X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Moinet

Rechercher dans :
Watches and Wonders
Vacheron Constantin - Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Vacheron Constantin Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Du sport-chic, de la complication, des variations féminines : Vacheron Constantin joue l’équilibre cher à ses collectionneurs

L’art horloger, l’héritage, la bienfacture, une « élégance intemporelle qui symbolise ce classicisme horloger où le soin du détail devient une signature », comme le signe elle-même la maison dans un élan de lyrisme : Vacheron Constantin joue une partition parfaitement maîtrisée qui ravit ses collectionneurs – à défaut, parfois, d’un nouveau coup de tonnerre comme le fut l’épatante Twin Beat de 2019. 

Le millésime 2022 se situe dans cette perspective : rien de fondamentalement nouveau, mais une foule de détails et des alliances de complications existantes qui poursuivent une narration qui s’écrit depuis 1755. 

Overseas : plus technique, plus démonstrative

De la large collection Overseas (34 références, la troisième en volume chez Vacheron Constantin), on connaissait le rare squelette (un modèle, uniquement sur QP) et le non moins rare tourbillon (un seul modèle également). Aujourd’hui, la manufacture associe les deux et donne naissance à la première montre squelette à tourbillon de la collection Overseas. 

Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Overseas tourbillon Squelette © Vacheron Constantin

L’on pourrait gloser sans fin sur l’intérêt d’un tourbillon dans une montre de sport. Là n’est pas le débat : à ce jeu stérile, on pourrait même s’interroger sur l’intérêt de la montre mécanique dans son ensemble, alors que n’importe quelle tocante à quartz à 5 francs sera plus précise. Si l’Overseas Tourbillon Squelette existe, c’est aussi – et surtout – pour la beauté de l’art horloger, auquel Vacheron Constantin excelle. 

Aussi, la manufacture n’a pas fait les choses à moitié. Si la pièce se décline en un traditionnel or rose, c’est aussi la première Vacheron Constantin 100% titane avec bracelet intégré. Le calibre de base est celui de l’Overseas Tourbillon, le 2160 (devenu 2160 SQ), qu’il partage ponctuellement avec une Traditionnelle et une Fiftysix. 

Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Overseas tourbillon Squelette © Vacheron Constantin

C’est un mouvement automatique doté d’une admirable réserve de marche (80 heures), qui bat à la douce fréquence de 18'000 alt. / heure, un choix d’esthète que les collectionneurs apprécieront. C’est d’ailleurs cette fréquence basse qui autorise une si généreuse autonomie, et qui est un choix de tradition pour un tourbillon – peut-être un peu moins pour une pièce sportive, mais si l’on avait cadencé le mouvement à 28'000 alt. / heure, on aurait reproché l’inverse au Cal. 2160 (faible réserve de marche, inapproprié pour un tourbillon). Vacheron Constantin a fait un choix, celui de la tradition. 

La version titane est la plus intéressante, la plus moderne. On apprécie la platine, ses quatre ponts et le barillet traités NAC gris anthracite, un exercice peu commun pour Vacheron Constantin. Flancs étirés, anglage, chanfreins polis : la manufacture a, pour le reste, préservé sa maitrise incontournable de la finition. Le Cal. 2160SQ est d’ailleurs lui aussi, comme le 2160, certifié Poinçon de Genève. À noter que la version titane sera disponible uniquement dans les boutiques Vacheron Constantin.

QP Chronographe : un nouveau cadran aux 1000 différences

Ce n’est pas une Excellence platine...mais cela y ressemble fortement. La Traditionnelle quantième perpétuel chronographe s’inscrit dans le pur classicisme Vacheron Constantin, tant par son esthétique que sa technique. Celle-ci est incarnée par le Calibre 1142 QP, que l’on trouve déjà en deux références similaires au sein de la collection actuelle – l’une en platine, l’autre en or rose. La nouvelle version est en platine, mais avec cadran saumon. 

Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Traditionnelle Quantième Perpétuel Chronographe © Vacheron Constantin

Il faut regarder de très près pour en discerner les nouveautés, mais c’est précisément ce qui en fait le charme : l’échelle du tachymètre affiche un « Base 1000 » qui n’existait pas avant. La minuterie est beaucoup plus fine et aérienne. Le tachymètre est de type « sector dial », alternant des segments blancs avec, toutes les cinq unités, un segment noir. Plus significatif : la police des chiffres arabes a été arrondie. Les index ne sont plus dans la minuterie, mais en dessous. L’indicateur de date n’alterne plus chiffres et points, mais chiffres et segments. Autant de détails qui raviront les collectionneurs : la pièce est globalement plus aérée, plus lisible, peut-être plus « QP » que « Chrono ». 

Montres féminines : nouveau QP et nouveau cadran

Côté féminin, la Traditionnelle s’enrichit d’une nouvelle complication. On ne lui en connaissait que deux : tourbillon et phase de Lune. Il faudra désormais compter avec un quantième perpétuel. Il est animé par le Calibre 1120 QP, qui n’existait à présent que dans les Overseas. C’est donc un changement de registre pour ce mouvement à la technique atypique, dotée d’une petite réserve de marche (40 heures) mais aussi et surtout d’une fréquence peu commune (2,75 Hz, soit 19'800 alt./h). 

Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Traditionnelle Quantième Perpétuel Ultra-Plate © Vacheron Constantin

Son passage dans la collection Traditionnelle pour femme lui imprime deux directions opposées : il s’emboîte désormais dans un boîtier de diamètre beaucoup plus réduit (36,5 mm), mais qui prend en épaisseur (8,43 mm contre 8,1 mm lorsqu’il équipait l’Overseas de 41,5 mm). 

Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Traditionnelle Quantième Perpétuel Ultra-Plate © Vacheron Constantin

La pièce sera déclinée en or rose ou blanc, avec respectivement cadran en nacre blanche ou bleue. La lunette sera systématiquement sertie. On retrouve côté cadran la sobriété caractéristique de la collection, agrémentée de quelques particularités comme les cornes et la boîte étagées, le fond cannelé, les aiguilles dauphine survolant une minuterie chemin de fer ponctuée d’index bâton. Et pour la première fois dans la collection, la pièce est dotée d’un bracelet interchangeable sans outils.

Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Patrimony Automatique © Vacheron Constantin

Enfin, la collection Patrimony Automatique évolue en douceur. Principale nouveauté : deux nouveaux cadrans, bleu profond et rose blush, qui sont dorénavant dégradés – une variation qui n’existait pas jusqu’à présent dans la collection. Chaque modèle se décline en or banc ou or rose, avec lunette sertie ou non sertie – soit un total de quatre nouvelles Patrimony Automatique, complétant les 10 références existantes. 

Vacheron Constantin : l’art de l’équilibre

Patrimony Automatique © Vacheron Constantin

 

Vous aimerez aussi

La marque

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime l’horloger ou l’artisan qui dévoue son savoir-faire à la naissance d’un garde-temps d’exception. La Manufacture travaille également dans un esprit d’éthique sociale et environnementale – elle est notamment certifiée par le Responsible Jewellery Council...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >