X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par BEHRENS

Rechercher dans :
Richard Mille  - Au coeur de la course au Mans Classic

Richard Mille Au coeur de la course au Mans Classic

Le Mans Classic, grand-messe des passionnés d’automobiles anciennes de compétition du monde entier, fait son retour en grande pompe pour la 10e édition après 4 ans d’absence

Au coeur de la course au Mans Classic

Une AC Cobra en pleine accélération au début de la ligne droite des stands suivie par une Ferrari 250 LM © DDPI

« Light is right », tel pourrait être le leitmotiv de Richard Mille qui, à l’instar des grandes écuries automobiles de compétition fait la chasse au poids dans sa conception de l’horlogerie. En effet, la marque horlogère refuse tout compromis. Qu’il s’agisse du choix des matériaux, des technologies employées ou des fonctionnalités de ses montres, la manufacture est régie par un seul maître-mot : l’innovation afin d’allier au mieux raffinement, technicité, efficacité, résistance et plaisir au poignet.

D’un point de vue plus personnel, Richard Mille est un passionné de sport auto, de nautisme et d’aviation. Lui-même collectionneur et coureur, il encourage d’ailleurs ses propres enfants à prendre place dans les baquets de ses autos de courses historiques.

C’est aussi tout naturellement que Richard Mille s’est tourné vers des pilotes et écuries de Formule 1 afin d’être représenté au mieux sur les circuits. L’un des premiers à porter l’une de ses créations en Formule 1 était d’ailleurs le Vaudois Sébastien Buemi qui courrait à l’époque pour Toro Rosso. Pari réussi puisque le pilote suisse est aujourd’hui champion du monde de Formule E et vient de remporter pour la quatrième fois les 24 Heures du Mans sur Toyota avec une Richard Mille au poignet !

Outre le monde de la compétition contemporaine, Richard Mille s'implique également dans les courses historiques. Avec en premier lieu, bien entendu, les évènements de son allié de toujours, Patrick Peter, organisateur de Chantilly Art & Élégance, du Rallye des Princesses, du Rallye des Légendes ou encore du Mans Classic qui faisait cette année son grand retour après 4 années d’absence (situation sanitaire oblige). 

Au coeur de la course au Mans Classic

Porsche 550 Spyder suivie de près par l'impressionnante Talbot-Lago T26 GS de 1951 © DDPI

Place à la course

Le Mans Classic, c’est la rétrospective des 24 Heures du Mans, course mythique qui fêtera son centenaire l’année prochaine. Le temps d’un week-end, nous nous replongeons donc dans l’histoire de cet évènement avec 6 plateaux subdivisant les autos ayant couru de 1923 à 1981. Au programme, 8500 voitures de collections et 750 voitures historiques de compétitions rassemblées autour du mythique circuit de la Sarthe dans sa configuration longue pour l’occasion (13,626 kilomètres). Et ce pour le plus grand plaisir de plus de 200 000 passionnés ! 

Au coeur de la course au Mans Classic

Lola T20 lors d'un changement de pilote de nuit © DPPI

En guise de mise en bouche pour démarrer le week-end, des essais, des parades de clubs et quelques courses avec notamment les impressionnantes Groupe C des années ’80. Des démonstrations également avec, entre autres, la voiture victorieuse du Mans 1991, la Mazda 787 B avec son moteur rotatif de seulement 2.6 litres pour 700 chevaux dont le son strident nous aura permis de la suivre tout au long du parcours. Émouvant ! 

Au coeur de la course au Mans Classic

La Howmet TX motorisé par une turbine d'hélicoptère au sortie de la chicane Dunlop © DPPI

Le samedi, place au départ officiel donné à 16h comme pour les 24 Heures du Mans originaux. Les premiers à prendre le départ sont les enfants avec le Little big Mans. Agés de 7 à 12 ans, ils s’élancent à bord de leur bolide motorisé - répliques miniatures des originales ayant couru à l’époque au Mans- pour un tour complet du circuit Bugatti (petit circuit permanent du Mans n’empruntant pas l’itinéraire routier). Un beau pied à l’étrier ! 

Au coeur de la course au Mans Classic

Départ du Little Big Mans pour les enfants de 7 à 12 ans © DPII

Ensuite, les 6 plateaux s’enchaînent en commençant par le plateau 4 dans lequel les Ford GT40, AC Cobra, Bizzarini, Alfa TZ et autres Lotus Elan croisent le fer durant 45 minutes avant de laisser la place au plateau 5 avec les Porsche 917, Lola T70 et la très étonnante Howmet TX à la sonorité très particulière puisqu’elle est motorisée par une turbine d’hélicoptère ! Les plateaux se poursuivront jusqu’au dimanche 16h. 

Au coeur de la course au Mans Classic

Ferrari 250 GTO au passage d'Arnage de nuit © DPPI

Richard Mille, l'art de recevoir

Pour les plus chanceux, le samedi soir se déroule au cœur de l’évènement avec Richard Mille. Au programme, un barbecue au Golf de Mulsanne, endroit normalement inaccessible lors de l’évènement puisqu’il se situe de l’autre côté de la forêt de pins qui habille la partie Sud du circuit et dans laquelle la seule possibilité de se déplacer est à travers des chemins de garde forestiers (l’entrée habituelle du golf étant fermée pour le week-end). Qu’à cela ne tienne ! Les équipes de Richard Mille, pour le bon plaisir de leurs invités, ont réquisitionné un ensemble de véhicules militaires classiques allant de la Jeep de la seconde Guerre Mondiale jusqu’au GMC de transport de troupes conduit par des passionnés d’engins militaires et habillés pour l’occasion en tenue d’apparat d’époque… dépaysement assuré ! Un convoi atypique permettant d’accéder à la terrasse supérieure du club house du Golf de Mulsanne qui domine l’épingle du même nom achevant la ligne droite des Hunaudières. Sur place, l’ambiance est festive : groupe de jazz entraînant, buffets garnis alléchants et, pour suivre le passage et gros freinage des autos à Mulsanne, une belle lumière rasante.

Une édition limitée RM 029 Automatique Le Mans Classic

Pour le grand retour du Mans Classic et pour en fêter sa dixième édition, Richard Mille a présenté la RM 029 Automatique Le Mans Classic. Les aficionados identifieront instantanément l’indémodable combinaison de vert et de blanc de l’une des plus grandes manifestations automobiles historiques au monde repris sur cette montre avec les chiffres clefs mis en avant tel que le 16 pour l’heure de départ et bien entendu, le 24. Cette édition limitée à 150 pièces arbore une carrure en Quartz TPT® blanc, rehaussée par des lunettes en Quartz TPT® vert, clin d’œil à l’univers du Mans Classic. L’utilisation du Quartz TPT® vert est une première pour la marque. Le calibre est un RMAS7 squeletté en titane grade 5. Quelle chance, lors de mon passage dans la loge d’en passer une à mon poignet pour quelques instants. Et quelle surprise de constater le confort et la légèreté de cette montre, à l’image des créations signées Richard Mille. Pas de doute, « Light is right » ! 

 

Au coeur de la course au Mans Classic

RM 029 Automtique Le Mans Classic © Richard Mille

 

Vous aimerez aussi

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >