X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Moinet

Rechercher dans :
Richard Mille - RM 66 Tourbillon Volant

Richard Mille RM 66 Tourbillon Volant

Un non-conformisme revendiqué

La nouvelle RM 66 Tourbillon Volant est certainement l’une des montres les plus anticonformistes que Richard Mille n’ait jamais créé, affichant fièrement en son centre le signe des cornes, emblème de toute une génération, d’un courant de pensée et d’un état d’esprit. Ceux qui, à l’image de Richard Mille, aiment s’affranchir des limites se reconnaîtront dans l’originalité de la RM 66 Tourbillon Volant. 

C’est d’abord cette main squelette en or rouge 5N enserrant de ses doigts le mouvement qui attire le regard. Et comme Richard Mille n’obéit qu’à ses propres codes, c’est une main passée aux rayons X qui apparaît, clin d’œil à la RM 052 Tourbillon Skull qui s’affirme comme un memento mori, rappelant à chacun à travers la symbolique du crâne, l’importance de vivre sa vie intensément. Ici, la RM 66 Tourbillon Volant remémore avec superbe l’esprit frondeur des Sixties et du mouvement rock, qui ont exalté la vie en dehors des sentiers battus.

RM 66 Tourbillon Volant

RM 66 Tourbillon Volant © Richard Mille

Les cornes sont figurées avec l’index et l’auriculaire tendus tandis que les dernières phalanges du pouce, du majeur et de l’annulaire repliées sont visibles au dos de la montre. Dans cette pièce imaginée par Cécile Guenat, directrice de la création et du développement Richard Mille, les cinq éléments constitutifs de la main squelette ont été usinés avant d’être finis à la main. Les finitions ont été confiées aux ateliers du graveur genevois Olivier Vaucher. Le long et méticuleux travail d’ébavurage et de polissage a permis de souligner les contours des os et de faire ressortir délicatement les articulations ensuite terminées par microbillage. 

L’architecture du calibre RM66 à remontage manuel présente un barillet à rotation rapide assurant une réserve de marche de 72 heures positionné à 6 h et un tourbillon volant à 12 h – une première pour la marque. Pour un maximum de transparence, le mouvement en titane grade 5 dont les lignes épousent celles de la main, est extrêmement squeletté. Une autre solution mécanique complexe et peu courante chez Richard Mille a été retenue pour accroitre ce squelettage, celle d’un tourbillon volant avec balancier à inertie variable. 

Comme la cage du tourbillon n’est maintenue qu’à une seule extrémité de son axe, l’absence de pont supérieur accentue visuellement le côté aérien du calibre. Cet exercice n’en demeure pas moins périlleux tant les tests de résistance aux chocs de la marque sont parmi les plus exigeants de l’horlogerie. Avec un mouvement tourné à 180°, cet agencement atypique met en évidence le ballet du tourbillon.

Chaque élément de la RM 66 Tourbillon Volant a été pensé en accord avec l’univers du rock et a requis 1500 heures de recherche et développement et 9 mois de travail pour les équipes habillage. Les index font ainsi référence à la forme d’un médiator pour guitare, prolongé par une ogive en titane. Ces derniers sont vissés sur le rehaut en titane et dont le polissage des biseaux avant traitement galvanique noir a également été une opération délicate. 

RM 66 Tourbillon Volant

RM 66 Tourbillon Volant © Richard Mille

Le souci du détail se révèle également sur la couronne en titane grade 5 dont les griffes enserrent un rubis et un joint circulaire en caoutchouc noir. Un véritable défi en termes d’assemblage. Sa coiffe gravée d’une tête de mort, une autre référence à la RM 052 Tourbillon Skull, est un élément que l’on retrouve souvent dans le monde du rock voire gothique. Un style qui a précisément inspiré cette couronne dynamométrique qui débraye automatiquement lorsque la tension du ressort de barillet est optimale, supprimant ainsi tout risque de surmontage. « Entre son développement et la mise au point, ce sont plus de 200 heures que nous avons passées sur cette pièce, auxquelles s’ajoutent les 12 heures requises pour l’usinage et la terminaison d’une seule couronne. Par exemple, polir le titane est nettement moins aisé que l’or ou l’acier. Ce polissage ayant rendu la prise en main de la couronne difficile, nous avons dû utiliser des posages spéciaux pour maintenir la pièce par l’intérieur. La réalisation de cette couronne relève donc d’une subtile alchimie », explique Julien Boillat, directeur technique habillage.

Le boîtier joue de l’opposition entre la rudesse apparente du Carbone TPT® et la préciosité de l’or. Sur la carrure, en titane grade 5 avec des piliers satinés aux biseaux polis, viennent s’insérer des plaquettes en or rouge 5N présentant un motif clou de Paris polies à la main pour restituer les arêtes vives caractéristiques des ceintures punks.

Limitée à 50 exemplaires, la RM 66 Tourbillon Volant est une pièce électrisante et dynamique jusque dans ses moindres détails. Elle intriguera par son non-conformisme et son pouvoir unificateur, à l’image de la marque

 

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >