×

Cette recherche est sponsorisée par A L’Emeraude

Rechercher dans :
Eberhard & Co - Cinq montres Eberhard & Co. à surveiller lors des enchères

Eberhard & Co Cinq montres Eberhard & Co. à surveiller lors des enchères

L’expert Geoffroy Ader nous aide à choisir chez Eberhard & Co. des stars potentielles pour les enchères.

Selon Geoffroy Ader, qui a 22 ans d’expérience dans l’industrie des enchères, « rien n’est plus irrationnel qu’une vente aux enchères ». Cela explique pourquoi certaines montres peuvent atteindre des sommes pharamineuses, et être vendues à des prix qui éclipsent ceux de super voitures ou de biens immobiliers de premier ordre.

Peu de marques horlogères ont la chance de tirer avantage des répercussions de ces prix stratosphériques lors d’enchères, mais dans le cas d’Eberhard & Co. il y a nombre d’autres facteurs qui rendent ces montres attractives aux yeux des collectionneurs. L'un d'entre eux est qu’Eberhard & Co. peut s’enorgueillir de 130 ans de production ininterrompue, un exploit dont assez peu de marques, en-dehors des grands noms de l’horlogerie de luxe, peuvent se targuer. De plus, tout au long de l’histoire de la marque, ses montres ont été fabriquées et vendues en quantités relativement restreintes, elles sont donc rares. Voici 5 des plus rares qui seront sans aucun doute des succès lors des enchères.

Montre bague, années 1920
C’est une pièce si rare que la seule information disponible est la photo figurant sur cette page. Geoffroy Ader admet qu’en plus de 20 ans de carrière il n’en a jamais vu aucune vendue aux enchères.

Chronographe, 1935
L’un des exemples les plus récents de vente d’un chronographe ancien Eberhard & Co. s’est déroulé lors de la vente thématique « Start-Stop-Reset » organisée par Phillips à Genève en 2016.

Chronographes à rattrapante, années 1940
S’il est un domaine dans lequel Eberhard & Co. s’est montré historiquement fort, c’est le chronomètre à rattrapante. En effet la marque peut se vanter de modèles remontant aux années 1940. Deux de ces modèles de 1939 ont été vendus chez Christie’s à Genève en 2014 pour 40'000 CHF. Il est intéressant de noter que les deux modèles se sont vendus au même prix, alors même que l’un était en or et l’autre en acier inoxydable. A la vente Phillips « Start-Stop-Reset » de 2016,  un chronographe à rattrapante Eberhard & Co. de 1939 en acier inoxydable a été adjugé à 45'000 CHF. Comme le souligne Geoffroy Ader, l’acier peut parfois valoir encore davantage que l’or au cours d’une enchère.

A l’origine, les chronographes à rattrapante ont été développés pour aider les pilotes qui avaient besoin de la fonction rattrapante pour naviguer précisément entre les points de cheminement au début de l’aviation. Une telle précision est devenue vitale pendant les années de guerre. Donc quand l’utilisation de cette fonction peut être combinée avec deux choses qui font saliver les collectionneurs – la rareté et la provenance – les augures pour les enchères sont bons. Le parfait exemple en est le dénommé chronographe à rattrapante de poche « Sistema Magini ». Il tient son nom du pilote Publio Magini pour lequel il a été fabriqué pour un vol de retour Rome-Tokyo en 1942. Il s’est vendu pour € 56'000 en 2012 à Meeting Art.

Extra-Fort, 1942
Voici le cas d’un modèle vedette avec un impact durable sur la marque, au point que l’Extra-Fort est presque plus grand que la marque Eberhard & Co. elle-même. L’importance d’avoir un tel modèle qui se démarque des montres vintage, plutôt que de n’être qu’une marque prestigieuse qui commerce davantage sur son image lors des enchères, peut aussi être un atout. Pour l’instant ces modèles, bien que rares, sont encore relativement abordables lorsqu’ils se retrouvent dans une vente aux enchères.

Scafograf, 1959
D’après Geoffroy Ader, ces dernières années de plus en plus de collectionneurs cherchent des modèles plus sportifs lors des enchères. Eberhard & Co.  a de l’expérience en la matière grâce à ses modèles Contograf et Scafograf. Malheureusement le premier est une denrée rare dans les enchères, tandis que le second se vend bien s’il est en bon état. Lors de la Phillips Geneva Watch Auction Three en 2016, un Scafograf rare de 1959 s’est vendu à CHF 28'750, plus du double de l’estimation la plus haute.

Deux autres éléments font des montres Eberhard & Co. des objets alléchants  pour les collectionneurs. Premièrement la marque offre des extraits de ses archives pour les pièces anciennes, fournissant ainsi une confirmation primordiale et la tranquillité d’esprit aux acheteurs potentiels. Deuxièmement la marque possède de nombreux témoignages authentiques de ses clients remontant aux années 1940, ce qui renforce sa légitimité historique. Cela sera encore davantage mis en évidence avec la publication le mois prochain d’un nouveau livre consacré aux 130 ans d’Eberhard & Co.

Cinq montres Eberhard & Co. à surveiller lors des enchères

Modèles de collection © Eberhard & Co.

La marque

Depuis 1887, Eberhard & Co. vit sous le signe de la passion, de l'innovation et du soin accordé au détail et au design. Ces valeurs définissent la Maison depuis sa fondation.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi