X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par DOXA

Rechercher dans :
GMT Magazine
Technique  - Le platine envoie du lourd

Technique Le platine envoie du lourd

Pesant, prestigieux, brillant, le platine s’était éclipsé de l’horlogerie ces dernières années. Il revient en force, sur tous les styles de poignet et avec des arguments de poids

Il est gris, légèrement plus sombre que l’acier et d’une densité rare. Le platine est le métal le plus prestigieux de l’horlogerie. Plus que l’or, plus que les composites de carbone, plus que ses cousins exotiques que sont le tantale et le palladium, il règne sans partage sur le très haut de gamme. Mais la prépondérance des montres informelles en acier et en titane, la recherche de prix plus attractifs l’avaient relégué au rang de rareté à la limite du suranné. Comme toute tendance, elle se renverse. Les segments les plus haut de gamme du marché étant ceux qui s’en sortent le mieux, on court après la valeur, après le prestige, et pour certains habitués, on relance une mécanique bien huilée.

Lourd

Derrière ces questions de temporalité, le platine est régi par une autre logique: le poids naturel de ce métal, 20% plus dense que l’or, presque trois fois plus que l’acier. Une boite de montre de 40mm pèse rapidement 100 grammes à elle seule, et on atteint le triple si le bracelet est taillé dans la même matière. Pour supporter une telle présence au poignet, il ne suffit pas d’être un colosse. Elle se sent à tout instant et c’est justement ce qu’apprécient ses inconditionnels : une montre qui pèse, qui se rappelle à son porteur, et qui fait bien sentir son prix.

Le platine envoie du lourd

Tonda PF Split Seconds Chronograph © Parmigiani Fleurier

Tendre

Paradoxalement, c’est un métal de faible technicité. Une grande partie de la recherche sur les matériaux d’horlogerie contemporaine porte sur l’allègement, et le platine s’en trouve naturellement exclu. Le second axe est le durcissement, qui laisse une petite place à ce métal plutôt mou, car l’alliage légal doit en être composé à 95%. Mais avec les 5% restants, Panerai a réussi à le rendre moins rayable avec son alliage Platinumtech, inauguré sur la PAM1116, un calendrier perpétuel automatique dans une boite Luminor Marina.

Le platine envoie du lourd

PAM1116 Luminor Marina Platinumtech © Panerai

Rare

Le prestige naturel du platine lui vaut des exécutions particulières, des couleurs de cadran à part et parfois, la primauté de lancements, en particulier des modèles à grande complication. Chez Bulgari, c’est L’Octo Finissimo Calendrier Perpétuel ultrafin (5,8mm tout compris) inauguré à la fois en titane et en platine. Le dernier en date chez Patek Philippe est la 5236P qui, comme toutes les Patek qui se terminent par un P, est sertie d’un diamant entre les cornes à 6 heures. Cartier utilise également une pierre pour signaler ses pièces faites dans ce métal dont la maison est coutumière depuis les années 1920. Dans ses collections contemporaines, le cabochon qui coiffe la couronne n’est pas une pierre bleue, mais un rubis bien rouge, comme sur la Cartier Privé Cloche Skeleton.

Le platine envoie du lourd

Quantième perpétuel en ligne 5236P © Patek Philippe

Exclusif

La Collection Excellence Platine de Vacheron Constantin rassemble les pièces ainsi faites. Elles se distinguent par leur cadran, exécuté en platine massif, sablé et porteur de la signature «Pt950» dans un cartouche. De son côté, Rolex réserve ses cadrans bleu dit glacier à son modèle Day-Date en platine, qui est le seul à avoir droit de manière régulière à ce métal. La palme du prestige revient cependant à Parmigiani Fleurier, qui a choisi d’utiliser le roi des matériaux pour les 25 exemplaires de son modèle le plus avancé, la Tonda PF Split Seconds Chronograph. 

Le platine envoie du lourd

Historiques American 1921 – Collection Excellence Platine © Vacheron Constantin

En tant que lecteur de WorldTempus, nous avons le plaisir de vous offrir la version digitale de ce GMT à télécharger.

Gaieté, force et confiance

© GMT Magazine

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Bulgari possède sa propre définition de l’excellence, qui implique l’équilibre parfait entre design, valeur ajoutée, qualité des produits et service mondial. Concernant l’horlogerie,  tout...

En savoir plus >

Audace et inventivité, l’histoire horlogère de la Maison Cartier est le reflet d’un état d’esprit unique : « le joaillier des rois et le roi des joailliers». Sa renommée est liée à la tradition...

En savoir plus >

Chaque montre Panerai est aussi unique que l'histoire qu'elle raconte. Panerai produit depuis 1860 des instruments et des montres de grande précision, conçus et développés pour répondre aux...

En savoir plus >

L’un des plus récents exemples de réussite dans l’industrie horlogère suisse, Parmigiani Fleurier est né du lien étroit entre l’horloger Michel Parmigiani et la Fondation de Famille Sandoz

En savoir plus >

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son...

En savoir plus >

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime...

En savoir plus >