X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Moinet

Rechercher dans :
The Millennium Watch Book
RALF TECH  - WRX: L'archétype de la plongeuse pro

RALF TECH WRX: L'archétype de la plongeuse pro

Découvrez cet extrait exclusif du Millenium Watch Book. Marque 100% indépendante, fondée par un plongeur, destinée en grande partie à des unités spéciales, avec un prix très abordable pour un niveau d’exigence bien au-delà des normes

Les montres de pilote ou de cosmonautes ont rarement été conçues par eux, mais pour eux. Ce n’est pas le cas de certaines montres de plongée historiques. Fifty Fathoms, Radiomir ou Spirotechnique sont bel et bien des pièces qui ont été conçues par des plongeurs professionnels. Mais, à mesure que la plongée se popularisait, la conception des montres a été confiée à des départements techniques, puis marketing, pour certains bien éloignés des préoccupations sous-marines réelles. D’ailleurs, un grand nombre de plongeuses des années 2000 a été testé en cuve, en laboratoire, et n’a jamais mis la couronne à l’eau avant d’arriver en boutique…

Profession: Scaphandrier

En 1996, Frank Huyghe renverse la table. L’homme est scaphandrier. La plongée professionnelle, il l’a pratiquée pendant des années. Il en possède les qualifications, les diplômes et l’expérience. Et c’est sur ces trois piliers qu’il fonde Ralf Tech.

En 2008, il dessine une pièce qui va agréger toutes les valeurs qu’il porte, et qui est devenue l’icône de la marque. Son nom: WRX, pour World Record eXtreme. Cette appellation traduit le niveau d’exigence de Ralf Tech. Car d’emblée, la pièce est étanche à 500 mètres, bien au-delà des 100 mètres exigibles pour devenir une «montre de plongée » au sens normatif (ISO 6425). Et même si elle est véritablement testée à 500 mètres de profondeur (en mer, et non dans une cuve), la WRX possède une confortable marge de sécurité pour 30% de profondeur supplémentaire, soit 650 mètres. Il se dit que cette première WRX a même été testée à près de 800 mètres de profondeur en conditions réelles… Combien de marques s’imposent un tel niveau d’exigence pour leur premier modèle ? 

WRX: L'archétype de la plongeuse pro

WRX © Ralf Tech

Évolution progressive

Au fil des millésimes, cette rigueur n’a pas bougé. Entre 2008 et 2020, date de la dernière grande itération de la WRX, la pièce passe de 500 mètres à 1000 mètres certifiés en conditions réelles. Et de la même manière, ces modèles contemporains ont en réalité été immergés à près de 1500 mètres, avant de remonter à la surface en parfait état. Mais la WRX, ce n’est pas seulement une boîte à toute épreuve. Son moteur a lui aussi évolué. En 2008, la première itération est hybride : mouvement à quartz et mouvement automatique combinés. Une masse oscillante recharge une batterie, permettant ainsi une réserve de marche de 150 jours. Le meilleur des deux mondes.

La Marine nationale française ne s’y trompe pas et adopte sa première WRX trois ans après sa sortie, en 2011. Le modèle commercial de la WRX est ainsi posé : d’un côté des pièces « catalogue », toujours en séries limitées de 300 pièces, renouvelées tous les ans ; de l’autre, des lots réservés à des forces opérationnelles, non disponibles pour le grand public. Pourtant, certaines font ponctuellement surface, affolant les compteurs à près de 10000 euros l’exemplaire, à une époque où la WRX catalogue vaut… cinq fois moins. L’engouement des forces militaires et spéciales ne s’est d’ailleurs pas limité à la Marine nationale : aujourd’hui, près d’une trentaine d’unités ont choisi Ralf Tech, même si la plupart des «deals » ne peuvent être rendus publics. 

En 2020, la WRX évolue : du calibre hybride, elle passe au calibre électrique. Il s’agit d’un mouvement quartz mais avec batterie intégrée, non une simple pile. Cette dernière tient trois ans en moyenne et exige d’ouvrir la boîte régulièrement, ce que Frank Huyghe déconseille pour un usage professionnel. La batterie de sa WRX Electric, elle, fonctionne pendant 12 années consécutives. Et là encore, avec une confortable marge de manœuvre. Frank Huyghe s’en amuse : « lorsque je vends une montre, j’espère bien ne pas la revoir avant 10 à 15 ans ». L’antithèse des SAV prohibitifs dont on ne trouve que de trop nombreux exemples… 

Cette année, GMT Magazine et de WorldTempus se sont lancés dans le projet ambitieux de résumer la montre de plongée depuis l'an 2000 dans The Millennium Watch Book - Diver, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book - Diver est disponible sur en français et en anglais ici :

Commander maintenant

 

Vous aimerez aussi

La marque

En 1996, le plongeur professionnel Frank Huyghe crée la marque RALF TECH : combinaisons, gilets stabilisateurs, détendeurs, masques, parmi d’autres. A partir de 2003, il conçoit grâce à son expérience personnelle une montre capable de résister à la pression des grands fonds afin de battre le record du monde du profondeur en plongée: c’est la RALF TECH WR1.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >