X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Roger Dubuis

Rechercher dans :
Sequent  - Elektron : Sequent rempile !

Sequent Elektron : Sequent rempile !

Invention de la montre connectée à remontage mécanique. La marque poursuit son exploration du « meilleur des deux mondes » avec l’Elektron, toujours soutenue de manière presque insolente par une communauté Kickstarter plus affutée que jamais

Les idées les plus simples sont souvent celles qui fonctionnent le mieux...mais parfois les plus difficiles à copier ! C’est potentiellement ce qui explique la relative solitude de la marque Sequent sur son segment. C’est tout simplement la première montre connectée qui résout totalement le problème de l’autonomie de la batterie, grâce à une recharge qui se fait par une traditionnelle masse oscillante, comme sur une montre mécanique. Dit rapidement, une montre à l’autonomie infinie, pour peu que l’on la porte de temps à autres.

Champion de Kickstarter

Fondée en 2015, 100% indépendante, la marque s’était déjà faite connaître pour avoir présenté en 2017 la SuperCharger, accompagnée de sa propre application mobile. Elle donnait ainsi vie au premier mouvement smartwatch à remontage automatique, grâce à un véritable plébiscite de plus de 4000 personnes qui, ensemble, ont apporté 1,2 millions de francs à la marque sur Kickstarter pour son développement.

Elektron : Sequent rempile !

Elektron © Sequent

La SuperCharger s’est déclinée en deux versions, nous en avions testé la première itération ici. Aujourd’hui, ce que l’on attendait était un nouveau modèle. C’est aujourd’hui chose en cours avec l’Elektron . A nouveau proposée sur Kickstarter, elle a à son tour récolté plus de 425'000 € de dons pour un besoin de seulement 20'000 €, soit plus de 20 fois la mise escomptée ! Qu’apportera-t-elle de nouveau ?

Mécatronique !

Côté construction et esthétique, il y a plusieurs changements majeurs. Le plus évident, c’est l’usage d’un tout nouveau boîtier en titane. C’est la première fois que Sequent l’utilise. Ils apportent les mêmes avantages que l’on lui connaît dans la montre mécanique, à savoir de la résistance aux chocs et aux rayures, et une beaucoup plus grande légèreté au poignet. Côté cadran, les nostalgiques d’une esthétique horlogère auront le plaisir de voir arriver des index luminescents, comme ceux emplis de Super-LumiNova que l’on trouve en horlogerie mécanique. Le choix de ce traitement sur le cadran et de ce matériau sur le boîtier est amusant, comme si la marque prenait d’un côté le meilleur de l’esthétique horlogère traditionnelle et le meilleur des matériaux de nouvelle génération – comme un pont en forme de clin d’œil entre tradition et modernité. Côté mouvement, la base reste celle du module de la SuperCharger 2.2.

Elektron : Sequent rempile !

Elektron © Sequent

On retrouve sa précision diabolique de plus ou moins 0,3 seconde par jour, ainsi que sa batterie qui, en veille, peut tenir plus de deux ans ! Le tour de force est d’avoir su positionner en plein centre de la montre, côté fond, le capteur de fréquence cardiaque, au beau milieu de la masse oscillante. Avec ce placement astucieux mais ô combien difficile à mettre en œuvre, Sequent est parvenue à préserver l’esthétique d’une montre mécanique traditionnelle, avec un rotor que l’on voit tourner à travers un fond saphir.  « l’Elektron représente l’aboutissement de toutes les innovations des montres Sequent. Elle nous prouve que le développement durable n’a pas besoin de revenir en arrière en termes de design, mais au contraire, il nous pousse dans de nouvelles directions, » explique Harry Guhl, cofondateur de la marque. 

Un modèle, quatre variations

L’Elektron existera en plusieurs versions. « Elektron » est simplement la version de base, proche de la SuperCharger mais avec boîte titane et index luminescents. « Elektron HR » possède ce capteur de fréquence cardiaque (HR pour Heart Monitoring) mais aussi un indicateur de d’oxygène sanguin. Enfin, l’ « Elektron HR VIU » s’approche d’un modèle squelette avec un cadran fumé qui laisse apparaître les rares pièces mécaniques de la montre, qui n’en dispose que de 8 au total.

Elektron : Sequent rempile !

Elektron © Sequent

Enfin, pour ceux qui ont les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, Sequent annonce également une édition spéciale NASA, avec un cadran dûment approuvé par l’organisation américaine. Il n’y en aura que 1000 exemplaires, extrêmement épurés avec un cadran entièrement blanc, simplement orné du logo rouge et d’une aiguille également rouge. Futur collector ?