X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Chanel

Rechercher dans :
GMT Magazine
TAG Heuer - Carrera Chronographe Automatique Tourbillon

TAG Heuer Carrera Chronographe Automatique Tourbillon

Focus sur la Carrera Chronographe Automatique Tourbillon

L’énoncé du modèle de ce banc d’essai éveille à lui seul une saine curiosité qui nous conduit d’emblée à nous interroger sur la justification d’associer un tourbillon à la fonction de chronographe et, le cas échéant, à valoriser les bénéfices apportés par cet organe régulateur. Quand on connaît le prix de vente (inférieur à 20’000 Euros), on en vient à se demander si cette référence est davantage issue du bureau du marketing que de celui dédié à la recherche et au développement. Alors un chronographe-tourbillon à ce prix-là: véritable révolution technologique ou gimmick pour geeks accros aux fiches techniques ? C’est ce que devraient pouvoir nous dire les résultats de ce banc d’essai et la version bleue en titane qui paraît cette année au catalogue de la marque.

L’habillage

Ce n’est clairement pas ce chapitre qui apportera une réponse à la question qui précède. Le style, la construction et les matériaux utilisés s’inscrivent dans les standards d’un haut de gamme TAG Heuer. Sans bien grande surprise, il faut le dire. Bracelet et boîtier sont en titane grade 5 (bio-compatible et polissable) pour un poids équilibré aux 45mm de diamètre de la carrure. La lunette fixe est en céramique bleue et graduée d’une échelle tachymétrique offrant une qualité de lecture exemplaire. Certifié pour une étanchéité à 100m, le boîtier n’a pas nécessité l’usage de poussoirs et couronne vissés, ce qui confère une simplicité et une réactivité d’utilisation très appréciables. 

Le cadran bleu soleillé souligne le caractère sportif de la montre et garantit un contraste propice à une lecture diurne comme nocturne. Une seule petite ombre au tableau est caractérisée, selon nous, par l’absence de matière lumineuse sur les aiguilles liées au chronographe. Un choix visant certainement à éviter toute confusion de lecture nocturne mais qui surprend tout de même, surtout par l’importance de cette fonction pour la marque et cette montre en particulier. Globalement, l’identité de la marque est parfaitement respectée, le style et le design sont adaptés à la cible et les bleus de la lunette, du cadran, du pont de cage et du cerclage de la couronne s’accordent parfaitement.

Carrera Chronographe Automatique Tourbillon

Carrera Chronographe Automatique Tourbillon © TAG Heuer

Le mouvement

C’est le vif du sujet. Le calibre 02T COSC est un mouvement automatique certifié chronomètre qui affiche heures et minutes ainsi que les fonctions du chronographe, soit : les secondes au centre agrémentées d’un compteur 30min à 3H et d’un compteur 12H à 9H. Les ingénieurs de TAG Heuer lui ont choisi un tourbillon volant (1min) dont le balancier oscille à une fréquence de 28’800A/h pour régulateur. Une apparente faible inertie du balancier permet d’atteindre une autonomie de 65H de réserve de marche. Plus qu’il n’en faut s’agissant d’un remontoir automatique qui maintient en plus le ressort de barillet dans une plage d’armage idéale en termes de chronométrie. Ne se refusant rien, les concepteurs de cette merveille ont choisi de piloter les fonctions du chronographe par une roue à colonne visible au travers du fond saphir. Les finitions sont à la hauteur du segment de prix de la montre et le traitement bleu du pont supérieur de cage atteste d’une réelle attention du détail. Parvenir à développer un tel mouvement est un exercice auquel peu de bureaux techniques ont osé se risquer. Y parvenir en proposant une montre à ce prix-là relève du génie d’ingénierie, d’industrialisation et, peut-être même, pourrions-nous parler de révolution. Nous y reviendrons dans nos conclusions.

Les tests

Le tableau encadré atteste de la qualité des mesures chronométriques. Le mouvement est d’ailleurs certifié COSC. La relative haute valeur des marches de nos mesures s’explique par les rudes voyages du prototype qui nous a été confié. Mais comme en tir, ce qui compte ce n’est pas la valeur absolue mais la faible dispersion des valeurs mesurées. Et ici, il faut bien le dire, le calibre 02T COSC nous a bluffé.

Bien sûr avec une montre positionnée à ce prix-là il serait illusoire de prétendre à des records de précision et on pourrait légitimement se demander si le même mouvement dépourvu de tourbillon et doté d’un balancier d’une inertie supérieure ne donnerait pas de meilleurs résultats. Et finalement, ne faut-il pas prendre un peu de recul pour découvrir la véritable innovation de ce chronographe tourbillon plutôt que de se limiter à d’hypothétiques considérations techniques ? C’est là que nous avons trouvé l’intérêt majeur de cette Carrera.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Plus de 150 ans de savoir-faire horloger et d'innovations techniques ont permis à TAG Heuer d'être aujourd'hui la référence absolue en matière de montres de sport d'avant-garde. En accompagnant l’essor de disciplines exigeant une chronométrie toujours plus précise, TAG Heuer a développé des capacités uniques soutenues par une vision à long terme de ce qu’est et sera l’horlogerie de demain.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >