X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Hublot

Rechercher dans :
Test en équipe WorldTempus
TAG Heuer - Test en équipe

TAG Heuer Test en équipe

Cette semaine, l'équipe rédactionnelle teste la TAG Heuer Aquaracer Professionnal 1000 Superdiver

Brice Lechevalier

Quand la plongée reflète l’essor. Disons-le tout de suite, lorsque le CEO de TAG Heuer Frédéric Arnault m’a présenté cette pièce la veille de Watches & Wonders dans sa suite de La Réserve, j’ai eu un coup de cœur. Le problème avec les coups de cœur, c’est de tenir la distance. Six semaines et 300 montres plus tard, essentiellement découvertes durant le salon, l’attractivité est restée intacte. J’aime cette montre de plongée. Bien sûr je fais partie des 99% des porteurs de montres de plongée qui se contentent de longueurs en surface. Mais quand j’aime, ce n’est pas à moitié : j’ai confié l’Aquaracer Superdiver à notre horloger de la rédaction pour qu’il lui consacre un Banc d’essai de 4 pages dans le [[GMT]] Eté, elle figure également dans notre Top 50 du Millennium Watch Book 2022 consacré aux montres de plongée (qui parait cet automne), sans oublier ce test d’équipe de WorldTempus, et sans doute une vidéo ShowCase pour notre chaine Youtube. TAG Heuer surfe sur une nouvelle vague dont Porsche n’est pas le seul moteur.

Test en équipe

TAG Heuer Aquaracer Professionnal 1000 Superdiver © GMT Magazine/Brice Lechevalier

Jean-Christophe Teigner

Lorsque vous mettez la nouvelle TAG Heuer Aquaracer Professionnal 1000 Superdiver au poignet, vous êtes tout de suite challengé. Cette montre vous met au défi. Serez-vous à la hauteur de ses ambitions et de ses performances ? Certes, jamais nous n’irons à 1000 mètres sous l’eau. En tout cas, moi ce n’est pas prévu à mon programme de cet été ! Jamais je ne serais un super diver. Ne jamais dire jamais. Mais tout de même, avec cette montre, vous vous sentez immédiatement prêt pour l’aventure et de longues apnées dans les eaux de la méditerranée plus précisément en Sicile, à Taormina. 

Avec son mouvement conçu avec Kenissi, TAG Heuer s’est ouvert à un autre univers, une autre façon de concevoir le mouvement. Alors à nous d’en être digne et de partir à l’aventure avec la nouvelle TAG Heuer Aquaracer Professionnal 1000 Superdiver !

PS. Merci de nous faire passer vos futures photos de vacances sous-marines avec le profondimètre pour preuve !

Test en équipe

TAG Heuer Aquaracer Professionnal 1000 Superdiver © Fine Watch Club/Jean-Christophe Teigner

Marie de Pimodan

Soyons franc : hormis un incroyable baptême de plongée à Cuba il y a un peu plus de 18 ans, je n’ai jamais véritablement offert à la petite sirène qui sommeille en moi l’opportunité de s’exprimer. Au-delà de 5 mètres de profondeur, je suis au bord de l’évanouissement. Autant dire que quand j’ai vu l’Aquaracer Professional 1000 Superdiver arriver au bureau, j’ai naturellement pris peur : ce team test allait-il nécessiter un essayage de la montre dans des conditions extrêmes ? Pas cette fois et c’est finalement bien dommage car j’imagine qu’avec une telle montre-outil au poignet, on ne peut que se sentir en confiance dans les plus grandes profondeurs marines. Tout d’abord, la lisibilité est exemplaire grâce à l’utilisation de la couleur orange pour les aiguilles et une partie de la lunette en céramique noire mais aussi l’usage du grade le plus élevé de Super-LumiNova, le très puissant et lumineux SLN Grade X1. Ensuite, l’Aquaracer Professional 1000 Superdiver respecte non seulement les normes habituelles des montres de plongée mais elle possède également la certification ISO 6425:2018 pour les montres de plongée en saturation. Enfin, son mouvement automatique, le calibre TH30-00 conçu par Kenissi [[Manufacture]] se distingue par sa fiabilité. De quoi me sentir à l’aise comme un poisson dans l’eau avec cette montre imposante certes – 45mm, mais somme toute assez légère grâce à l’utilisation du titane grade 5 pour le boîtier.

Test en équipe

TAG Heuer Aquaracer Professionnal 1000 Superdiver © GMT Magazine/Marie de Pimodan

Sophie Furley

Je dois dire que Guy Bove, le directeur de la création de TAG Heuer, et son équipe ont fait un travail remarquable sur la dernière génération de l'Aquaracer. Il est difficile de croire que la collection a plus de 25 ans maintenant (j'en ai possédé une au début des années 90 et je l'ai toujours quelque part). L'année dernière, la collection a subi un certain nombre de changements pour en faire une version plus élégante, afin qu'elle puisse être portée à peu près n'importe où et rester élégante. Cette nouvelle Aquaracer Professional 1000 Superdiver, avec ses touches d'orange et sa luminescence spectaculaire, se distingue vraiment. Même dans le couloir faiblement éclairé du bureau de WorldTempus, la Super-LumiNova se mettait en valeur.  Avec ses 45mm, elle est sans doute un peu grande pour mon petit poignet de femme, mais donnez-moi une combinaison de plongée et je pourrais sans aucun doute porter cette montre ! 

Test en équipe

TAG Heuer Aquaracer Professionnal 1000 Superdiver © WorldTempus/Sophie Furley

Suzanne Wong

Tout d'abord, il s'agit d'une montre lourde. Ce n'est pas une montre que vous portez si tout ce que vous voulez faire est de vous prélasser au bord de la piscine et de lire un roman policier. Quels que soient les efforts que vous avez déployés pour sculpter votre corps parfaitement musclé, si vous portez l'Aquaracer Pro 1000 Superdiver de TAG Heuer, votre bras se fatiguera à force de tenir le livre au bout de dix minutes. Peu importe le nombre de flexions de bras que vous pouvez faire en salle de sport, porter l'Aquaracer Superdiver est un sport d'endurance. Et c'est tout à fait intentionnel. Sur son bracelet complet, elle pèse près de 190g, soit environ 40 à 50g de plus que les montres similaires de la catégorie plongée. Entrons maintenant dans le vif du sujet : il s'agit d'une montre de plongée. Son poids n'a pas vraiment d'importance, car les choses ne semblent pas aussi lourdes sous l'eau. En fait, après avoir fait une rapide expérience au bureau, selon les principes d'Archimède, je peux confirmer que l'Aquaracer Pro 1000 Superdiver de TAG Heuer, avec son bracelet, semble 40g plus légère que son poids réel lorsqu'elle est immergée dans l'eau. Et elle doit être immergée dans l'eau, car cette montre est conçue pour une profondeur de 1000m, et les montres doivent être portées pour ce pour quoi elles ont été conçues. Résistez à la tentation de faire de l'Aquaracer Superdiver une soi-disant "plongeuse de bureau" - même si vous croulez sous le travail, l'eau métaphorique ne fera pas l'affaire avec cette montre-outil. Cette montre vaut la peine d'être emportée lors de votre prochaine aventure sous-marine.

Test en équipe

TAG Heuer Aquaracer Professionnal 1000 Superdiver © WorldTempus/Suzanne Wong

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Plus de 150 ans de savoir-faire horloger et d'innovations techniques ont permis à TAG Heuer d'être aujourd'hui la référence absolue en matière de montres de sport d'avant-garde. En accompagnant l’essor de disciplines exigeant une chronométrie toujours plus précise, TAG Heuer a développé des capacités uniques soutenues par une vision à long terme de ce qu’est et sera l’horlogerie de demain.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >