusqu'en 1749.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Pierre
Né en 1680 à La Chaux-de-Fonds,décéde en 1760 à Yverdon (Suisse). Horloger de clochers important et pendulier. Habite successivement La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Yverdon en 1709 d'abord, puis de 1733 à 1752, et Lausanne (1743). Cité dans de très nombreux actes. Fournit l'horloge de la Plaine à Yverdon 1709 avec son frère, en même temps qu'une pendule marquant le quantième et les phases de lune, et l'horloge de la ville de Payerne (Suisse) (1723).

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY Pierre-Frédéric
En 1795, apprenti pour la « peinture des cadrans d'émail en gros volume » chez Olivier Ducommun-dit-Boudry à La Chaux-de-Fonds.

DUCOMMUN-DIT-BOUDRY, Jean-Pierre
Né en 1690-1762. Pendulier à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1749 à 1756. Achète des cabinets à Ab.-L. Sandoz. à comme apprentis Jean-Jacques Burelet et Frédéric Robert.

DUCOMMUN-DIT-PETIT-JEAN Jean-Pierre
Né en 1713, décéde en 1751. Pendulier souvent cité à La Chaux-de-Fonds de 1738 à 1750. à comme apprenti Samuel Berger.

DUCOMMUN-DIT-PETIT-JEAN, Jonas-Pierre
Né en 1725, enterré en 1794. Pendulier à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1750 à 1769.

DUCOMMUN-DIT-TINNON Abram-Louis
Né 24 août 1741, décédé en 1819 à La Chaux-de-Fonds, fils de Daniel frère de Daniel Travaille avec son frère Daniel comme horloger de grosses horloges de tour et autres. David-Louis Bourquin leur apprenti et ouvrier.

DUCOMMUN-DIT-TINNON Daniel
Horloger de clochers réputé, pendulier et agriculteur à La Chaux-de-Fonds.

DUCOMMUN-DIT-TINNON Frédéric
Fondeur et horloger en gros volume à La Chaux-de-Fonds.

DUCOMMUN-DIT-TINNON Jean-Pierre
Vers 1739, fait des dettes, puis s'engage dans les troupes de France. à La Chaux-de-Fonds en 1749, cité fréquemment comme pendulier et marchand horloger, en relations d'affaires avec A.-L.Sandoz.

DUCOMMUN-DIT-TINNON, Ferdinand
En 1753, il entreprend un voyage pour se perfectionner dans sa profession d'horloger. Cité parfois comme marchand à La Chauxde Fonds.

DUCOMMUN-DIT-VERRON Ami
Excellent pendulier à La Chaux-de-Fonds. Achète de 1806 à 1829 des cabinets de pendules à Ch.-Fr. DUBOIS parmi lesquels plusieurs « à l'anglaise ».

DUCOMMUN-DIT-VERRON Divin
Travaille en 1781 des mécanismes de carillons de pendules pour J. Robert et fils à La Chaux-de-Fonds.

DUCOMMUN-DIT-VERRON Félix
Pendulier à La Chaux de-Fonds, fait partie en 1818 de la raison sociale Robert Ducommun et Cie.

DUCOMMUN-DIT-VERRON Jean-Jacques
Né en 1756, décédé en 1811. Pendulier à La Chaux-de-Fonds en 1783. En relations d'affaires avec C.-Fr. Dubois de 1805 à 1811.

DUCOMMUN-DIT-VERRON Jonas-Pierre
Né en 1727, enterré en 1787.

DUCOMMUN-DIT-VERRON LES FRÈRES
Jonas-Pierre, Abram-Louis et Charles, qui paraît avoir été aussi pendulier. Maîtres et marchands horlogers penduliers très importants à La Chaux-de-Fonds. Abram-Louis, mentionné seul en 1745, achète des cabinets à A.-L. Sandoz. Les Frères D.-d.-V. cités en 1750. Ils ont une succursale à Londres vers 1760. Signent le 10 sept. 1771 Acte d'association avec Abram

DUCOMMUN-GIROD
Fabricant et marchand d'horlogerie et de pièces à musique. Mentionné à Genève de 1820 à 1844.

DUCRET Jean
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DUCRET Mathieu
Fit vers 1700, aux Montatagnes neuchâteloises, des horloges mues par des poids.

DUCRET Moïse-Gabriel
Originaire de Saint-Sulpice dans les environs de Lausanne (Suisse). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1775.

DUCROS G.-C.
Apprenti peintre sur émail chez Jean-Louis Henry en 1795 à Genève.

DUET Pierre.
Maître horloger genevois. Forme Pierre Thomeguex en 1675.

DUFALGA (DUFALGAS) Philippe
Originaire du Haut-Languedoc (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1745. Montres avec boîte en or 20 ct et émail peint.

DUFALGA J.-P.
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle. Montres en tous genres. Boîtes décorées d'émail champlevé et peint, montres avec châtelaine.

DUFALGA Martial-Philippe
Horloger genevois. Vers 1775. Montres à double boîte en or trois couleurs et en émail, montres avec châtelaine.

DUFALGA Philippe-Cafarello
(Genève 1771-1794). Maître horloger privilégié. Montres en or et en émail, montres avec châtelaine, mouvement de type classique à fusée et échappement à verge. Boîtes décorées d'émail et de pierres.

DUFAUX (DUFAX) Louis
Fabricant. Brevète un paillon panaché pour cadran de montre en 1893. Mentionné à Genève en 1862 et en 1874. Présent à l'Exposition nationale de Genève en 1896.

DUFAUX Antoine
Peintre émailleur Genevois. Ancien conservateur du Musée d'Arts décoratif. Première moitié du XXe siècle.

DUFAUX Arthur
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DUFAUX Auguste
Peintre sur émail. Mentionné à Genève de 1874 à 1924.

DUFAUX et Fils cadet
Peintres sur émail. Mentionné à Genève en 1857.

DUFAUX Louis père
Peintre sur émail genevois. Se spécialise dans les scènes champêtres et de chasse destinées à l'Orient. Fonde la maison Millenet-Dufaux en 1835. Fabrique des émaux et couleurs et peint sur émail. Ensuite, devient Veuve Millenet-Dufaux et puis Louis Millenet Petit-fils - successeur.

DUFAUX M- Frédérika
Née à Carouge (Genève) en 1827. Peintre sur émail. Elève de Lugardon et de Marc Henry. Epouse le peintre sur émail Pierre Dufaux.

DUFAUX Pierre
(Genève 1825-1873). Peintre sur émail. Elève de Hornung. S'établit à Paris en 1853. Travaille à la Manufacture de Sèvres (France) de 1856 à 1870.

DUFAUX-SCHAEFER Marc
Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1862.

DUFAX Marc
(Genève 1833-1887). Peintre sur émail. Se spécialise dans les fleurs et les bouquets. Ses ceuvres, très appréciées, sont destinées en grande partie à l'Orient. Mentionné en 1860.

DUFEY
Né à Genève. Peintre sur émail et sur ivoire. Expose au Salon de Paris de 1806 à 1814. Travaille pour la Manufacture de Sèvres de 1813 à 1816.

DUFEY Abraham
Genève. Monteur de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1771.

DUFEY Amy
Maître orfèvre. Forme Pierre XI Bordier de 1752 à 1754. Reçu habitant de Genève en 1771.

DUFFAY E.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

DUFOSSAL Jean
Maître horloger. Première moitié du XVIIe siècle.

DUFOUR
Peintre sur émail genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DUFOUR & CERET
Horlogers genevois. Après les troubles entre les artisans et les conseils et les bourgeois de la République, on vit une cinquantaine d'artisans genevois ainsi que leurs familles, venir s'installer dans le pays de Gex et rejoindre Voltaire. En 1770, ils dirigent un bel édifice construit par Voltaire portant cette inscription sur le fronton: "Manufacture royale des montres de Ferney". Le succès fut assuré pendant quelques années.

DUFOUR & Cie.
Seconde moitié du XIXe siècle. Construisent des montres en tous genres, de bonne qualité, répétition à quarts et à minutes.

DUFOUR & LECHET
Peintres sur émail genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Décoration de tabatières et oiseaux chanteurs, boîtes de montres. Forment André Feer en 1801.

DUFOUR & ZENTLER Frères
Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1862 et en 1870. Montres en tous genres et montres compliquées de très grande qualité parmi lesquelles des montres à secondes indépendantes avec boîtes gravées et décorées de gravures et d'émaux. Fabriquent en particulier pour l'Espagne et l'Amérique du Sud. Assortiment de montres or et argent, ordinaires et soignées, chronomètres, remontoirs au pendant, répétitions, secondes indépendantes, ancres, ressorts, duplex, cylindres, pendules et réparation de montres. Montres fantaisie, bijouterie et bijoux-montres. 1er prix en 1885, au Concours de Chronométrie de l'Observatoire de Genève. Médaille d'or à l'Exposition universelle de Paris, en 1889. Présentent à l'Exposition universelle de Chicago, en 1893, des montres compliquées et des montres de précision. Présents à l'Exposition nationale de Genève, en 1896. Plusieurs prix aux Concours de Chronométrie de Genève: 2e prix en 1884; 1er prix en 1885; 3e prix en 1885; 3e prix en 1886, deux fois; 3e prix en 1887; 1er prix en 1889, deux fois; 3e prix en 1889, deux fois; 3e prix en 1890, deux fois. Prix de série en 1885, 1886, 1887, 1888, 1889.

DUFOUR Abraham
Apprenti chez Antoine Arlaud en 1629. Compagnon en 1634. Maître horloger en 1636 à Genève. Forme Jean Dunant en 1649, Jonas Robert en 1652 et Bernard Dominicé.

DUFOUR Abraham & Jaques
S'associent pour fabriquer et vendre des montres de 1656 à 1660 à Genève.

DUFOUR Antoine
Maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DUFOUR Davi
Maître horloger genevois. Forme pendant quelques mois David Caillate en 1650.

DUFOUR et GABARET
Horlogers genevois. 1825-1850.

DUFOUR François
Apprenti horloger chez Marc Lagier en 1648 à Genève.

DUFOUR François-Joseph
Fabricant d'horlogerie genevois. 1800-1830.

DUFOUR François-Joseph, FOL (FOLL) & Cie
Horlogers genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Montres décimales, montres à répétition et à automates, montres en or et émail, une montre à minutes décimales. Vers 1793.

DUFOUR Isaac
Fils d'Abraham. Maître horloger genevois vers 1723.

DUFOUR J. E. & Cie
Seconde moitié du XIXe siècle. Montres de bonne qualité, à répétition à quarts et minutes. E. Wirth, Mentionné à Genève en 1900, leur succède. Signent une montre astronomique à calendrier perpétuel et chronographe.

DUFOUR Jacques-François
(Genève 1764-1832). Horloger. Montres à automates.

DUFOUR Jaques
Maître horloger genevois. Première moitié et milieu du XVIIe siècle. Forme David Caillate en 1650, Bernard Emery en 1663. Sassocie avec Abraham Dufour de 1656 à 1660

DUFOUR Jean
Originaire de Blois (France). Maître horloger à Paris puis Reçu habitant de Genève en 1725.

DUFOUR Jean-Antoine
Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIle siècle.

DUFOUR Jean-Etienne
Horloger genevois. Reçoit le 2e prix pour des chronomètres de série, à l'Observatoire de Genève, avec cinq chronomètres, en 1880. Montres à remontage spécial avec cliquet à dents verticales.

DUFOUR Jean-François
Fabricant d'horlogerie genevois. Début du XIXe siècle.

DUFOUR Jean-Jacques
Maître horloger genevois. Mentionné de 1732 à 1768.

DUFOUR Jules
Maître horloger genevois. Forme Daniel Caillate (Caillatte) en 1650.

DUFOUR L.
Maître horloger genevois, mentionné de 1770 à 1800.

DUFOUR P.-Antoine.
Horloger. Mentionné à Genève en 1860 et en 1862.

DUFOUR Paul
Horloger genevois. Mentionné de 1732 à 1768.

DUFOUR Paul-172
Originaire de Chancy (Dans les environs de Genève). Maître horloger. Apprenti chez Paul Jay en 1682. Comme de nombreux autres paysans, ces campagnards genevois s'adonnent à l'horlogerie durant les mois d'hiver. Le Conseil sévit contre eux en 1697, mais il leur permet « de travailler en leur particulier, dans les lieux où ils habitent à présent, mais... leur ordonne de congédier les apprentis et compagnons qu'ils pourraient avoir ».

DUFOUR Philippe
Constructeur de mouvements compliqués.

DUFOUR Philippe
Horloger indépendant contemporain, réputé pour ses créations.

DUFOUR Philippe
(Genève 1785-1851). Horloger. En 1810, se rend à Milan. Retourne à Genève en 1824 et crée avec Jean-Louis Gaberel un "établissement" d'horlogerie. Associés de 1824 à 1849. Montres en tous genres et de très bonne qualité, quelques-unes à échappements spéciaux, cylindre plat, cheville, duplex, etc.

DUFOUR Pierre
Fin du XVIIIe siècle. Montres simples et à répétition à toc et sur clochettes. Mentionné à Genève en 1807.

DUFOUR Pierre-Urbain
Maître horloger genevois. Forme François-Samuel Colladon en 1676, Barthélemy Duhamel en 1679.

DUFOUR Th.
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DUFOUR
Maître horloger genevois. Début et milieu du XVIIIe siècle. S'associe avec Pierre Prevost sous le nom de Dufour & Pierre Prevost. Signe un oignon-réveil.

DUFOUR
Horloger. Originaire de Cartigny (Environs de Genève).Mentionné Vers 1785.

DUFOUR
« Etablisseur » d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1840.

DUFOUR-BERTHOUD J-.E.
Horlogers. Mentionné à Genève en 1874.

DUFRENE Abraham
Apprenti horloger chez Paul Gervais en 1739 à Genève.

DUHAMEL Barthélemy
(Genève 1662-1705). Maître horloger. Apprenti chez Abraham Bobinet en 1675, chez Pierre-Urbain Dufour en 1679. Forme Philippe Decombe en 1688.

DUHAMEL Pierre
Horloger. Originaire de Blois. Paris et Genève. 1650-1686.

DUHAMEL Pierre II.
Originaire de Loire-et-Cher (France) 1630-1686. S'établit à Genève et devient maître en 1654. Fabrique des montres astronomiques avec boîtes émaillées, en cristal de roche, et montres en forme d'animaux. Forme Abraham Durand en 1656. Est cité comme bourgeois en 1661. En 1675 donna son fils Barthélemy à Abraham Bobinet maître horloger, natif, pour cinq ans d'apprentissage d'horloger, mais le confie à Pierre Urban, horloger citoyen en 1679. Son fils Pierre III étudie chez Etienne Bastard en 1676.

DUHAMEL Pierre III
Maître horloger genevois. Apprenti chez Etienne Bastard à Collonges la Cluse en 1676.

DUHAMEL Théodore
Apprenti orfèvre chez Pierre Mussard en 1676 à Genève.

DUMAS & RAISIN
Emailleurs sur bijoux. Présents à l'exposition de Genève en 1828. Mentionné à Genève en 1831.

DUMAS Jean-Daniel
Originaire de Montpellier (France). Apprenti pendulier, âgé de dix-sept ans. En 1793, chez David-Louis Montandon à la Brévine.

DUMIER Jacques-Louis
Originaire de Bursinel, Rolle (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1740.

DUMOLARD J.-Nicolas
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DUMONT (Mlle)
Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1900 et en 1924.

DUMONT Abraham
Né en 1701. Apprenti horloger chez Antoine Gervais en 1713 à Genève.

DUMONT Jean-Pierre
Au moment de son départ des Hauts-Geneveys, en 1778, mentionné « horloger en gros et petit volume, expérimenté en la dite profession »

DUMONT Jules
Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1874.

DUMONT L.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1874.

DUMONT-DIT-VIELJEAN Daniel
Cité comme horloger à La Chaux-de-Fonds en 1734. Vend en 1752 à Adam Droz-dit-Basset, en 1752, 17 pendules 2 horloges à cordes et 2 horloges de bois. Achète des cabinets à Ab.-L. Sandoz.

DUMONT-DIT-VUATEL David-Louis
Pendulier à La Chaux-de-Fonds en 1727.

DUMONT-SANDOZ David-Louis
Né en 1783, décéde 1857. Établi près de la Brévine, à la Chatagne, puis en 1840 à Ronde-Chaux. Achète des cabinets de pendules de 1811 à 1846 à Charles-François Dubois. Pendules à grande sonnerie et réveil.

DUMONTAY David
Compagnon horloger de Sébastian Arlaud en 1683 à Genève.

DUMONTAY Jean-Pierre
Horloger à Dardagny (Genève). Vers 1820.

DUNAND
Vers 1840 à Genève. Montres à échappement à cylindre, décorées de gravure en taille-douce.

DUNAND Ch.
Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1900.

DUNAND et BONNET
Monteurs de boîtes. Mentionné à Genève en 1844.

DUNAND J.-L.
Emailleur. Mentionné à Genève en 1860.

DUNANT & MEYER
Fabricants de pièces à musique. Mentionné à Genève en. 1835.

DUNANT Antoine
Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

DUNANT Ch.
Emailleur. Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1924. Ancien élève de la classe d'émaillerie, fondée en 1892, à l'Ecole des Arts Industriels.

DUNANT Daniel
Apprenti orfèvre chez Pierre Dutil en 1625 à Genève.

DUNANT David
Compagnon de 1658 à 1660. Maître horloger en 1661 à Genève.

DUNANT Gédéon
Apprenti horloger chez François Derabours en 1708 à Genève.

DUNANT Jean
Horloger. Mentionné à Genève en 1710 et en 1740.

DUNANT Jean
Apprenti horloger chez Jean-Baptiste Duboule en 1676 à Genève.

DUNANT Jean
Maître horloger genevois. Apprenti chez Jacques Sermand l'oncle en 1645 et chez Abraham Dufour en 1649.

DUNANT Jean-François
Maître horloger genevois. Forme Jean-François Gervais en 1722.

DUNANT Jean-Pierre
Horloger genevois. Mentionné vers 1800.

DUNANT Jean.
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Associé avec Jean Cusin de 1628 à 1634. Leur raison sociale est: Cusin & Dunant. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1640.

DUNANT Louis
Maître horloger genevois. Vers le milieu du XVIIIe siècle.

DUNANT Lucrèce
« Faiseur » de chaînettes à Genève. Forme Judith Dominicé en 1696.

DUNANT Maurice
Maître horloger genevois. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1777.

DUNANT Mauris
Apprenti graveur-ciseleur chez Isaac V Bordier en 1722 à Genève.

DUNANT Philippe
Originaire de Bossey (France). Domestique; "faiseur" de verges de montres. Reçu habitant de Genève en 1775.

DUNANT Pierre
Apprenti horloger chez Isaac Gondouz (Gondo ou Gandoz) en 1683 à Genève.

DUNANT Pierre
Apprenti horloger chez Jaques Sermand l'oncle en 1645 à Genève.

DUNANT Pierre-Antoine
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle.

DUNANT Pierre.
Apprenti horloger chez Jean IV Caillate (Caillatte) en 1721 à Genève.

DUPAN et HAIM.
Fabricant d'horlogerie et bijouterie, pièces à musique. Mentionné à Genève en 1844 et en 1860.

DUPAQUIER Jonas
Originaire de Fleurier, Neuchâtel (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1746.

DUPASQUIER Abram
Bourgeois de Neuchâtel. Reçoit le 12 déc. 1742 Certificat d'apprentissage de Josué Robert, horloger du roi à La Chaux-de-Fonds.

DUPENLOUX
Horloger-repasseur. Mentionné à Genève en 1835.

DUPERRET Daniel-Henri
Né en 1767 à la Brévine(Suisse). Apprenti en 1786 chez Ch.-Fréd. Colomb, pendulier à la Brévine.

DUPERRUT Antoine-Albert
Originaire de Vufflens-la-Ville, bailliage de Morges (Suisse). Polisseur de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1766.

DUPERRUT Jean-Jacques
Originaire de Lausanne (Suisse). Compagnon horloger. Reçu habitant de Genève en 1750.

DUPERUT Jean
Né en 1720 à Genève. Horloger.

DUPIAZ(S) (DUPIAT) Jacques
Originaire de Vandoeuvres, environs de Genève. Horloger à Genève de 1770 à 1794. Reçu habitant de Genève en 1785. S'établit à Grenoble (France) en 1795 et fonde avec Flessières une manufacture de montres.

DUPIN (Association Viala, Dupin & Argand)
Fin du XVIIIe siècle. Horlogers fabricants genevois.

DUPIN Frères
Fabricants d'horlogerie. Vers 1780-1800 à Genève.

DUPIN Paul
Horloger genevois. 1710-1767.

DUPLELY & Cie.
Fabriquent des montres compliquées. Construisent des boîtes pour pendules pour Droz & Leschot. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle à Genève.

DUPLESSIS
Horloger. Carouge, environs de Genève. XVIIIe siècle.

DUPLEX
Horloger genevois. Première moitié du XIXe siècle. Montres simples à échappements à verge et à cylindre.

DUPLEX (DUPLEIX) Jean-Pierre
Originaire de Lutry, bailliage d'Echallens (Suisse). Horloger cadraturier. Reçu habitant de Genève en 1790.

DUPLEX Etienne (Estienne)
Orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIe, début du XVIIe siècle. Forme Isaac I Bordier de 1592 à 1594.

DUPLEX François
Maître horloger et orfèvre genevois. Apprenti chez Jean Dechevrant, maître horloger, en 1630. Boîtes de montres.

DUPLEX Jean
Apprenti orfèvre chez Pierre Ledamoisel (Ledamoiselle ou Le Damoysel) en 1630 à Genève. Boîtes de montres.

DUPLEX Pierre
Horloger genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DUPLEX Pierre-164
Maître orfèvre et maître lapidaire genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DUPONT
Horloger de 1810 à 1830 à Genève. Montres en tous genres. Signe une petite montre à échappement à cylindre plat à engagement horizontal, avec balancier visible côté cadran.

DUPUIS FRERES.
Tailleurs de diamants pour montres destinées au marché indien. Reçoivent une distinction honorifique en 1883.

DUPUIS Jacques
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Apprenti chez Paul jay en 1673.

DUPUIS Jean
Horloger genevois, mentionné vers 1525.

DUPUIS Louis-Jacques
du bailliage d'Yverdon (Suisse). Reçoit en 1791 Lettre d'apprentissage de David-Guillaume Engel, maître-pendulier à La Chaux-de-Fonds.

DUPUY & FILS
Fabricants horlogers genevois. 1840.

DUPUY A.
Etablisseur d'horlogerie, Mentionné à Genève de 1828 à 1840.

DUPUY Augustin
Maître lapidaire genevois, mentionné vers 1689.

DUPUY Jacques
Maître horloger de Paris, établi à Neuchâtel-ville depuis 1688. Enterré en 1696.

DUPUY Louis
Apprenti pendulier de Jean-Pierre Guye, aux Verrières depuis 1755.

DUPUYS Jaques
Maître horloger genevois. Travaille de 1673 à 1688. Forme Samuel Bordier en 1678.

DURADE
Etablisseur d'horlogerie genevois. Première moitié du XVIIIe siècle.

DURADE Abel
Horloger genevois. 1750-1770.

DURADE Abel-163
Originaire de Quercy (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1707.

DURADE Albert
Apprenti horloger chez Pierre Volet en 1699 à Genève.

DURAFFOURD
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1844.

DURAFOUR Fanny
Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1857.

DURAND
Graveur pour l'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828.

DURAND Abraham
Apprenti horloger chez Pierre II Duhamel en 1656 à Genève.

DURAND Abraham-162
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

DURAND Charles et DURAND L.
Horlogers. Mentionné à Genève en 1874.

DURAND François
Emailleur. Mentionné à Genève en 1866.

DURAND-160
Fabricant, graveur et marchand horloger. Mentionné à Genève de 1826 à 1828.

DURAND-161
Courtier en horlogerie. Mentionné à Genève en 1828.

DURANT Jean-Louis
(Genève 1654-1718). Maître orfèvre et peintre sur émail. Cité dans les archives d'Etat en 1685. On connaît de lui au moins deux montres: l'une est au British Museum (Londres, Angleterre) et l'autre appartient à l'ancienne collection Gelis. Signe: "I.L. Durant pinx.".

DURET
Pendulier. Première moitié du XIXe siècle. Présent à l'Exposition de Genève et mentionné en 1828.

DURET François-Louis
Etagnières, bailliage d'Echallens (Suisse). Horloger. Domicilié à Genève, a un fils. Reçu habitant de Genève en 1790.

DURIEU fils
Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

DURON fils
Horloger. Montre en argent à seconde au centre et échappement spécial du type Jean-Renaud, duplex à 1 seconde. mentionné vers 1850.

DÜRR J.-L. Horloger
Mentionné à Genève en 1860.

DÜRR. Horloger-repasseur
Mentionné à Genève en 1835.

DURUZ Rodolphe
Horloger. Reçu habitant de Genève en 1726.

DUSEIGNEUR (DU SEIGNEUR) Antoine
Originaire du Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1755.

DUSEIGNEUR David
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DUSEIGNEUR Pierre
Fabricant horloger genevois. Première moitié du XVIIIe siècle.

DUTEIL Abraha
Maître orfèvre genevois. Fin du XVIe, début du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

DUTEIL Abraham
Maître orfèvre genevois. Milieu du XVIIe siècle.

DUTEIL Jean
Maître orfèvre genevois. Apprenti chez Jean Sicher maître orfèvre, en 1640.

DUTEIL Pierre
Marchand et maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

DUTEIL Pierre-159
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DUTENS Daniel
Apprenti horloger chez Bernard Dominicé en 1683 à Genève.

DUTIL (DUTEIL) David
Maître horloger genevois. Moitié et seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Dominique Decarro en 1671.

DUTIL (DUTEIL) Pierre
Maître orfèvre genevois. Forme plusieurs apprentis, dont Danyel Dunant en 1625, Domeine Tollot en 1631.

DUTOI François
Horloger. Mentionné à Genève en 1861 et en 1874.

DUTRAMBLE
Horloger genevois. Première moitié du XIXe siècle.

DUTREMBLEY Isaac
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

DUTREMBLEY Jean-Pierre
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

DUTREVE Antoine
Atelier d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1866.

DUTRUY Jean-Louis
Natif de Genève. Emailleur. Reçu habitant de Genève en 1761.

DUVAL
Horloger constructeur à Carouge, environs de Genève. Début du XIXe siècle. Montre à fusée et à échappement à verge, avec boîte à trois ors.

DUVAL André
Maître horloger et marchand genevois. Forme plusieurs apprentis, dont Michel Cartelier en 1627, Abraham Badollet en 1638, Jacques Pattru en 1650, Daniel Cusin, Loys Bovier en 1651, et Etienne Bourguereau en 1665.

DUVAL David
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

DUVAL Ernest
Horloger genevois vers 1900. Montres à répétition de bonne qualité.

DUVAL Estienne
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Sa raison sociale figure sur deux actes notariés de 1617 et 1618.

DUVAL Gaspard
Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle.

DUVAL Jacques
Maître horloger genevois en 1668. Apprenti, chez Jean Duval compagnon horloger, en 1660. Reçoit un prêt de 100 florins de Jaques I Joly pour présenter son travail de maîtrise.

DUVAL Jean
Maitre horloger genevois. XVIIe siècle. Forme Jean Fichet en 1622, Jacques Duval en 1660.

DUVAL Jean-Gaspard
Maître horloger en 1679 à Genève.

DUVAL Pierre
Maître orfèvre genevois. Apprenti chez Louis Duverney maître orfèvre, en 1642.

DUVAUD Daniel
Horloger genevois de 1794 à 1808.

DUVAUX John
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DUVERDREY & BLOQUEL
Horlogers genevois. Fabriquent des pendulettes de voyage. Achètent en 1914 le brevet des échappements hélicoïdaux à dégagement rectiligne géométrique, qui s'appliquent aux échappements de Thavernau, et l'adaptent sur quelques pendules de voyage,

DUVERNAY André
Horloger genevois mentionné vers 1750.

DUVERNAY Hypolite
Maître horloger genevois vers 1700.

DUVERNAY Pierre
Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIle siècle.

DUVERNEY Huguin
Apprenti horloger genevois chez Abraham Dechoudens, en 1631. Compagnon de Georges Louis, devient maître horloger en 1636.

DUVERNEY Louis
Maître orfèvre genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Fournit des boîtes de montres à la Maison Jn Arlaud (maître horloger) de 1665 à 1680. Forme Aymé Senebier en 1630 et Pierre Duval en 1642.

DUVET
Horloger. Mentionné à Genève vers 1907.

DUVET Jean
Orfèvre et émailleur. Reçu bourgeois de Genève en 1541. Exécute des émaux pour la Seigneurie en 1544.

DUVET-158
Fabricant d'horlogerie. Mentionné de 1815 à 1830.

DUVILLARD Grille
Fabricant horloger en 1820.

DUVILLARD J.
Horloger. Mentionné à Genève en 1874.

DUVILLARD Jean-Pierre
Maître et marchand orfèvre genevois. Fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle. Boîtes de montres.

DUVIVIER David-Denis
Originaire de Rouen (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1791.

DUVOISIN Jacques
Orges, bailliage d'Yverdon (Suisse). Emailleur. Reçu habitant de Genève en 1761.

DUVOL
Horloger genevois. Première moitié du XIXe siècle.

DYPSA
Marque genevoise enregistrée.

Lecture 1 commentaire(s)

8 Novembre 2018
JEAN-PIERRE LÉVÊQUES
0609364981 BONJOUR COMMENT TOURNER LES PAGES du dictionnaire des horlogers suisse ,;?? MERCI CORDIALEMENT JPL
8 Novembre 2018
Worldtempus
Bonjour, Merci pour votre question. Pour "feuilleter" le dictionnaire, il suffit de descendre jusuq'à la fin de chaque page. Vous verrez ainsi les autres pages avec les indications d'ordre alphabétique. Cordialement, Paul O'Neil

Vous aimerez aussi