X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par H. Moser & Cie

Rechercher dans :
Patek Philippe - Chronographe à rattrapante référence 5370

Patek Philippe Chronographe à rattrapante référence 5370

La nouvelle référence 5370 de la Maison genevoise est un garde-temps en platine muni d'un cadran en véritable émail noir et équipé d'un calibre de chronographe à rattrapante.

Avec leur mécanisme permettant de mesurer des temps intermédiaires sans interrompre le chronométrage global, les chronographes à rattrapante font partie depuis longtemps des spécialités Patek Philippe les plus prisées. C’était déjà le cas dans les années 1920 lorsque la manufacture présenta son premier chronographe- bracelet, qui était un chronographe à rattrapante.

Dans la nouvelle référence 5370, le calibre CHR 29-535 PS apparaît pour la première fois dans sa forme épurée, sans la complication additionnelle d’un quantième perpétuel. Avec la référence 5370, Patek Philippe ajoute également à sa gamme de chronographes à rattrapante un modèle «deux temps», c’est-à-dire doté de deux poussoirs pour les fonctions de base du chronographe (mise en marche/arrêt à 2h, remise à zéro à 4h) et d’un poussoir additionnel intégré dans la couronne (à 3h) permettant de mettre en marche et stopper la rattrapante.

Patek Philippe - Chronographe à rattrapante référence 5370

Le CHR 29-535 PS fera la joie des puristes dans cette nouvelle version en se concentrant uniquement sur le chronographe et grâce à de nombreuses optimisations et innovations brevetées:
- Les roues d’embrayage avec profils de dents brevetés augmentent le rendement dans la transmission d’énergie et réduisent l’usure.
- Le réglage de la pénétration entre les roues d’embrayage s’effectue non plus grâce à un excentrique placé à côté de la bascule d’embrayage, mais – de manière beaucoup plus précise et plus simple – par l’intermédiaire d’un grand «chapeau excentrique» placé sur la roue à colonnes, à l’extrémité de la bascule d’embrayage.
- Les marteaux de remise à zéro autoréglants, pivotant «entre pierres», réduisent le besoin de maintenance.
- Le bloqueur (pour stopper le mobile de chronographe) est directement synchronisé avec la bascule d’embrayage.
- La came du compteur des minutes a été ajourée de manière à amortir les chocs lors de la remise à zéro, au lieu de bloquer brusquement les aiguilles de chronographe et de rattrapante.

A ces nouveautés au niveau du mécanisme de chronographe s’ajoutent des innovations concernant exclusivement la fonction de rattrapante:
- Un nouvel isolateur de levier de rattrapante désolidarise le mobile de rattrapante du mobile de chronographe aussitôt que l’aiguille de rattrapante est stoppée pour indiquer un temps intermédiaire, afin d’éviter des frottements inutiles et de ne pas influencer l’amplitude du balancier quand la rattrapante est à l’arrêt.
- Le levier de rattrapante avec galet entre deux surfaces planes garantit un verrouillage parfait des aiguilles de chronographe et de rattrapante lorsqu’elles sont superposées.

Patek Philippe - Chronographe à rattrapante référence 5370

Il suffit d’un coup d’oeil au cadran pour comprendre ce qu’entend la manufacture genevoise par «beauté fonctionnelle»: une lisibilité optimale, sans décors inutiles détournant de l’essentiel. L’heure et la minute s’affichent en toute clarté grâce aux aiguilles «feuilles» élancées, avec revêtement luminescent, et aux chiffres Breguet appliques en or gris. On retrouve la même précision et rapidité de lecture pour les affichages de la mesure des temps courts, avec les fines aiguilles en acier rhodié du chronographe et de la rattrapante, l’aiguille du compteur 30 minutes instantané en or gris et les échelles imprimées en blanc se détachant parfaitement sur le fond noir.

La réalisation d’un cadran en émail pose de très hautes exigences du point de vue technique et esthétique. Sur le chronographe à rattrapante référence 5370, la plaque en or gris est d’abord recouverte à la main d’émail noir, qu’on fait fondre au four à 850°C, avant de le laisser refroidir et durcir de manière contrôlée, afin qu’il prenne une consistance semblable à du verre. Il en résulte un noir intense, qui conservera sa profondeur et son éclat durant des siècles.

Patek Philippe - Chronographe à rattrapante référence 5370

La nouvelle référence 5370 arbore un boîtier en platine entièrement réalisé dans les ateliers de la manufacture. La montre se porte sur un bracelet en alligator noir grandes écailles avec boucle déployante en platine.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >