X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Blancpain

Rechercher dans :
Omega - La Seamaster aux avant-postes de 2021

Omega La Seamaster aux avant-postes de 2021

Le millésime 2021 d’Omega présenté par son CEO Raynald Aeschlimann met l’accent sur le design et la technicité

Omega a le vent en poupe malgré les écueils conjoncturels et sanitaires. James Bond va commencer sa tournée mondiale des écrans de cinéma en automne, l’America’s Cup a pu se dérouler en mars et son Defender Emirates Team New Zealand l’a remportée Seamaster au poignet, les JO de Tokyo auront bien lieu cet été et seront suivis l’hiver prochain par les JO de Pékin. Le tout aux couleurs d’Omega.

La Seamaster aux avant-postes de 2021

Seamaster Aqua Terra © Omega

En prélude à la présentation digitale des nouveautés Omega 2021 orchestrée par Raynald Aeschlimann, ce dernier annonce que l’intégralité des montres Omega devrait bénéficier d’ici la fin de l’année de la certification Master Chronometer, « certainement le plus haut standard de certification horlogère de la branche ». Cinq collections sont passées en revue pour le plus grand bonheur des femmes et hommes adeptes d’Omega : Constellation Petite Seconde, De Ville Trésor Réserve de Marche, un trio de Seamaster avec la Seamaster Aqua Terra, Seamaster Diver 300 Black Black et surtout la Seamaster 300 en or bronze, et un clin d’œil à la Speedmaster Moonwatch maintenant disponible avec ses bracelets Velcro officiels.

La Seamaster aux avant-postes de 2021

Speedmaster Moonwatch © Omega

Seamaster 300 en or bronze

« C’est la première fois que nous utilisons ce nouvel alliage, qui fait l’objet d’un dépôt de brevet. Deux ans de recherche et développement ont été nécessaires pour obtenir un bronze aux normes de qualité d’Omega, qui ne s’oxyde pas prématurément ou évolue de manière inharmonieuse comme on a pu l’observer chez d’autres marques. Traditionnellement, l’histoire du bronze est étroitement liée à celle de l’exploration marine, il était donc logique de l’introduire en priorité sur notre nouvelle Seamaster 300, mais son utilisation sera étendue à d’autres modèles par la suite », explique Raynald Aeschlimann. Omega s’était déjà distingué dans les alliages précieux en concevant l’or Moonshine™18K et l’or Sedna™18K, et obtient avec l’or bronze une teinte intermédiaire, provenant du subtil ajout d’argent et de palladium au mélange d’or (37,5%) et de cuivre. Protégé par le verre saphir, le cadran à structure sandwich se compose d’un alliage de bronze commun bruni et patiné grâce à un traitement spécial. Dominant l’ensemble, la lunette est quant à elle en céramique, accentuant la personnalité de cette élégante métisse de 41mm de diamètre, évidemment étanche à 300m. Elle est équipée du calibre 8912 Co-Axial Master Chronometer, un mouvement automatique de manufacture lui assurant une réserve de marche de 60 heures.

La Seamaster aux avant-postes de 2021

Seamaster 300 © Omega

Pour les fans du modèle original, une nouvelle version en acier est proposée avec le même calibre mais dans un style plus épuré, se distinguant par une lunette en aluminium anodisé oxalique, le nouveau cadran sandwich aux chiffres vintage ressortant clairement sur la base revêtue de Super-LumiNova, et un nouveau verre saphir bombé sur l’avant. « Nous ne souhaitons pas reproduire le passé juste pour créer des montres vintage. Nous respectons l’héritage de la Seamaster tout en structurant la collection de manière cohérente. Nous le devons aussi à nos clients qui suivent chaque évolution de ce modèle ! », précise le leader charismatique de la marque.

Seamaster Diver 300 Black Black

Dans un tout autre style, la Seamaster Diver 300 Black Black incarne le modernisme d’Omega avec sa céramique noire et son cadran sculpté au laser. Bonne surprise, le double piège de la monotonie chromatique et de la faible lisibilité a été évité (d’autant plus indispensable sur une montre de plongée) ! En effet, tant l’échelle de plongée que les index, les aiguilles squelettées et le point à 12h bénéficient d’un revêtement Super-LumiNova anthracite, qui reste gris foncé de jour mais leur confère une couleur différente à chacun dans le noir. Tous les détails du cadran monobloc en céramique noire tels que les motifs de vague, la minuterie et le logo ont été façonnés en relief au laser. Omniprésente dans la Seamaster Diver 300 Black Black, la céramique polie et satinée est aussi bien utilisée pour le boîtier de 43,5mm que pour la couronne et la valve à hélium. Elle laisse néanmoins une ouverture au dos de la montre permettant d’admirer le décor Côte de Genève en arabesque et la masse oscillante du calibre 8806 Co-Axial Master Chronometer, d’une autonomie de 55 heures. Comme toutes les Omega, elle est garantie 5 ans.

La Seamaster aux avant-postes de 2021

Seamaster Diver 300 Black Black © Omega

« Même si 30 de nos 160 boutiques dans le monde sont encore fermées à cause de la pandémie, et que je n’aime pas vraiment le terme « click and collect », nos équipes dans les magasins sont formidables et s’assurent que l’expérience des clients soit excellente pour ceux qui commandent en ligne et souhaitent se voir remettre leur montre en boutique malgré la situation », précise Raynald Aeschlimann.

A propos des Jeux Olympiques et de l’America’s Cup

Lui-même passionné par la voile, Raynald Aeschlimann se réjouit naturellement de leur tenue, en pensant tout d’abord aux athlètes qui s’y préparent depuis quatre ans (l’America’s Cup se déroule également tous les quatre ans, normalement pas la même année que les JO d’été qui ont été repoussés du fait de la crise sanitaire). Omega est non seulement sponsor de l’America’s Cup depuis 25 ans, mais est également celui du détenteur du titre, Emirates Team New Zealand, qui s’est imposé mi-mars face au challenger italien Luna Rossa.

La Seamaster aux avant-postes de 2021

America's Cup © Omega

« Leur maîtrise, la tactique et le spectacle étaient incroyables ; je suis très content pour eux qu’ils aient pu imposer leur vision de leurs bateaux volants très innovants, contestés au départ du projet. Ces gens ont les pieds sur terre, ils ont choisi les bonnes options et ont écrit une nouvelle page d’histoire. J’espère seulement qu’ils choisiront un lieu plus accessible pour la prochaine édition ». Quant aux Jeux Olympiques de Tokyo qui devront se dérouler sans public sur place, « nos équipes sont bien sûr déjà présentes pour assurer un chronométrage parfait, mais nous travaillons aussi sur la scénographie et les technologies pour que les téléspectateurs profitent du spectacle et ressentent l’émotion que véhicule le sport ». What else ?

 

Vous aimerez aussi

La marque

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des célébrités internationales et ont voyagé sur la lune, les profondeurs de l’océan et partout ailleurs entre les deux.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >