X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Claude Meylan

Rechercher dans :
Parmigani Fleurier - De fil en aiguille

Parmigani Fleurier De fil en aiguille

Parmigiani Fleurier et Giorgio Armani se sont unis comme laine et soie. Ensemble, ils ont tissé une montre de couturier

Les montres symboles se suivent et ne se ressemblent pas. Au rythme où vont les collabs entre marques, il est logique d'y trouver une variété qui est le signe de notre époque. Celle entre Parmigiani Fleurier et Giorgio Armani est d'un autre ordre. Il ne s'agit pas d'un co-branding, puisque la collection Giorgio Armani 11 ne porte qu'une seule étiquette, et pas sur la doublure. Leur cadran est signé du couturier milanais. 

De fil en aiguille

Giorgio Armani 11 © Bruno et Nico Vanmossevelde

En préambule, et pour bien situer dans quel univers elle s'inscrit, il faut dénouer l'écheveau des marques Armani. Giorgio Armani est la plus haut de gamme. Elle est mixte, d'inspiration tailleur, et représente l'héritage direct de l'homme qui a révolutionné le costume dans les années 1980. Il existe des montres Emporio Armani, alias EA. Elles correspondent à des niveaux de gamme inférieurs, et utilisent principalement des mouvements à quartz. Bref, celles-là sont des accessoires de mode griffée. 

De fil en aiguille

Giorgio Armani 11 © Parmigiani Fleurier

La 11, elle, est une collection de belle horlogerie. Le fait que Parmigiani Fleurier la fabrique entièrement en atteste la noblesse. De l'accord noué en 2020, cinq versions sont nées, en or rose ou en acier, avec cadran gris, noir, crème ou bleu. Elles sont toutes éditées en éditions limitées véritablement restreintes puisque la plus large est le modèle en acier, produit à 2 fois 50 exemplaires. Mais au-delà des caractéristiques purement horlogères que l'on y retrouve (calibre PF047 à phases de lune, automatique à rotor gravé chevron, finitions à la Parmigiani, boîte coussin extrêmement travaillée), ce sont les éléments de détail qui font l'âme de la collection 11. 

Le cadran est frappé d'un motif en chevron, qui est une allusion à un tissage. L'aiguille des secondes est percée d'un chas, comme si on allait y passer un fil. Les aiguilles des heures et minutes forment ensemble une paire de ciseaux, outil de l'atelier de couture. La couronne est coiffée d'un cabochon de spinelle noir, tel un bouton précieux. On pourrait même aller plus loin en remarquant que les index en applique, avec leurs rainures, ont des airs d'aiguise-craie, second outil du tailleur. Enfin, son nom, rappelé par un index en chiffre arabe italique, renvoie à l'adresse du siège historique de la marque, Via Borgonuovo. 

De fil en aiguille

Giorgio Armani 11 © Bruno et Nico Vanmossevelde

Avec des moyens différents, et avec une endurance qui reste à consolider, Giorgio Armani rejoint le concert des Dior, Hermès et Louis Vuitton, dont les ambitions horlogères sont bien plus anciennes et soutenues. Mais le recours à Parmigiani Fleurier est certainement le signe que la marque milanaise prend le sujet très au sérieux. 

 

 

La marque

L’un des plus récents exemples de réussite dans l’industrie horlogère suisse, Parmigiani Fleurier est né du lien étroit entre l’horloger Michel Parmigiani et la Fondation de Famille Sandoz

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >