X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Panerai

Rechercher dans :
TAG Heuer - TAG Heuer recrute Ryan Gosling et dévoile sa nouvelle Carrera

TAG Heuer TAG Heuer recrute Ryan Gosling et dévoile sa nouvelle Carrera

Ce n’est plus un ambassadeur, c’est un trophée. TAG Heuer vient d’annoncer l’arrivée à ses côtés de l’acteur Ryan Gosling. Et l’homme porte une Carrera...à trois aiguilles

Il y avait du monde mardi soir à l’Automobile Club de France, sur la place de la Concorde, au cœur de Paris. Un écrin de choix à la juste mesure de l’événement : TAG Heuer annonçait une nouvelle déclinaison de sa mythique Carrera, portée par un ambassadeur en voie de l’être, Ryan Gosling. 

L’homme coche effectivement toutes les cases qui ont séduit Frédéric Arnault, PDG de TAG Heuer : une popularité hors norme, un profil consensuel, un professionnel unanimement salué, un physique qui l’est tout autant et une propension naturelle à l’action. Une véritable prise de guerre pour un acteur qui, l’on peut s’en douter, a dû être courtisé par de multiples marques. Surtout qu’en termes horlogers, Ryan Gosling était jusque-là vierge de tout autre partenariat – un immaculé marketing devenu rare ! 

TAG Heuer recrute Ryan Gosling et dévoile sa nouvelle Carrera

Ryan Gosling © TAG Heuer

Appelez-la Trois Aiguilles

L’homme ne vient pas seul : il porte au poignet une Carrera trois aiguilles – ou plus exactement Carrera Trois Aiguilles, puisque la description de la montre est aussi son nom officiel, majuscules comprises. La collection avait déjà vu le jour au début des années 2000.  Elle revient parée de nouveaux atours. 

De prime abord, l’initiative peut toutefois autant surprendre que lorsque Breitling annonçait une Navitimer sans chronographe. Verrait-on une Porsche sans compte-tours ? Il faut donc se faire (un peu) violence et admettre que la Carrera, c’est aussi une ligne, un esprit, une histoire, qui peuvent sans (trop de) difficultés se transposer à un modèle à trois aiguilles. Et pour faciliter la conversion, TAG Heuer a sorti l’artillerie lourde : pas moins de 13 références réparties en quatre versions : Day Date 41 mm, Twin-Time Date 41 mm, Date 39 mm et Date 29 mm. Elles s’étageront de 2550 euros à 3100 euros. 

La gamme a donc le bon goût de ne pas viser les hommes d’un côté, les femmes de l’autre, sauf peut-être avec cette dernière version de 29 mm qui semble définitivement orientée du côté de la gent féminine. Pour le reste, les modèles sont mixtes. Et l’on retrouve en chacun d’eux le soin de leur aînée chronographe : une parfaite lisibilité. 

TAG Heuer recrute Ryan Gosling et dévoile sa nouvelle Carrera

TAG Heuer Carrera Day Date 41mm © WorldTempus/Olivier Müller

Sportive affinée

Pour le reste, le pari est réussi en ce que ces nouveautés sont, sans l’ombre d’un doute, des pures Carrera. Elles se situent, en cela, dans la perspective esthétique des Carrera Heuer 02 sorties l’année dernière. On y découvre le nouveau logo Carrera, des aiguilles élargies, des index plus brillants. On retrouve le profil très vif de la boîte, nerveux et sportif, qui s’ouvre avec beaucoup de fluidité sur le bracelet. Les cornes ont été affinées pour mieux s’harmoniser avec un boîtier dépourvu de chrono, donc plus fin. Le bracelet préserve son large maillon central qui vient s’arrimer jusqu’au bord de lunette. A boîte plus fine, bracelet qui également plus fin et plus souple, en plus d’être moins large pour s’adapter à une boîte de 41 mm maximum – là où le minimum de la version était de 42 mm, jusqu’à 44 mm. On note – et apprécie – un fond saphir sur 100% des modèles. 

TAG Heuer recrute Ryan Gosling et dévoile sa nouvelle Carrera

TAG Heuer Carrera Twin-Time Date 41mm © TAG Heuer

On passe au Drive ? 

Doit-on en conclure que la Carrera n’est plus une sportive ? TAG Heuer s’en défend, affichant sa nouvelle collection aux côtés de son nouvel ambassadeur (devenu brun), plus viril que jamais, et aux abords de Porsche dont la manufacture est partenaire. Il n’empêche : la nouvelle Carrera sera autant La La Land que Drive. Donc aussi chic et urbaine que sport et racée. « Le film Drive est l’expression la plus proche de ce que nous sommes aujourd’hui », insiste d’ailleurs Frédéric Arnault. 

Pour le moment, l’exercice de ces nouvelles Trois Aiguilles est donc un succès sans prise de risque. Tous les codes de la Carrera sont repris. On aurait pu imaginer un peu plus d’audace – par exemple, une meilleure répartition entre bracelets acier et cuir. Pour le moment, sur 13 modèles, 12 sont sur acier, un seul sur cuir. Et pourquoi pas des bracelets interchangeables ? Côté mouvement, aucun n’est manufacture, mais l’objectif étant ici d’assurer de la vente en volume, le prix le plus attractif a légitimement pris l’avantage. Ce qui laisserait la porte ouverte à de futurs modèles quartz ?

TAG Heuer recrute Ryan Gosling et dévoile sa nouvelle Carrera

TAG Heuer Carrera Date 39 et 29mm © TAG Heuer

 

Vous aimerez aussi

La marque

Plus de 150 ans de savoir-faire horloger et d'innovations techniques ont permis à TAG Heuer d'être aujourd'hui la référence absolue en matière de montres de sport d'avant-garde. En accompagnant l’essor de disciplines exigeant une chronométrie toujours plus précise, TAG Heuer a développé des capacités uniques soutenues par une vision à long terme de ce qu’est et sera l’horlogerie de demain.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >