X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Jaeger-LeCoultre

Rechercher dans :
WorldTempus on Tour
Maurice Lacroix  - Vers le large

Maurice Lacroix Vers le large

WorldTempus emmène la Maurice Lacroix Aikon Tide au large pour découvrir comment cette montre sportive recyclée se comporte dans l’eau

A WorldTempus, il n’y a rien que nous aimions tant que tester des montres. Chaque semaine nous pouvons essayer un nouveau modèle au sein de notre équipe de test WorldTempus. Il y a environ un mois, nous avons essayé la Maurice Lacroix Aikon #Tide, mais comme c’était une époque chargée au bureau, la plupart d’entre nous n’avons pas pu nous aventurer au-delà de nos tables de travail. Du coup, lorsque l’occasion s’est présentée d’emmener quelques montres pour une virée en bateau autour de Saint Tropez, l’Aikon #Tide a été l’un des premiers modèles qui nous est venu à l’esprit pour cette escapade aquatique.

De Port Grimaud à Saint Tropez

Partant de Port Grimaud, notre équipe de journalistes WorldTempus – plus un membre de l’équipe éditoriale de notre magazine frère Skippers (très pratique pour la partie voile de notre aventure) – a navigué jusqu’à Saint-Tropez et la côte avoisinante pour prendre quelques photos de l’Aikon #Tide sur l’eau et le littoral rocheux.

Vers le large

Aikon #tide © WorldTempus/Caitlyn Fish

#Tide Ocean

Il était tout à fait approprié d’emporter cette montre en mer car chaque modèle est fabriqué avec du plastique provenant de l’océan, 17 bouteilles en plastique pour être précise. Le recyclage est assuré par la société #Tide Ocean, une start-up suisse qui recueille, trie et recycle du plastique sorti de l’océan en nouveaux produits avec autant d’énergie renouvelable que possible. #Tide Ocean aide aussi en créant du travail pour les communautés locales de pêcheurs et en leur payant des salaires équitables pour récupérer le plastique de l’océan. Chaque montre est assortie d’une tasse de voyage réutilisable qui sert aussi de boîte de rangement ainsi que d’un sac #Tide, également faits de plastique issu de l’océan. Lors de notre test au bureau, nous nous sommes amusés avec la Fuschia Aikon #Tide sur un bracelet en caoutchouc blanc – lire l’article complet ici – mais pour cet essai sur le bateau, Maurice Lacroix nous a aimablement prêté cinq montres de différentes couleurs : jaune, vert, bleu ciel, rose pâle et orange. Tout le monde les a prises en photo comme vous pouvez le constater dans les images qui illustrent cet article.

Vers le large

Aikon #tide © WorldTempus/Caitlyn Fish

Quelques détails

Les montres mesurent 40 mm de diamètre et sont réalisées avec du plastique recyclé extrait des océans. Elles sont dotées d’un bracelet en caoutchouc noir ou blanc et sont étanches à 100 mètres. Le cadran arbore un motif texturé et certains modèles sont ornés de diamants sur les index. Les montres sont animées par un mouvement à quartz qui indique les heures, les minutes, les secondes et la date. Elles sont particulièrement robustes et grâce à leur prix très attractif (environ 600 CHF), vous n’avez pas à vous inquiéter lorsque vous vous adonnez à des sports aquatiques, de parfaites montres d’été en somme.

Vers le large

Aikon #tide © WorldTempus/Caitlyn Fish

Quel est le verdict ?

Qu’en ont pensé les membres de l’équipe ? Premièrement ils ont aimé le fait qu’elles soient faites de plastique recyclé provenant des océans et deuxièmement tout le monde m’a demandé à un moment ou un autre de la journée comment il pouvait se procurer une de ces montres pour la garder. Si ce n’est pas une preuve de succès, je ne sais pas ce que c’est ! 

 

Vous aimerez aussi

La marque

Établie au cœur du Jura suisse, Maurice Lacroix produit des montres de qualité depuis plus de 40 ans et a développé 14 mouvements maison ces 10 dernières années.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >